Petit cours d'Histoire Suisse dans le tram


Pour vous faire patienter jusqu'au billet sur ma première lecture pour le jury de ELLE, à savoir Enfant 44, qui est, jusqu'à maintenant, très prometteur, j'aimerais vous faire part d'un petit clin d'oeil survenu ce matin dans le tram de Genève, alors que je me rendais à mon travail.

Arrivés près de l'Université Dufour, un petit garçon demanda à son père, une envie de connaissances brillant au fond des yeux, qui était l'homme qui trône fièrement sur son cheval, en face de l'entrée du Parc Bastion. Le père expliqua que la statue qui, je le rappelle trône près de l'Université DUFOUR, représente "le Général Guisan qui a défendu la Suisse dans les 1600 quelque chose". Bon, j'accorde au père l'heure matinale et la lassitude face à cet âge qui veut toujours tout savoir sur tout, mais quand même, induire ces pauvres bambins en erreur dès leur plus jeune âge et ensuite se plaindre quand ils ramènent des notes inférieures à la moyenne en histoire, c'est quand même injuste.
J'ai vraiment dû me mordre les lèvres pour ne rien dire (et oui, il est bien que les enfants de cet âge continuent à idolâtrer leur papa). Je ne résiste toutefois pas à faire un petit résumé ici.

Cette belle statue équestre représente en fait le Général Guillaume-Henri Dufour (1787-1875), qui est quand même une grande figure de l'Histoire suisse. Il est, par exemple, à l'origine de la proposition du drapeau carré, rouge à croix blanche de la Suisse. En tant qu'urbaniste, il a également participé à l'aménagement de Genève. Il est cependant principalement connu pour avoir été un des co-fondateurs et premier président de la Croix Rouge. Enfin, c'est également le Général Dufour qui mena l'armée suisse en 1847, lors de la Guerre civile du Sonderbund contre les 7 cantons catholiques dissidents (Uri, Schwytz, Unterwald, Lucerne, Zoug, Fribourg et le Valais), guerre qui conduira à la Constitution de 1848 et à la définition de l'Etat fédéral que l'on connait aujourd'hui. A cette occasion, le Général Dufour fut salué pour son humanité et pour avoir conclu le conflit en 25 jours, avec un minimum de pertes des deux côtés.

Le Général Dufour est donc un personnage central, et même en tant que Valaisanne, canton catholique qui fut vaincu par son armée, je pense qu'il est attristant que ce personnage ne soit pas plus connu de la population et surtout des pères dans le tram.

Quant au Général Henri Guisan (1874-1960), autre grande figure de l'Histoire suisse, il fut le commandant en chef de l'armée suisse durant la Deuxième Guerre Mondiale et l'auteur du concept de Réduit National consistant à replier l'armée dans les régions alpines en cas d'invasion.

La morale de ce clin d'oeil, c'est que l'Histoire suisse est malheureusement très peu connue. Ceci ne veut pas dire que tous les Suisses sont nuls en histoire, mais que notre Histoire n'est tout simplement pas enseignée en classe. Durant toute ma scolarité, je ne me rappelle pas d'un seul cours qui traitait de l'Histoire de notre pays, alors que j'ai dû étudier la Révolution Française, événement majeur, je vous l'accorde, au moins 10 fois. J'ose espérer que cette situation a un peu évolué, car je pense que la connaissance de notre Histoire est fondamentale pour comprendre la construction si particulière de la Suisse et pour faire face aux défis nationaux actuels.

Je souhaite donc à tous les Suisses de découvrir notre Histoire passionnante, j'espère que ce petit garçon dans le tram aura un bon professeur d'histoire qui rectifiera l'erreur de son papa et tiens, je souhaiterais même au Général Khadafi d'également prendre des cours d'Histoire suisse au lieu de débiter des âneries sur la nécessité de "démanteler la Suisse et de RENDRE (sous-entendant que ces cantons leur aient un jour appartenu) la partie alémanique aux Allemands, la francophone aux Français et l'italophone à l'Italie", le Grison restant apparemment le seul canton de la Confédération Helvétique.

Commentaires

  1. Clin d'oeil très intéressant qui donne envie d'en apprendre plus sur la Suisse. Bizarre quand même qu'il n'y ait pas de cours d'histoire sur la Suisse par chez vous !

    RépondreSupprimer
  2. @belledenuit: Je crois que ça commence à changer un peu maintenant. Le problème est que le marché suisse est trop petit pour les éditeurs et donc faire un livre scolaire sur l'histoire suisse n'est pas très rentable. Les Alémaniques ont donc des livres d'histoire allemands, et nous avons les même livres que dans les écoles françaises, qui ne traitent pas de la Suisse évidemment. Les enseignants pourraient faire un cours eux-mêmes mais c'est plus difficile sans support écrit.

    RépondreSupprimer
  3. Un billet très sympa et très instructif! Et j'adore le petit commentaire fort incisif sur M. Khadafi;) mdr
    Je suis tout à fait d'accord avec toi pour ce qui est de la quasi-absence d'enseignement de l'histoire suisse à l'école... et moi aussi, j'ai dû me farcir la Révolution française une bonne douzaine de fois (et je ne compte pas le cours que j'ai dû faire sur le même sujet à l'Uni il y a 3 ans...).
    Maintenant, je vais aller jeter un coup d'oeil sur "l'Histoire Suisse pour Les Nuls" que mon père m'a offert il y a deux ans pour Noël (mais que je n'ai toujours pas ouvert... quelle grosse nulle je suis! lol!)

    RépondreSupprimer
  4. Si tu veux t'instruire sur divers aspects et périodes de l'Histoire suisse, je te recommande une visite au Musée Historique de Berne. Un très chouette musée, et ils y proposent très souvent de bonnes expositions temporaires sur des thèmes passionnants. L'été passé, ils ont présenté une excellente exposition sur Charles le Téméraire et le rôle des Suisses dans leurs guerres contre ce duc français. Cet été, ils présentent une expo sur les Celtes. J'irai la voir dès que j'ai le temps!

    RépondreSupprimer
  5. @Hermione: Je crois que ma soeur a L'Histoire Suisse pour les Nuls, il faut que je le lui emprunte. Pour le Musée Historique de Berne, je n'y suis jamais allée mais tu me donnes des bonnes idées d'excursions pour le week end. Dis-moi si l'exposition sur les Celtes est bien...

    RépondreSupprimer
  6. Oh c'est mon grand-tonton en photo :o) Ce qui ne m'empêche pas de ne rien connaître à l'histoire du pays... Je m'étais acheté un livre intitulé "histoire de la Suisse" dans une bouquinerie à Lausanne, faudrait que je l'ouvre un jour quand même!

    RépondreSupprimer
  7. @Kali: C'est sérieux pour le grand-tonton? La classe!

    RépondreSupprimer
  8. Pour être tout à fait rigoureuse c'est le cousin de ma grand-mère... M'enfin bon ça ne m'a jamais rien apporté c't'affaire, surtout en France où personne ne sait qui c'est ;-)

    RépondreSupprimer
  9. @Kali: hi hi, oui mais c'est toujours bien pour quand tu es en Suisse, même si à la vue de mon article, pas tout le monde est au courant de qui est Guisan, même par ici.

    RépondreSupprimer
  10. Vous avez tout de même une sorte d'identité nationale? C'est bizarre que l'on n'enseigne pas l'histoire suisse aux Suisses!
    Je suis allée un jour à Bâle( un seul jour) et pour mon expérience suisse, c'est tout pour le moment!
    Ce n'est pas du tout le même coin, ni la même tradition religieuse.
    La cathédrale est très belle le musée des Beaux Art aussi...

    RépondreSupprimer
  11. @Dominique: Euh, l'idendité suisse est assez limitée je trouve, les gens sont souvent plus attachés à leur canton vu que le système est décentralisé. Pour Bâle, j'aime également beaucoup le Musée d'Art. Je ne peux que t'encourager à venir découvrir un peu plus notre pays.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai beaucoup apprécié ton billet, et suis d'accord avec toi, à l'école je n'ai jamais rien appris sur l'histoire de suisse !! à tel point que je me suis offert l'an passé, l'histoire suisse par les nuls .. mais pas encore ouvert ;-(( en espérant enfin apprendre quelque chose.

    RépondreSupprimer
  13. @Eléa: Ma soeur, prof d'histoire, a lu l'Histoire suisse pour les nuls et apparemment, c'est très bien fait et surtout très instructif. Redis-moi ce que tu en penses quand tu l'auras lu.

    RépondreSupprimer
  14. Si même les Suisses ne connaissent pas bien leur histoire nationale, je me sens un peu moins mal quant à ma propre ignorance à ce sujet! Je n'avais encore jamais entendu parler des grands hommes dont tu parles. Ton article m'a donc semblé particulièrement intéressant, voire nécessaire!

    RépondreSupprimer
  15. @Mango: Pas de honte à avoir, même en étant Suisse, sans mes cours d'histoire contemporaine et de politique étrangère suisse à l'Université (la FAC donc), je n'aurais sûrement pas pu rédiger cet article. Je trouve quand même triste d'avoir attendu si longtemps pour découvrir l'Histoire Suisse, mais depuis, je suis assez mordue, surtout de tout ce qui concerne le 20ème siècle. C'est passionant d'essayer de comprendre la position "neutre" de la Suisse.

    RépondreSupprimer
  16. Très beau billet ! Mais... Zarline, tu n'as pas eu de cours de civisme à l'école. Pas d'histoire suisse ? J'ai presque envie de dire quelle chance! J'ai fait 5 ans de civisme avec un prof qui lisait mot pour mot le livre que l'on avait sous les yeux. Quel ennui ! Finalement, je me suis rabattue vers l'histoire suisse en bande dessinée (passionnant) et dernièrement, je n'ai pas honte de le dire, vers L'histoire suisse pour les nuls...

    RépondreSupprimer
  17. @Theoma: J'ai eu quelques cours de civisme mais il s'agissait surtout d'apprendre à voter PDC, le Valais quoi ;-) Pour "l'Histoire suisse pour les nuls", j'en ai entendu le plus grand bien, donc auncune honte à avoir.

    RépondreSupprimer
  18. Merci pour ton message effectivement instructif et qui donne à réfléchir quant à l'écrasante présence de voisins encombrants! (je parle de mon pays la France...)J'ai passé 15 jours en Suisse en décembre dernier, principalement dans le Jura et quelques jours à Berne et j'ai vraiment aimé! Les Suisses que nous avons rencontrés étaient chaleureux (La Chaux-de-Fonds!) et nous avons eu pleins de petits cadeaux pendant tout notre séjour! Sans oublier des paysages enneigés magnifiques et ah, un réseau de train de rêve pour nous qui ne voyageons qu'en transports! J'y retournerai certainement.

    RépondreSupprimer
  19. @Lapinoursinette: Heureuse que tu aies apprécié ton séjour et j'espère que tu reviendras bientôt. Je ne peux que te conseiller de visiter le Valais, la plus belle et la plus chauvine région de Suisse ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Prix des lecteurs de l'Hebdo 2016: Mon expérience de jurée

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!