lundi 13 septembre 2010

La shortlist du Man Booker Prize 2010


Je suis de retour après une petite semaine de vacances à la montagne et beaucoup de repos. Ce blog tournera cependant au ralenti jusqu'à mi-octobre car je suis en pleines préparations d'examens pour mon Master. Avec mon job à 100%, je ne donne plus tellement le tour et mes lectures en pâtissent un peu. Je lis cependant en ce moment Un autre monde de Barbara Kingsolver et je termine (Ha ha ha, c'est un grand mot) G&P. Dernier pointage à la page 1190. On reste motivée ;-)

En attendant, voici la shortlist du Man Booker Prize, annoncée le 7 septembre:

1. Peter Carey Parrot and Olivier in America: La relation entre Olivier, un aristocrate français et son serviteur Parrot, tous deux embarqués pour un voyageur formateur à travers l'Amérique. Peter Carey a déjà remporté le Booker Prize deux fois, en 1988 avec Oscar et Lucinda et en 2001 avec True Story of the Kelly Gang. S'il venait à être à nouveau choisi, il deviendrait le premier auteur à remporter ce prestigieux prix pour la troisième fois.

2. Emma Donoghue Room: Jack a cinq ans et il vit depuis toujours avec Ma dans une unique pièce. Quand il découvre qu'un monde existe dehors et qu'il décide de s'échapper, son univers s'écroule petit à petit. Une histoire de séquestration à la Fritzel/Kampush si j'ai bien compris et sur les conséquences pour un petit garçon de cinq ans. Un livre qui me tente de plus en plus et qui va sûrement rejoindre ma PAL lors d'une prochaine descente en libraire.

3. Damon Galgut In a Strange Room: Les trois voyages initiaques d'un jeune homme en Grèce, en Inde et en Afrique. Malgré leurs issues désastreuses, chacun changera à jamais la vie de notre protagoniste.

4. Howard Jacobson The Finkler Question: Une histoire d'amitié drôle et touchante entre trois amis d'enfance, confrontés au veuvage et aux regrets d'une vie.

5. Andrea Levy The Long Song: L'histoire de July, une esclave jamaïcaine travaillant sur une plantation de sucre au 19ème siècle.

6. Tom McCarthy C: L'histoire de Serge Carrefax, un as des transmissions et communications au début du 20ème siècle, de son engagement durant la deuxième guerre mondiale en tant qu'opérateur radio jusqu'aux tombes de l'Egypte ancienne, en passant par Londres des années 20'. Le résumé a du potentiel mais l'histoire a l'air très très confuse quand même.

Les livres qui me tentaient le plus dans la Longlist à savoir The Thousand Autumns of Jacob de Zoet de David Mitchell et The Betrayal d'Helen Dunmore n'ont pas passé la rampe (ce qui ne va pas m'empêcher de les ajouter à ma PAL dès qu'ils seront sortis en paperback, ben oui, je suis contre la discrimination ;-)). Je rajoute dès à présent Room, qui me parait très prometteur et j'en fais mon favori pour cette dernière ligne droite.

RESULTAT FINAL LE MARDI 12 OCTOBRE: UN PETIT PRONOSTIC?

jeudi 2 septembre 2010

L'ordre des choses de Dominique Kopp


Pour ceux qui aiment: Le film Je vous trouve très beau mais aussi Un pied au paradis de Ron Rash.

Raymond, la quarantaine, paysan isolé vivant encore sous la coupe de sa mère, décide de rompre sa solitude en choisissant "sur catalogue" une femme pour partager sa vie. Malheureusement, le conte de fée va très vite tourner au cauchemar.

Ces mariages arrangés avec des femmes venant de l'Est ou d'Asie provoquent toujours en moi à la fois malaise et fascination. Qu'est ce qui peut pousser ces femmes à "vendre leur vie" à des hommes qu'elles ne connaissent pas et quelle genre de relation de couple peut-on espérer construire avec un tel schéma de départ? Il semble que ces questions, Dominique Kopp se les pose également, car elles sont au centre de son premier roman (on pourrait presque parler d'une nouvelle avec ses 84 pages), L'ordre des choses.

On découvre tour à tour le récit de Raymond, de la Mère et enfin celui d'Ileana. Tous ces personnages sont englués dans un profond mal-être, fait de regrets, de silences et de non-dits. Incapables de communiquer entre eux, ils livrent chacun au lecteur leur vision de la situation et leurs espoirs déçus.

J'ai aimé ce texte court, intense et imprégné de tristesse. On est bien loin de l'ambiance d'un célèbre télé crochet de M6; au contraire, j'ai retrouvé ici l'ambiance lourde du roman de Ron Rash. Le style plutôt direct de Dominique Kopp m'a séduite et je suivrai sans aucun doute ses prochaines publications.

Laissez-vous tenter par ce récit court mais percutant!

Son arrivée aurait dû être un rayon de soleil. Pour elle, d'abord, qui a quitté son pays de misèrepour la promesse d'une vie meilleure. Quant à lui, avec son caractère d'ours mal dégrossi, ça luifaisait une femme après tout, même s'il l'avait choisie sur catalogue et payée, comme unemarchandise. Et enfin pour l'exploitation, ce carré de mauvaise vigne laissé par le père, ce seraitun peu de sang neuf qui ne ferait pas de mal. Mais c'était sans compter sur la mère et soncaractère de marâtre. Et puis surtout, il y a ce gamin, qu'elle a ramené et qui n'était pas prévu. Le rayon de soleil ne durera pas même un instant. On ne trouble pas impunément l'ordre des choses...

Née en 1948. Dominique Kopp vit et travaille en région parisienne. A côté de ses activitésécriture, elle est orthophoniste. Elle a déjà écrit les textes d'album pour enfants mais elle signeici son premier roman.

Je remercie Blog-O-Book ainsi que Pocket pour cet envoi.


KOPP Dominique, L'ordre des choses, ed. Pocket, coll. Nouvelles voix, juillet 2010, 84p.