L'Espion du Pape de Philippe Madral et François Migeat


Note: 5/10
Pour ceux qui aiment: La série les Tudors

L'Espion du Pape est un roman historique qui relate les événements précédant le début de la Croisade contres les cathares, en 1208. Le Pape Innocent III, inquiet de la montée de l'hérésie cathare dans le Sud de la France, et en particulier dans les comtés de Toulouse, décide d'envoyer son fidèle ami et chefs des services secrets de la curée romaine, Stranieri, avec pour mission d'éviter le déclenchement trop précipité des violences. Accompagné de son ami, le frère chinois Yong, il va tour à tour infiltrer la Confrérie Blanche (une sorte de Ku Klux Klan qui sévit contre les cathares) et le milieu des Parfaits cathares. Parallèlement, on suit le Chevalier de Touvenel, de retour sur ses terres après une croisade traumatisante à Constantinople.

J'ai bien aimé ce roman historique qui m'a tenue en haleine jusqu'à la fin. En effet, bien que tout le monde connaisse l'issue de l'histoire avec le déclenchement de la croisade, j'ai espéré, tout au long du roman, que Stranieri réussirait sa mission. L'écriture est agréable et l'ambiance du Moyen Âge est très bien recrée, avec par exemple, des strophes de troubadours qui entrecoupent le récit. N'étant pas une grande spécialiste, je ne peux pas vraiment juger la fidélité du roman avec les détails historiques, mais j'ai retrouvé plusieurs éléments que je connaissais, comme la présence de Saint Dominique et de Pierre de Castelnau, les explications sur les enjeux politiques et les détails sur les fondements et les pratiques cathares, ou encore l'épisode de la vérité par le feu. Les auteurs ont donc, à mon avis, très bien réussi à marier la fiction avec l'histoire.

C'est cependant cette partie fiction qui me gêne dans L'Espion du Pape. Si j'ai beaucoup aimé les passages historiques, les ajouts plus romanesques sont parfois totalement ridicules. La présence du frère Yong qui pratique des mouvements de Kung Fu sur ses adversaires m'ont fait hurlé de rire... ou de désespoir. Les petites romances des personnages sont totalement inutiles et transforment L'Espion du Pape, qui avait le potentiel d'être un bon roman historique à suspens, en une parodie hollywoodienne. Je m'attendais presque à voir Jackie Chan débarquer avec des Hi Ahhhhh!!! Et cette couverture de roman de gare... Un gros bof pour moi.

J'ai malgré tout passé un bon moment et en poussant un plus loin, je dirais que ce livre est un joli manifeste contre l'intolérance religieuse. Le livre est d'ailleurs parsemé de belles réflexions sur la religion ou le respect des opinions et j'ai trouvé quelques pics assez intéressants, comme ce dernier, qui pourrait réellement porter à controverse:
"Il n'est que trop patent, pense-t-il, que la longueur de la barbe ou l'interdiction faite aux femmes de montrer leurs cheveux ont toujours marché de pair avec la barbarie, l'ignorance et le fanatisme. " p.214.

Les avis sur la blogosphère semblent assez unanimes. Tout le monde a passé un bon moment et a vraiment apprécié les détails historiques, moins les personnages fictifs qui auraient mérité d'être un peu plus fouillés. Voire Doriane, Yv et Miss Alfie

Chef des services secrets de la curie romaine, Francesco Stranieri a mis son intelligence redoutable et son goût immodéré pour l'action au service de son ami de jeunesse, Innocent III. L'espion du pape est connu de toutes les cours européennes.
En 1207, Innocent III, préoccupé par les troubles qui agitent le Sud de la France, décide de dépêcher son émissaire spécial en pays cathare, où la révolte gronde. Sa mission, aussi délicate que périlleuse: tout faire pour éviter le déclenchement d'une croisade entre chrétiens.
Stranieri débarque incognito dans le comté de Toulouse en compagnie de son acolyte frère Yong, un jeune Chinois muet, expert en arts martiaux et en explosifs. Travesti tantôt en moine, tantôt en troubadour, tantôt en marchand, l'espion du pape parvient à s'introduire à la fois dans le camp des hérétiques et dans celui des catholiques les plus enragés. Réussira-t-il à endiguer le flot des passions humaines qui menace de submerger l'une des régions les plus douces d'Europe?
Décryptage subtil des enjeux politiques et religieux, rebondissements permanents et humour forment le cocktail détonnant de ce grand roman d'espionnage.

Philippe Madral a d'abord été chercheur au CNRS avant de devenir dramaturge, metteur en scène, scénariste et romancier. François Migeat a, quant à lui, réalisé plusieurs films de fiction et de nombreux reportages à travers le monde. Il est également scénariste et romancier. Ensemble, ils ont coécrit Et ton nom sera Vercingétorix (Robert Laffont, 2006)


Pour finir, un grand merci à BOB et aux éditions Robert Laffont pour ce livre qui m'a permis de rafraîchir mes connaissances sur le catharisme.

MADRAL Philippe et MIGEAT François, L'Espion du Pape, ed. Robert Laffont, 2009, 380p.

Commentaires

  1. Ah ton avis est assez contrasté. J'aime assez les romans historiques, je tenterai peut-être.

    RépondreSupprimer
  2. @Stephie:on passe un bon moment mais ce livre étant en concurrence avec plusieurs autres romans historiques écrits sur le sujet des cathares, je ne sais pas si c'est celui-ci que je recommanderais.

    RépondreSupprimer
  3. Je passe mon tour pour celui-ci même si ton billet est tentant.

    RépondreSupprimer
  4. Je connais assez bien cette période de l'Histoire alors à mon avis, il ne vaut mieux pas que je m'y risque parce que les grosses ficelles risquent de m'agacer...

    RépondreSupprimer
  5. Je suis vraiment attirée par les Tudors mais pas pour les mêmes raisons. Ce sujet en particulier me tente moyennement. A voir, mais je n'y crois pas trop :)

    RépondreSupprimer
  6. Le thème m'intéresse et j'ai un peu étudié cette période... mais je pense que le côté kung fu pourrait me faire abandonner la lecture, car j'admets que je suis un peu exigeante pour les romans historiques...

    RépondreSupprimer
  7. J'en ai lu un commentaire un peu critique aussi, sur le blog de Yv je crois...

    RépondreSupprimer
  8. @Theoma: peut être que le prochain billet te donnera plus envie...

    @Ys: effectivement, si tu connais bien cette période, je te le déconseille. Ce que j'ai vraiment apprécié dans ce livre, c'est qu'il m'a rafraichi la mémoire sur le sujet des cathares. Le reste de l'intrigue m'a par contre laissée assez dubitative. Si tu es déjà au point sur le sujet...

    @Lou: ce livre m'a fait penser au Tudors car on retrouve les intrigues avec les évêques (pas toujours irréprochables) et leur relations avec les rois etc. Maintenant, il manque à ce livre le beau Jonathan Rhys-Meyers ;-)

    @Naïk: une dizaine d'autres romans historiques ont été écrits sur le sujet. Je crois qu'ils sont listés sur la page Wikipédia consacrée aux cathares.

    @Alex: oui j'ai vu son commentaire aussi. Nos avis sont assez similaires je crois.

    RépondreSupprimer
  9. Avis mitigé mais qui me donne quand même envie de découvrir ce livre. L'aspect historique m'intéresse et je ne demande pas forcément que ce soit traité de manière très sérieuse, et puis ça a l'air quand même bien divertissant!

    RépondreSupprimer
  10. Hum, déjà que la couverture me laissait bien dubitative (je la trouve kitsch.)
    Je ne pense pas m'aventurer sur les chemins de ce livre.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne suis pas très attirée par les romans historiques... je passe mon tour!

    RépondreSupprimer
  12. @A girl from earth: je dis pourquoi pas, c'est un bon roman de vacances, pas prise de tête.

    @Leiloona: j'ai pensé la même chose, cette couverture fait vraiment roman de gare, genre trillers à jeter dès qu'ils sont finis.

    @Pimprenelle: ce n'est pas mon genre préféré non plus mais de temps en temps, ça ne fait pas de mal.

    @Celsmoon: je n'ai vu que la 1ère saison, mais j'aime bien aussi. Sauf que je ne supporte pas l'actrice qui joue Ann Boleyn. lol! Je préfère quand même Rome.

    RépondreSupprimer
  13. En passant, un tag en or t'attend ici: http://lecture-sans-frontieres.over-blog.com/article-33481901.html :)

    RépondreSupprimer
  14. Je suis depuis peu dans la région des cathares. Du coup, j'ai mis ce bouquin dans ma LAL. Merci pour ton avis.

    RépondreSupprimer
  15. @belledenuit: je pense qu'avec l'ambiance de la région, tu apprécieras beaucoup plus que moi.

    RépondreSupprimer
  16. Bien résumé. Beau contexte historique,mais plus de "retenue" pour les personnages.

    RépondreSupprimer
  17. @Yv: de la retenue oui, mais aussi un peu plus de réalisme. un moine chinois, spécialiste de kung fu et muet... Il y a plus crédible quand même.

    RépondreSupprimer
  18. Ce livre ne me tente pas vraiment, je dois dire. Je l'ai vu à Payot et le résumé de l'intrigue... ainsi que la couverture du livre me l'ont vite fait reposer sur le présentoir. En revanche, dans quelques semaines, alors que je serai encore en vacances, je me mettrai à un roman policier, dont l'action se situe aussi au Moyen-Age. Il s'intitule "Monestarium". Cela semble aussi une lecture du genre "lecture-agréable- et-pas-prise-de-tête".
    Pour "La vie des autres", je me réjouis de lire ton avis dessus!

    RépondreSupprimer
  19. J'aime bien en général les romans historiques et j'aime aussi cet épisode des Cathares mais ce que tu en dis me laisse soupçonner une intrigue peu solide, ce que je redoute toujours!

    RépondreSupprimer
  20. @Hermione: Je me réjouis de lire ta critique sur Monestarium, que je connais pas du tout. Et pour la vie des autres, je l'ai bientôt fini et j'aime bien. Est-il au programme chez toi pour bientôt? C'est bien celui-ci que tu as acheté au Salon du Livre?

    @Mango: l'intrigue n'est pas mauvaise, j'étais vraiment impatiente de savoir si Stranieri allait réussir sa mission. Mais les personnages sont parfois ridicules donc... Peut être en poche???

    RépondreSupprimer
  21. Oui, c'est bien "La vie des autres" que j'avais acheté au Salon du Livre. J'avais même eu un autographe de Frédérique Deghelt;). Ben, tu sais, j'avais plutôt prévu de commencer et d'avancer les livres de mes divers challenges. Je compte également lire cet été "Monestarium", "Le retour" que j'ai aussi acheté au Salon, et je l'espère, "Le Seigneur des Anneaux". Je crois que "La vie des autres" devra attendre un peu. J'essaierai de le lire en septembre ou en septembre. Je compte bientôt me remettre à la lecture de livres en français, et découvrir quelques classiques du 20ème siècle comme "La peste" et "Le lion".

    RépondreSupprimer
  22. @Hermione: je vais essayer de ne pas trop de donner envie avec mon billet alors :-)

    RépondreSupprimer
  23. Une autre critique mitigée sur ce livre... du coup, je passe, même si l'aspect historique est intéressant.

    RépondreSupprimer
  24. @Alex: il y a beaucoup de romans historiques sur ce thème, je suis sûre que tu trouveras ton bonheur si tu cherches quelque chose sur le thème des cathares.

    RépondreSupprimer
  25. Je rejoins ton avis. le côté romancé n'avait pas sa place à mes yeux et a rendu ma lecture bien poussive. J'ai eu un mal fou à arriver jusqu'à la fin. Par contre, si le côté historique avait été plus précis, j'aurais adoré!

    RépondreSupprimer
  26. @Majanissa: Contrairement à toi, je n'ai pas eu de mal à le finir mais c'est vrai que les passages romancés m'ont vraiment énervée.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Vie et oeuvre de Constantin Erod de Julien Donadille