lundi 30 août 2010

L'autre moitié du soleil de Chimamanda Ngozi Adichie


Pour ceux qui aiment: Le catastrophiste de Ronan Bennett

En 1967, la République du Biafra, située au Sud-est du Nigeria, déclare son indépendance. Cet événement va déclencher un sanglant et meurtrier conflit, qui s'achèvera à la victoire de l'état nigérian sur la petite république sécessionniste en 1970. Chimamanda Ngozi Adichie, auteure nigérienne, revient sur cet épisode tragique à travers l'histoire d'Olanna et de sa soeur jumelle Kainene, filles d'un puissant chef Ibo, de leurs compagnons Odenigbo, intellectuel engagé, et Richard, journaliste britannique et enfin d'Ugwu, le jeune et fidèle boy. Depuis l'enthousiasme du début des années 60, avec l'indépendance du Nigeria, jusqu'à la famine et les désastreuses conséquences de la guerre, Chimamanda Ngozi Adichie nous fait revivre dix années marquantes de l'histoire du Nigeria.

Passionnée d'histoire africaine, je ne pouvais bien évidemment pas résister à ce roman. Je connaissais l'histoire biafraise dans ses grandes lignes mais j'ai vraiment apprécié L'autre moitié du soleil qui m'a permis de clarifier certains éléments, tout en me faisant passer un agréable moment de lecture. Bizarrement, j'ai particulièrement aimé la première partie du livre qui se concentre sur l'histoire personnelle des protagonistes, avant le début du conflit. J'ai trouvé que les personnages étaient tous très bien développés et les événements qui mèneront au déclenchement des hostilités sont subtilement insérés dans le récit et décrits de manière claire.

J'ai par contre moins aimé la deuxième partie du roman, qui traite des années de guerre. J'ai trouvé que la psychologie des personnages était un peu laissée de côté au profit d'une description trop émotionnelle à mon goût des conditions de vie des Biafrais. Loin de moi l'idée de nier les conséquences humanitaires désastreuses de ce conflit, mais j'ai eu parfois l'impression de lire un reportage "genre Paris Match" qui joue à fond sur la corde sensible des lecteurs en oubliant d'expliquer les faits et causes du conflit. Bien sûr L'autre moitié du soleil n'est pas un livre d'histoire, mais j'aurais aimé que Chimamanda Ngozi Adichie creuse un peu plus les aspects politiques de ce conflit, par exemple l'importance des réserves de pétrole du Biafra, les éléments ethniques et historiques ou l'implication des grandes puissances dans ce conflit, et qu'elle ne cantonne pas ses personnages à des rôles si passifs. Je pense en effet que le milieu intellectuel et universitaire dans lequel évoluent Odenigbo, Olanna, Kainene et Richard se serait bien prêté à une analyse un peu plus poussée.

Mais bon, je fais ma pinailleuse (quatre ans d'étude des relations internationales, ça laisse des traces), j'ai passé un très bon moment avec L'autre moitié du soleil. Je tiens également à saluer le travail de la traductrice qui a parfaitement réussi à retranscrire les différentes expressions des personnages. Mais pourquoi avoir changé le titre de la version française (Half of a yellow sun dans la version originale, titre qui se réfère au symbole du drapeau biafrais)???

Un livre très réussi sur le conflit trop vite oublié du Biafra. Les personnages et le style de Chimamanda Ngozi Adichie sont excellents mais on peut regretter une deuxième partie qui délaisse un peu les personnages et l'objectivité historique du début au profit d'un récit plus émotionnel.

Lagos, années soixante. La ravissante Olanna est amoureuse d'Odenigbo, intellectuel engagé et idéaliste. Quant à sa soeur Kainene, sarcastique et secrète, elle noue une liaison avec Richard, journaliste britannique fasciné par la culture locale. Le tout sous le regard intrigué d'Ugwu, treize ans, qui a quitté la brousse pour devenir le boy d'Odenigbo. Le Biafra se proclame indépendant du Nigeria. Un demi-soleil jaune s'étale sur les drapeaux, symbole du pays et de l'avenir. Mais une longue guerre va éclater, qui fera plus d'un million de victimes. L'auteur ne se contente pas d'apporter un témoignage sur un conflit oublié ; en créant des personnages inoubliables, elle happe le lecteur dans la tourmente. Récompensé par le prestigieux Orange Prize, L'autre moitié du soleil est un bouleversant chant d'amour, de mort et d'espoir.


Je tiens à remercier Blog-O-Book et les éditions Gallimard pour l'envoi de ce livre.

ADICHIE Chimamanda Ngozi, L'autre moitié du soleil, ed. Gallimard (folio), juin 2010, 658p., traduit de l'anglais (Nigeria) par Mona de Pracontal.
ADICHIE Chimamanda Ngozi, Half of a yellow sun, ed. Harper Perennial, janvier 2007, 448p.

mercredi 25 août 2010

Tag: Dis-moi, comment choisis-tu tes livres

Delphine m'a taguée il y a déjà une éternité et je profite de mon rythme de lecture d'escargot pour cause de tolstoïte aigüe (et non, toujours pas fini, je traiiiiiiine) pour enfin y répondre.

COMMENT JE CHOISIS MES LIVRES.... Vaste question.

Commençons donc par comment je choisis ma lecture du moment dans ma vaaaaaaaaaaaaaaste PAL?
En fait, ça dépend vraiment de l'envie du moment. Quand je vois un billet qui me donne horriblement envie de commencer un livre, là, tout de suite, à la minute.... et bien deux jours plus tard, plantée devant ma bibliothèque, il est fort probable que je choisisse une lecture totalement différente. Ca explique pourquoi je suis nulle pour tenir les délais des lectures communes et de mes challenges vu que les envies viennent et repartent. Ca explique aussi que malgré des achats compulsifs, mes livres trainent souvent une bonne année dans ma PAL avant de rejoindre ma table de chevet. Du coup, je me demande souvent pourquoi j'achète encore des grands formats vu que la plupart du temps, le poche est sorti quand je m'y mets enfin.

Mais avant ça, comment tous ces petits livres ont atterri dans ma PAL?
Alors là, c'est beaucoup plus difficile mais je vais quand même vous donner la recette "Au bon roman" (ah tiens, en voilà un que j'ai noté dans ma LAL depuis un bail).

Pour un livre PALé à la mode zarline réussi à tous les coups, il vous faudra donc:

- un style: Car oui, je peine énormément avec les livres vraiment mal écrits ou avec une écriture trop simple, comme le sont parfois la bit-lit, la littérature jeunesse, les harlequins etc.

- une bonne cuillérée à soupe de nature writing: nature, animaux et grands espaces, je note à tous les coups.

- une bonne dose d'Afrique: continent que je trouve absolument fascinant.

- un soupçon d'histoire, de politique ou de science: j'aime les livres avec un contexte ou un sujet intéressant. Alors bien sûr j'apprécie aussi les lectures détente, mais en règle générale j'aime bien apprendre quelque chose en lisant et qu'il y ait une vraie réflexion et une très bonne connaissance du sujet de la part de l'auteur.

- saupoudrez de voyage et de contrées lointaines.

- Enfin, évitez le larmoyant, les récits de Femmes (avec le F majuscule) et les guimauves dégoulinantes de bons sentiments.

En gros, mixez par exemple un Zola, du Gary, une dose de Kehlman et Wildlife de Richard Leakey et vous obtiendrez mon livre parfait.


Bon, je fais aussi des efforts pour lire autre chose, j'essaie de diversifier un peu, surtout depuis mon arrivée sur la blogosphère. Prochain défi: Lire J.M Erre, pas du tout mais alors pas du tout mon style d'habitude mais seuls les imbéciles ne changent pas d'avis....

Et vous, quelle est votre recette secrète pour un bon livre PALé? N'hésitez pas à reprendre ce tag à votre sauce...

jeudi 19 août 2010

Chosen by a horse (Choisie) de Susan Richards


Pour ceux qui aiment: Marley et moi de John Grogan et L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux de Nicholas Evans

En dehors de la lecture, car oui toutes PAL-addicts que nous sommes, nous avons en général une vie à côté, je suis également une cavalière passionnée. Quand je suis tombée sur ce livre de Susan Richards au dernier Salon du Livre de Genève, je n'ai donc pas su résister à cette très belle couverture. Embarqué, payé, emballé et directement commencé dans le train qui me ramenait chez moi. Ce billet trainait depuis dans mes archives et je trouve enfin le temps de l'éditer et de le poster. Oui, je sais, je fais un peu les fonds de tiroirs en attendant d'avoir fini G&P, mais réjouissez-vous, j'ai passé la page 1000 hier et donc la fin approche.

Chosen by a horse est le récit autobiographie de Susan Richards. A bientôt cinquante ans, Susan Richards décide de répondre à l'appel de la SPA local qui cherche à placer quarante chevaux confisqués pour mauvais traitement dans une écurie de course. Lay Me Down, une belle jument trotteur américain, va alors entrer dans la vie de Susan et la bouleverser à jamais.

Je rassure directement ceux qui se disent que les chevaux, ça va un moment mais tout un livre sur eux, c'est peut-être un peu too much. Chosen by horse se concentre en fait beaucoup plus sur le parcours de Susan et sur les conséquences désastreuses d'une enfance ratée avec la mort de sa mère et l'abandon de son père et d'une vie d'adulte dévastée par un mari violent et l'alcoolisme. Chosen by a horse est donc l'histoire d'une rédemption, d'un nouveau départ pour Susan Richards qui en décidant de s'installer seule avec ses quatre chevaux va réapprendre à vivre.

Comme vous vous en doutez, j'ai beaucoup aimé cette lecture. J'ai aimé les passages sur la relation homme-cheval avec Lay Me Down, Hotshot, Georgia et Tempo qui m'ont rappelé de nombreuses situations vécues. Sans être un grand connaisseur de chevaux, on peut je pense sans problème apprécier et rire de ces péripéties équines. Le récit de Susan Richards m'a également émue et j'ai pleuré comme une madeleine à la fin du livre. Un exploit de la part de l'auteure car je ne suis en général pas du tout portée sur les récits de vie assez "féminin"... Je regrette juste une fin un peu abrupte: je trouve qu'un épilogue sur ce que l'auteure est devenue ensuite aurait été plutôt bénéfique. Apparemment, une suite, Chosen forever, existe et elle pourrait donc très vite rejoindre ma PAL.

Un récit émouvant sur le parcours d'une femme qui se reconstruit grâce à l'amour d'un cheval ou comme le dit la couverture américaine de manière un peu "cheesy": "How a broken horse fixed a broken heart".

The horse Susan Richards chose for rescue wouldn't be corralled into her waiting trailer. But Lay Me Down, a former racehorse with a foal close on her heels, walked right up that ramp and into Susan's life. Weak from malnutrition, Lay Me Down had endured a rough road, but somehow her heart was still open and generous. Then fate brought her into Susan's paddock, where she taught this brokenhearted woman how to embrace the joys of life despite the dangers of living.

Susan Richards has a BA in English from the University of Colorado and a master of social work degree from Adelphi University. She lives in Bearsville, New York, and teaches writing at SUNY Ulster and Marist College.

Le site de l'auteure (en anglais) c'est par.

RICHARDS Susan, Chosen by a horse, ed. Harvest/Harcourt, juin 2007, 248p.
RICHARDS Susan, Choisie, Editions du Rocher, août 2008, 271 p.

mardi 10 août 2010

Petit récapitulatif des lectures communes et challenges

L'année 2010 avance à très grands pas et je suis loin, très loin d'avoir fini les challenges auxquels je me suis inscrite avec toutes les bonnes résolutions d'usage. Histoire de me remettre à l'ouvrage, voici un petit récapitulatif:

LECTURES COMMUNES

15 novembre: Découverte de la série des enquêtes de Mma Ramotswe d'Alexander McCall Smith avec Karine:), Valérie et Jules.

30 novembre: Lecture commune pour les sceptiques du Coeur cousu de Carole Martinez avec Pickwick, Hathaway, Gwenaelle, Valérie et Tinusia.

27 décembre: Loving Frank de Nancy Horan avec Patacaisse, Anjelica et Manu

31 décembre: Le fameux Guerre et Paix (que j'espère avoir fini avant quand même) avec Mango, Cynthia, Violette et Karine:).

Si quelqu'un veut se joindre à nous, n'hésitez pas, plus on est de fous plus on rit.

CHALLENGES

Blog-o-trésors 2009 (quand je vous disais que j'étais nulle question challenge): Après avoir lu The Great Gatsby de F. Scott Fitzgerald, La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel et La promesse de l'aube de Romain Gary, il me reste à lire 1984 de George Orwell.

Challenge "Une année en Russie": Lecture en cours, on ne le nomme même plus.... G&P of course! Bout du tunnel prévu pour bientôt.

Challenge "Coups de coeur de la blogosphère": Honte à moi, je n'ai même pas encore commencé ce challenge, pourtant très tentant. Je pense lire Hunger Games de Suzanne Collins, Disgrace de J.M. Coetzee et le Coeur cousu de Carole Martinez.

Challenge 2 euros: Après un très bon moment de lecture avec La circoncision de Bernhard Schlink, il me reste encore une lecture à faire pour clore ce challenge. J'hésite encore sur le titre. N'étant pas tellement nouvelle, je ne sais pas trop vers quel livre me tourner. Si vous avez des suggestions, je suis preneuse.

Challenge Safari littéraire: Ca ne vous étonnera sûrement pas, mais c'est le seul challenge que j'ai réussi à terminer jusqu'à maintenant grâce aux lectures des amants de la terre sauvage de Katherine Scholes et d'Epouses et assassins de Kwei Quartey. Je ne pense d'ailleurs pas m'arrêter en si bon chemin. A venir L'autre moitié du soleil de Chimamanda Ngozi Adichie.

Challenge Caprices: Ma challengeuse, fleurdusoleil, m'a proposé de lire Le monde connu d'Edward P. Jones.

Voilà, il y a encore du boulot mais les prochains mois s'annoncent riches en lectures. J'ai des examens pour mon master début octobre mais après cela, je pense avoir plus de temps à consacrer à ma PAL et à ce blog. Ca doit être la première fois de ma vie que je dis ça mais Vivement l'automne!!!

mardi 3 août 2010

Simon's Cat de Simon Tofield


Pour: tous les propriétaires de chats

Qui n'a jamais visionné les vidéos hilarantes de Simon's Cat? J'ai bien dû les regarder une bonne dizaine de fois et elles me mettent toujours de très bonne humeur. Malheureusement, sur le site officiel de Simon Tofield on ne trouve que sept vidéos et une interview de l'auteur. Quand j'ai vu la BD en libraire et après avoir alerté toute la clientèle avec mes petits rires débiles, je l'ai bien sûr embarquée. Et j'ai bien fait car ce livre offre aux fans de la bestiole un nombre de planches beaucoup moins limités et des dessins totalement inédits.

J'avais un peu peur du passage de la vidéo au dessin statique et silencieux, vu que les miaulements du chat de Simon ajoutent beaucoup au comique des vidéos. Je suis en fait agréablement surprise car l'auteur passe haut la main le test BD. Les fous rires restent garantis pour tous les propriétaires de chats qui retrouveront à coup sûr les manies de leurs boules de poils. Ce format plus long permet également à l'auteur d'étoffer un peu les personnages des oiseaux, de la famille d'hérissons (trop drôle) et du pote nain de jardin.

Un gros moment de plaisir. Même Mr. Z a esquissé un sourire alors qu'il est d'habitude plutôt chiens que chats (en même temps, cette BD ne va pas m'aider à le convaincre d'adopter un représentant de la race féline). Bref, que du bonheur!

Suivez une journée ordinaire dans la vie du chat de Simon, littéralement obnubilé par une chose: se remplir l'estomac. Et pour parvenir à ses fins, il ne reculera devant aucun sacrifice, qu'on se le dise ! Au grand dam de son affectueux propriétaire, à qui il fait vivre un véritable enfer... Né en 1971, Simon Tofield est directeur commercial du studio d'animation Tandem Films. Il vit actuellement à Londres. Son premier livre, Simon 's Cat, lui a été inspiré par ses trois chats, Hugh, Jess et Maisie.

Une petite vidéo pour la route, of course, parce qu'on ne se lasse pas:



Il semble qu'un deuxième volume de Simon's Cat soit prévu pour octobre 2010. Je me réjouis d'avance. J'arrête là, mon chien commence à devenir jaloux.

TOFIELD Simon, Simon's Cat, une calamité de chat, ed. Fleuve Noir, novembre 2009
TOFIELD Simon, Simon's Cat, ed. Canongate, octobre 2009