The Testaments de Margaret Atwood


Trois récits, trois témoignages, trois testaments de femmes qui racontent l'horreur de la vie sous Gilead, cette dictature patriarcale et religieuse qui a pris le contrôle des États-Unis dans un futur pas si éloigné du notre. Qui sont-elles et comment leurs destins vont-ils se rejoindre pour sonner la chute de la République de Gilead? C'est ce que vous découvrirez à la lecture deLes Testaments.

Il aura donc fallu attendre plus de trente ans pour que Margaret Atwood donne une suite à sa dystopie la plus perturbante de réalisme, La servante écarlate. Le succès de la série, The Handsmaid's Tale, n'y est probablement pas complètement étranger, mais après avoir lu plusieurs interviews de Atwood, je pense qu'elle ressentait également le besoin de revenir sur le monde aberrant qu'elle avait créé de toutes pièces il y a plus d'un quart de siècle et qui nous semble aujourd'hui si criant d'actualité, comme une menace qui pourrait surgir à tout moment du coin de la rue. 

Rien à dire donc, la société et l'atmosphère imaginées par Atwood sont toujours aussi fortes et dérangeantes. On ne dira pas que c'est un plaisir de les retrouver, mais la fin relativement ouverte de La servante écarlate laissait suffisamment de place pour que tout lecteur ait envie d'en apprendre davantage sur la suite des événements. Mais alors que la saison 2 et 3 de la série ont déjà dépassé les évènements du roman, comment aborder cette suite sans donner l'impression de juste mettre par écrit un scénario déjà connu?

C'est là toute l'intelligence de Margaret Atwood, qui adopte ici une toute autre perspective et je ne spoile pas trop en vous apprenant qu'aucun des trois testaments n'adoptent la voix de June ou même celle d'une servante écarlate. Autres voix, autres histoires, autres vécus, autres perspectives mais des liens qui se tissent et s'entrelacent pour former un ensemble cohérent avec le premier opus et qui fait de The Testaments le récit du début et de la fin de Gilead mais pas forcément une suite de l'aventure de June et des Waterford. J'ai trouvé cette approche brillante, surtout que Atwood a fait attention à ne pas non plus trop contredire les évènements de la série, en picorant et en intégrant quelques éléments de la trame TV dans son roman.

Une suite que j'ai ainsi trouvée très réussie mais qui m'a tout de même parue moins percutante que La servante écarlate. Où La servante était plus dans la suggestion, Les Testaments énonce les choses plus platement. Où on respirait et tremblait avec June, on étudie avec du recul ces testaments. Où la fin de La servante nous laissait estomaqué sur un fil brillamment tendu, Les Testaments nous offre une fin un peu plus hollywoodienne. 

Les Testaments n'est donc probablement pas aussi génialement diabolique que son prédécesseur, mais cela reste un coup de coeur qui complète à merveille l'oeuvre de l'auteure et qui ne devrait pas décevoir, ni les fans du roman, ni les fans de la série. Un dernier pouce levé pour l'excellente mise en page de ce roman, couverture de Noma Bar et début de chapitre compris!

'I write these words in my private sanctum within the library of Ardua Hall - one of the few libraries remaining after the enthusiastic book-burnings that have been going on across our land. The corrupt and blood-smeared fingerprints of the past must be wiped away to create a clean space for the morally pure generation that is surely about to arrive. Such is the theory. 

But among these bloody fingerprints are those made by ourselves, and these can't be wiped away so easily. Over the years I've buried a lot of bones; now I'm inclined to dig them up again - if only for your edification, my unknown reader. If you are reading, this manuscript at least will have survived. Though perhaps I'm fantasizing: perhaps I will never have a reader. Perhaps I'll only be talking to the wall, in more ways than one.'

Lauréat du Booker Prize 2019 avec (et oui, 2 gagnants cette année, à tort ou à raison?) Girl, Woman, Other de Bernadine Evaristo

Pop Sugar Challenge 2019 §19: Un livre dont l'histoire est racontée de multiples points de vue

ATWOOD Margaret, The Testaments, ed. McClelland & Stewart, septembre 2019, 422p.
ATWOOD Margaret, Les Testaments, ed. Robert Laffont, octobre 2019

Commentaires

  1. J'ai relu le 1 avant de lire le 2, bon j'ai préféré le 1 (et jamais vu la série). Le côté un poil ado de certains passages m'a moins plu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois ce que tu veux dire, c'est clair que je me suis beaucoup plus identifiée au récit de June mais j'ai quand même beaucoup aimé le récit de la tante.

      Supprimer
  2. J'avais beaucoup aimé le premier. Mais je lirais celui-ci tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu ne seras pas déçue même si le premier est plus puissant à mon avis.

      Supprimer
  3. Je ne sais toujours pas si je le lirai...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, si tu as aimé le premier, je pense que tu passeras un bon moment. Je dirais que le risque d'être déçue est minime.

      Supprimer
  4. Ma relecture de La servante est encore trop fraîche et plus le temps passe et moins je ressens la nécessité de lire Les testaments. Mais bon, un coup de coeur quand même, même si le livre est moins percutant ? J'hésite, j'hésite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un coup de coeur pour avoir su éviter les pièges de la suite basique, pour avoir su compléter ce monde terrifiant que Atwood nous avait livré dans son premier opus, pour l'un des trois testaments surtout qui m'a beaucoup plu et parce que j'ai quand même dévoré ce livre. Voilà, c'est un 4 étoiles 3/4 ;-)

      Supprimer
  5. Oh, un a un avis assez similaire, en fait. Pas la même puissante, mais j'ai quand même passé un très bon moment.

    RépondreSupprimer
  6. je me souviens d'avoir été absolument épatée par le premier. Je n'ai pas vu la série, mais je suis tr_s tentée par ces Testaments, même avec tes bémols. Il me faudrait, comme Keisha, relire le 1 avant de m'y lancer par contre. La lecture est très lointaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes bémols sont tout petits hein, donc n'hésite pas pour cette lecture. Et je pense que je relirai aussi un jour le premier mais je ne pense même pas que ce soit nécessaire à la compréhension de ces Testaments. Tu reviendras me dire ce que tu en as pensé?

      Supprimer
  7. Je lirai cette suite, par curiosité surtout.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le Petit Grumeau illustré de Nathalie Jomard

La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel

Der Besuch der alten Dame (La visite de la vieille dame) de Friedrich Dürrenmatt