Millénium III: The Girl Who Kicked the Hornets' Nest de Stieg Larsson


Pour ceux qui aiment: John Le Carré

Attention, spoiler sur les deux tomes précédents

Arrêtée et hospitalisée entre la vie et la mort, Lisbeth Salander doit faire face  à une inculpation pour tentative d'assassinat contre son père, l'obscur Zalachenko. Et les dés semblent pipés dès le début. Un petit groupe de conspirateurs au sein de la police secrète, impliqués depuis des années dans la dissimulation de la plus grande défection d'espion soviétique de l'histoire de la Suède, compte en effet bien enterrer toute l'affaire pour de bon, Salander y compris. 
Enfermée dans une chambre d'hôpital, Lisbeth se retrouve démunie pour combattre la machine enclenchée contre elle. C'est sans compter le soutien d'un groupe hétéroclite de personnes qui vont s'allier pour faire éclater l'énorme scandale Zalachenko. 

Millénium est toujours présenté comme un trilogie. Cependant, si les personnages se retrouvent d'un opus à l'autre, le genre de chaque volume est plutôt différent. Après une enquête historique, un livre d'action et de poursuites, voici venu le temps du livre d'espionnage... et c'est loin de me déplaire.

Dans ce troisième tome, le rythme se ralentit, les intrigues se font plus politiques, teintées de Guerre Froide, avec pour cadre une Suède où un groupe d'agents secrets peut se jouer de toutes les lois. Fan de romans d'espionnage, j'ai beaucoup aimé ce troisième opus, qui est probablement mon préféré de la trilogie. Malgré des débuts très laborieux, je n'ai pu ensuite m'arrêter. 

Peut-être que ce volume est moins abouti au niveau des personnages. On avait découvert dans le premier tome Mikael, dans le deuxième on en avait beaucoup plus appris sur Lisbeth, avant d'avoir toute la lumière faite sur l'histoire de Zalachenko dans ce troisième tome qui est du coup plus "institutionnel", moins centré sur les personnages qu'on avait appris à aimer dans les premiers tomes. A part peut-être Erika que j'ai aimé découvrir sous un autre jour grâce à une intrigue parallèle.

The Girl Who Kicked the Hornets' Nest est un très beau final à cette trilogie qui aura su me faire vibrer. Si son succès phénoménal m'étonne toujours, on ne peut en aucun cas retirer à Millénium son originalité et la force de ses personnages. Lisbeth et Mikael m'accompagneront, j'en suis sûre, pendant encore longtemps et je me réjouis de les retrouver dans les films que je n'ai toujours pas vus. 

Une trilogie à découvrir absolument (mais qui n'en est pas encore convaincu?). Un seul regret: que la série s'arrête alors qu'il y avait encore amplement assez de matière et d'éléments irrésolus pour quelques tomes.

Lisbeth Salander - outsider and apparent enemy of society - is charged with attempted murder. The state has also ruled that she is mentally unstable, and should be locked away in an institution once again. But she is closely guarded in a hospital, having taken a bullet to the head, so how will she prove her innoncence?
Pulling the strings of the prosecution is the powerful inner circle of Säpo, the state security police. Determined to protect the secrets and corruption at Sweden's rotten core, Säpo is not an adversary to take on alone. 
Only with the help of Mikael Blomkvist and the journalists at Millennium magazine can Salander avoid the fate that has been decided for her. Together they form a compelling and dynamic alliance. This final volume of the Millennium Trilogy is the culmination of one of the most mesmerising fictional achievements of out time. 

Lecture commune avec Manu, DeL, Cynthia, Belledenuit et George. C'était très sympa de découvrir cette trilogie avec vous les filles!

LARSSON Stieg, Millénium III: The Girl Who Kicked the Hornets' Nest, ed. Quercus - Maclehose Press, 2010, 743p., traduit du Suédois par Reg Keeland
LARSSON Stieg, Luftslottet Som Sprängdes, ed. Norstedts, 2007

Commentaires

  1. Cette trilogie nous aura plu à toutes. Remarque difficile de ne pas accrocher tant il y a pleins choses intéressants dans chaque tome. Perso, je préfère le tome 2 qui est beaucoup plus dans l'action même si le tome 3 est prenant par son côté procédurier. J'ai aussi beaucoup aimé apprendre sur le DGPN/Säpo. Merci d'avoir partagé cette LC avec moi. Ca m'a motivée vu que ce livre était dans ma PAL depuis plus d'un an :P

    RépondreSupprimer
  2. Toujours plongée dans ma lecture. Quel plaisir de retrouver les personnages ;-) Mon billet prochainement.

    RépondreSupprimer
  3. Je partage ton étonnement quant au succès de cette série mais, comme toi, je l'ai appréciée (après un démarrage fastidieux pendant les 100 premières pages du tome 1).
    De mon côté, mon préféré est le deuxième, pour le côté action, mais tout ce que tu dis sur ce tome 3 est très bien vu.

    RépondreSupprimer
  4. @Belledenuit: J'ai beaucoup aimé le tome 2 aussi mais je l'ai parfois trouvé un peu "gros", surtout à cause du frère. Le tome 1 m'a aussi beaucoup plu. Bref, une très bonne trilogie, qu'il ne fallait pas laisser inachevée dans ta PAL ;-)

    @DeL: Pas de problème, avertis-moi quand ton billet sera prêt... Je me réjouis de lire ton avis. Bonne lecture!

    @Brize: Moi, c'est sur ce tome que j'ai peiné au début, mais ensuite, impossible de le lâcher. Le 2ème tome a fait des ravages ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Une trilogie excellente et à découvrir en effet mais mon préféré demeure le premier opus...

    RépondreSupprimer
  6. Tiens, je n'aurai pas fait le rapprochement avec John Le Carré.

    RépondreSupprimer
  7. @Lounima: J'ai beaucoup aimé le premier également, qui est peut-être plus réaliste, sans machination étatique et gros balaise aux pouvoirs surhumains. Ils sont tellement différents en même temps, c'est presque dur de les comparer.

    @Alex: Le côté espionnage, guerre froide, manigances politiques. Ca se rapproche des premiers romans de Le Carré, non?

    RépondreSupprimer
  8. Tout à fait d'accord avec toi sur tout, sauf que mon préféré reste le deuxième :-)
    Moi aussi, j'ai été contente de partager cette lecture avec vous ! C'est plus gai de lire à plusieurs même si on est loin !

    RépondreSupprimer
  9. @Manu: Il faudra qu'on se retrouve une petite série de à lire ensemble ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Zarline, le 1er tome reste mon préféré de la trilogie mais le troisième clôt l'ensemble en beauté. Dommage que l'écrivain soit mort trop tôt. J'aurais bien vu au moins deux tomes de plus. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
  11. @Dasola: Deux tomes, oui, je pense qu'il y aurait facilement eu matière. Mais je me demande parfois si la trilogie aurait eu le même succès sans la mort tragique de l'auteur...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Vie et oeuvre de Constantin Erod de Julien Donadille