vendredi 24 juillet 2009

Sondage : Cet été pour vous ça sera?


Et voici les résultats du sondage de juin-juillet sur les vacances des bloggeurs(ses).

9% partent à la plage et profiteront de l'air marin pour diminuer leur PAL.
9% ont plutôt choisi l'air et le calme de la montagne. Quoi de mieux qu'un bon livre pour se reposer d'une jolie marche.
29% partent à l'aventure et glisseront quelques livres entre les guides de voyages, la tente et leur passeport. Attention quand même aux limites de poids des compagnies aériennes qui semblent devenir de plus en plus sévères pour le plus grand malheur des LCA.
et enfin 51% profiteront simplement de leur jardin et auront la chance d'avoir leur PAL à portée de main et donc pas de choix stressants à faire sur les livres à emporter.

En tous cas, je vous souhaite à tous de très belles vacances et je suis sûre que de très jolis billets vont fleurir sur vos blog à la rentrée.

Pour ma part, je vous dis à dans une semaine. J'emporte avec moi la lecture commune Le Maitre des illusions de Donna Tartt et La Promesse de l'Aube de Romain Gary, qui seront mes dernières tentatives de réduire ma PAL avant le début des envois ELLE dès août.

A tout bientôt!

lundi 20 juillet 2009

La Vie d'une Autre de Frédérique Deghelt


Note: 7/10

Après avoir rencontré l'auteur lors du Salon du Livre de Genève, j'ai vite eu envie de me plonger dans ce livre qui traînait dans ma PAL depuis quelques temps déjà. En passant, je dois préciser que Frédérique Deghelt a été vraiment sympathique et a offert une très jolie dédicace à mon amie Hermione tout en nous faisant part de son intérêt pour Nancy Huston.

La Vie d'une Autre présente un quatrième de couverture vraiment alléchant. Marie se réveille un matin, aux côtés de l'homme qu'elle a rencontré la veille. Mais douze ans ont passé et ils sont maintenant mariés et heureux parents de trois enfants. Marie décide de garder le secret et commence à enquêter sur ces douze années qu'elle a effacées de sa mémoire et reconstruit peu à peu les souvenirs de sa propre vie.

J'avais un peu peur que ce livre se rapproche de Et si c'était vrai de Marc Levy dont le thème est similaire. Il n'en est heureusement rien (et j'aurais pu le deviner vu que Frédérique Deghelt est publiée par Actes Sud, une maison d'édition en qui j'ai presque une confiance aveugle). La Vie d'une Autre évite totalement le côté un peu "guimauve" du livre de Levy et l'aspect fantastique du saut de douze ans dans l'avenir est au final très (trop?) peu exploité, à part quelques déconvenues avec internet et les portables. Frédérique Deghelt nous invite plutôt à une exploration beaucoup plus intimiste, voire triste et nostalgique, sur les thèmes du souvenir, de la vie de couple, du temps qui passe ou encore du pardon. Le récit est très féminin et se lit comme une longue introspection de la narratrice, qui essaie de comprendre sa vie oubliée et la raison de son amnésie. Cet aspect est accentué par la mise en page des dialogues, sans tirés ni remises à ligne, ce qui a d'ailleurs parfois gêné quelque peu ma lecture mais qui au final se justifie très bien.

La Vie d'une Autre est donc un beau récit sur l'effet du temps sur le couple et sur nos aspirations de jeunesse, des thèmes assez classiques de la littérature, qui sont cependant abordés ici de manière origniale grâce à l'amnésie de l'héroïne. Par contre, ce n'est pas vraiment un roman d'été mais plutôt un livre à lire au coin du feu, un jour de pluie, pour entrer dans l'ambiance un peu nostalgique de Frédérique Deghelt. Son nouveau livre, La grand-mère de Jade a d'ailleurs l'air de dégager une ambiance assez similaire et je pense bien me laisser tenter avec plaisir dans quelques temps.

Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre, nuit d'amour et le lendemain... Elle se retrouve douze ans plus tard, mariée, des enfants et plus un seul souvenir de ces années perdues. Cauchemar, angoisse... Elle doit assumer sa grande famille et accepter que l'homme qu'elle a rencontré la veille vit avec elle depuis douze ans et ne se doute pas du trou de mémoire dans lequel elle a été précipitée. Pour fuir le monde médical et ses questions, elle choisit de ne rien dire et devient secrètement l'enquêtrice de la vie d'une autre. Ou plutôt de sa propre vie.
C'est avec une énergie virevoltante et un optimisme rafraîchissant que Frédérique Deghelt a composé ce roman plein de suspense sur l'amour et le temps qui passe, sur les rêves des jeunes filles confrontés au quotidien et à la force des choix qui déterminent l'existence.


Journaliste et réalisatrice de télévision, voyageuse infatigable avec Paris pour port d'attache, Frédérique Deghelt est également l'auteur chez Actes Sud de Je porte un enfant et dans mes yeux l'étreinte sublime qui l'a conçu (2007).

DEGHELT Frédérique, La Vie d'une Autre, ed. Actes Sud (Babel), 2007, 314p

mercredi 15 juillet 2009

Blog d'Or

Tout d'abord, désolée, je suis sur un clavier américain et donc excusez-moi pour les accents et les cédilles manquantes. (ca mérite pas un blog d'or ca)
J'ai recu avec un grand plaisir un blog d'or de la part de A Girl from Earth, que je remercie sincèrement.
A mon tour donc de décerner mes blogs d'or et le réglement est:
- mettre le blog d'or sur son blog
- mettre un lien vers le blog qui le lui a transmis
- offrir cette récompense à un ou plusieurs autres blogs
- informer les destinataires
- recopier le réglement
Choisir les blogs à qui descerner mes blogs d'or n'a pas été chose aisée, mais j'ai sélectionné les blogs suivants car j'aime leur style et les lectures qu'ils présentent. Tous ont toutefois le même défaut : ils sont très mais alors très néfastes pour ma PAL. Alors soyez sympa, maintenant que je vais bientôt commencer les lectures pour le prix ELLE, présentez des lectures moi appétissantes, autrement, d'ici mai, ma PAL aura explosé.
Mes blogs d'or vont donc à:

Lecture sans frontières de A Girl from earth: je précise que je ne me sens absolument pas obligée de te renvoyer l'ascenseur. J'aime simplement le style de tes lectures, et j'apprécie ton goût pour les lectures d'ailleurs (en particulier d'Afrique, comme tu t'en doutes). Je suis certaine d'avoir encore de nombreuses découvertes à faire sur ton blog.
En Lisant, en voyageant de Keisha: un blog à l'origine d'ajouts fréquents dans ma PAL.
Mille et une pages de Stephie dont j'aime la clareté des billets qui me donnent bien souvent envie de lire les livres présentés.
Liratouva de Mango: qui me fait noter pleins de livres vers lesquels je n'irais pas forcément.
Je crois que presque tous ces blogs ont déjà recu un blog d'or, un gage de qualité, c'est certain ;-)
Voilà, il y a encore tellement de blogs auxquels j'aurais pu penser mais je ne peux malheureusement pas mettre tout mon google reader. Je vous dis à tout bientôt pour le billet sur La vie d'une autre.

jeudi 9 juillet 2009

L'Espion du Pape de Philippe Madral et François Migeat


Note: 5/10
Pour ceux qui aiment: La série les Tudors

L'Espion du Pape est un roman historique qui relate les événements précédant le début de la Croisade contres les cathares, en 1208. Le Pape Innocent III, inquiet de la montée de l'hérésie cathare dans le Sud de la France, et en particulier dans les comtés de Toulouse, décide d'envoyer son fidèle ami et chefs des services secrets de la curée romaine, Stranieri, avec pour mission d'éviter le déclenchement trop précipité des violences. Accompagné de son ami, le frère chinois Yong, il va tour à tour infiltrer la Confrérie Blanche (une sorte de Ku Klux Klan qui sévit contre les cathares) et le milieu des Parfaits cathares. Parallèlement, on suit le Chevalier de Touvenel, de retour sur ses terres après une croisade traumatisante à Constantinople.

J'ai bien aimé ce roman historique qui m'a tenue en haleine jusqu'à la fin. En effet, bien que tout le monde connaisse l'issue de l'histoire avec le déclenchement de la croisade, j'ai espéré, tout au long du roman, que Stranieri réussirait sa mission. L'écriture est agréable et l'ambiance du Moyen Âge est très bien recrée, avec par exemple, des strophes de troubadours qui entrecoupent le récit. N'étant pas une grande spécialiste, je ne peux pas vraiment juger la fidélité du roman avec les détails historiques, mais j'ai retrouvé plusieurs éléments que je connaissais, comme la présence de Saint Dominique et de Pierre de Castelnau, les explications sur les enjeux politiques et les détails sur les fondements et les pratiques cathares, ou encore l'épisode de la vérité par le feu. Les auteurs ont donc, à mon avis, très bien réussi à marier la fiction avec l'histoire.

C'est cependant cette partie fiction qui me gêne dans L'Espion du Pape. Si j'ai beaucoup aimé les passages historiques, les ajouts plus romanesques sont parfois totalement ridicules. La présence du frère Yong qui pratique des mouvements de Kung Fu sur ses adversaires m'ont fait hurlé de rire... ou de désespoir. Les petites romances des personnages sont totalement inutiles et transforment L'Espion du Pape, qui avait le potentiel d'être un bon roman historique à suspens, en une parodie hollywoodienne. Je m'attendais presque à voir Jackie Chan débarquer avec des Hi Ahhhhh!!! Et cette couverture de roman de gare... Un gros bof pour moi.

J'ai malgré tout passé un bon moment et en poussant un plus loin, je dirais que ce livre est un joli manifeste contre l'intolérance religieuse. Le livre est d'ailleurs parsemé de belles réflexions sur la religion ou le respect des opinions et j'ai trouvé quelques pics assez intéressants, comme ce dernier, qui pourrait réellement porter à controverse:
"Il n'est que trop patent, pense-t-il, que la longueur de la barbe ou l'interdiction faite aux femmes de montrer leurs cheveux ont toujours marché de pair avec la barbarie, l'ignorance et le fanatisme. " p.214.

Les avis sur la blogosphère semblent assez unanimes. Tout le monde a passé un bon moment et a vraiment apprécié les détails historiques, moins les personnages fictifs qui auraient mérité d'être un peu plus fouillés. Voire Doriane, Yv et Miss Alfie

Chef des services secrets de la curie romaine, Francesco Stranieri a mis son intelligence redoutable et son goût immodéré pour l'action au service de son ami de jeunesse, Innocent III. L'espion du pape est connu de toutes les cours européennes.
En 1207, Innocent III, préoccupé par les troubles qui agitent le Sud de la France, décide de dépêcher son émissaire spécial en pays cathare, où la révolte gronde. Sa mission, aussi délicate que périlleuse: tout faire pour éviter le déclenchement d'une croisade entre chrétiens.
Stranieri débarque incognito dans le comté de Toulouse en compagnie de son acolyte frère Yong, un jeune Chinois muet, expert en arts martiaux et en explosifs. Travesti tantôt en moine, tantôt en troubadour, tantôt en marchand, l'espion du pape parvient à s'introduire à la fois dans le camp des hérétiques et dans celui des catholiques les plus enragés. Réussira-t-il à endiguer le flot des passions humaines qui menace de submerger l'une des régions les plus douces d'Europe?
Décryptage subtil des enjeux politiques et religieux, rebondissements permanents et humour forment le cocktail détonnant de ce grand roman d'espionnage.

Philippe Madral a d'abord été chercheur au CNRS avant de devenir dramaturge, metteur en scène, scénariste et romancier. François Migeat a, quant à lui, réalisé plusieurs films de fiction et de nombreux reportages à travers le monde. Il est également scénariste et romancier. Ensemble, ils ont coécrit Et ton nom sera Vercingétorix (Robert Laffont, 2006)


Pour finir, un grand merci à BOB et aux éditions Robert Laffont pour ce livre qui m'a permis de rafraîchir mes connaissances sur le catharisme.

MADRAL Philippe et MIGEAT François, L'Espion du Pape, ed. Robert Laffont, 2009, 380p.