Articles

RL 2017: Le courage qu'il faut aux rivières d'Emmanuelle Favier

Image
Par un matin d'hiver, le quotidien tranquille de Manushe va être bouleversé par l'arrivée d'un inconnu dans son village. Que faire du désir éprouvé? Il faut dire que Manushe est une "vierge jurée", une femme qui a acquis les droits réservés à un homme en renonçant pour toujours à son identité de femme. 
Comment parler de ce roman sans parler de cette magnifique couverture. Je l'avoue tout de suite, c'est elle qui m'a attirée sur les étals du Livre sur les quais de Morges. Puis il y a eu la gentillesse et la disponibilité de son auteure, Emmanuelle Favier, avec qui j'ai eu beaucoup de plaisir à discuter. Malgré l'aveu de la furtive apparition du lynx dans son roman, elle a ainsi su me convaincre et m'intriguer avec ce premier roman qui part à la découverte de la tradition singulière des vierges jurées. 
Prenant pour point de départ ce phénomène, Emmanuelle Favier dévie toutefois rapidement sur une histoire qui aborde le genre et l'iden…

Man Booker Prize 2017: And the winner is....

Image
LINCOLN IN THE BARDO de George Saunders


Deuxième américain à être récompensé de suite, après Paul Beatty l'année dernière (dont je dois toujours lire le livre).

Je suis pour ma part très curieuse de découvrir le premier roman de cet auteur américain connu pour ses nouvelles un peu sombres. Les critiques parlent d'une écriture très stylisée, surprenante, complètement innovante, presque entièrement faite de dialogues et mêlant plusieurs dizaines de voix, entre celle de Lincoln, de son fils et des autres âmes bloquées dans le bardo, sorte de purgatoire bouddhiste.

A coup sûr, ce roman devrait rejoindre ma PAL, avec plus de succès je l'espère que The Luminaries d'Eleanor Catton, récompensé en 2013, lui aussi loué pour sa forme originale mais qui m'avait profondément ennuyée. A suivre...

Et vous, tentés?

Pas de traduction française à l'horizon mais cela ne devrait tarder grâce au Booker. Plus d'infos sur le prix ici.


Shortlist du Man Booker Prize 2017... en retard et 9ème blog-anniversaire

Image
Et oui, comme pour tout cette année, je suis en retard même pour mon rendez-vous avec le Man Booker Prize. Pire, j'ai même zappé la Longlist. Il fallait donc bien que je me rattrape, même avec un mois de retard, avec cette shortlist que je vous sers en apéritif à l'annonce du gagnant, qui aura lieu mardi prochain, le 17 octobre.

Les six romans encore en course cette année sont donc:
4321 de Paul Auster (USA): Le 3 mars 1947 naquit Archibald Isaac Ferguson. De ce point de départ, Paul Auster offre à son personnage 4 vies totalement différentes pour une traversée épique (presque 1000 pages selon les éditions) de la deuxième moitié du XXème siècle.

History of Wolves d'Emily Fridlund (USA): Linda est une adolescente de 14 ans, isolée et livrée à elle-même. Quand une nouvelle famille s'installe dans la région, elle est tout de suite attirée par cette image parfaite d'harmonie familiale et tente petit à petit de s'intégrer à leur cercle. Mais l'image si idyllique c…

RL 2017: La Nature des choses de Charlotte Wood

Image
Pour ceux qui aiment: une version femme de Sa Majesté des mouches de William Golding
Verla et Yolanda sortent de leur torpeur après avoir été droguées et enlevées. Elles se retrouvent dans un endroit inconnu, vaseuses, effrayées, et habillées comme des paysannes du début du XXème siècle. Quand un homme surgit pour les emmener avec huit autres femmes et leur rase la tête, elles comprennent petit à petit qu'elles vont devoir endurer plusieurs mois d'horreur. Pour survivre, vaut-il mieux faire profil bas ou au contraire faire face et se battre? 
Roman australien récompensé à de multiples reprises dans son pays, La Nature des choses ne laissera personne indifférent. Loin des plages de surfeurs, Charlotte Wood nous emmène dans un bagne délabré au milieu du désert australien.
Avare en détails sur leur vie antérieure et laissant beaucoup de flous et de non-dits sur la fin de son livre, Charlotte Wood se concentre sur le séquestre de ces femmes. Il y a un côté bien sûr frustrant à ce…

RL 2017: Les pleureuses de Katie Kitamura

Image
Rentrée Littéraire 2017

Que faire quand la mère de votre futur-ex mari vous appelle en s'inquiétant de la disparition de son fils. Faut-il lui avouer la séparation que son fils vous a demandé de garder secrète? Ou alors faire comme de rien et partir à la recherche de votre mari sur une île désertée du Péloponnèse?
C'est cette deuxième option que choisit la narratrice de Les pleureuses, troisième roman de la jeune auteure américaine Katie Kitamura. Les pleureuses nous emmène donc à la recherche de Christopher, auteur d'essais à succès, intelligent, séducteur et coureur de jupons. Leur relation a pris l'eau il y a plusieurs mois mais le secret qui entoure encore leur séparation pousse la narratrice à se conformer une fois encore au rôle de bonne épouse. 
Accueillie dans un hôtel déserté d'une île grecque dévastée par les incendies, la narratrice dont on ne connaitra pas le prénom, profite de ces quelques jours pour passer en revue sa relation avec Christopher et les …

La Frontière invisible de Kilian Jornet

Image
Kilian Jornet: ce nom vous dira certainement quelque chose si vous vous intéressez un tant soit peu à la montagne ou à l'ultratrail. Par ici, sa renommée s'est principalement construite suite à ses multiples victoires de la course de montagne locale mais à la renommée mondiale de Sierre-Zinal (31km avec tout de même 2200m de montée et 800m de descente, je fatigue rien que d'y penser). Refusant toute catégorie, Kilian Jornet est un athlète de l'extrême polyvalent, aussi bien adepte de ski de montagne, que de records d'alpinisme, de course, de grimpe... un "ultra-terreste" comme certains le nomment, un mec qui ne tient pas en place en somme. Pour finir de placer le personnage, on pourra encore citer son record de l'aller-retour jusqu'au sommet du Cervin en 2h 52min 2s ou celui du GR20 en Corse (battu depuis par François d'Haene) de 32h 54min 2s. (alors que j'ai mis 5 jours pour en faire la moitié, la vie est parfois injuste) et tout dernière…

Pourquoi la blogosphère me manque...

Image
Chers tous, Si certains d'entre vous passent encore par ici, je tenais à m'excuser pour mon lent silence. Ces derniers mois ont été très chargés et l'énergie de bloguer me manque. Une grosse surcharge de travail (motivante, mais crevante), des gros travaux, un déménagement, un loulou qui grandit (ha ha, la lecture au parc de jeux, la bonne blague), des nouveaux projets annexes, et pour couronner le tout un vol (avec déclaration d'assurance, recherche de photos, de factures etc etc) et me voilà à bientôt 6 mois sans billet, sans parler de mes visites quasi inexistantes chez vous.
Vous me direz, "un temps pour tout", sauf que la semaine dernière, je cherchais un cadeau pour une amie en librairie et là, horreur, j'ai réalisé que: (1) Je ne reconnaissais pas une seule des couvertures des dernières sorties littéraires; (2) Je n'avais du coup aucune idée de quoi lui acheter; (3) Je ne m'étais même pas encore posé la question de la rentrée littéraire qu…