Blackout de John Lawton

Pour ceux qui aiment: Les aventures de James Bond de Ian Fleming

Printemps 1944: la vie à Londres se poursuit tant bien que mal, entre blackout et bombardements allemands. Nous sommes à quelques jours du grand débarquement et la ville est peuplée de militaires se préparant pour cette grande opération.
Frederick Troy, jeune inspecteur à Scotland Yard, tente de défendre la loi en ces temps exceptionnels. La guerre fauche des milliers de vies, mais Troy refuse de laisser des meurtres impunis. Un bras retrouvé par des enfants dans un quartier ravagé par les bombardements va très vite attiser sa curiosité... d'autant que le membre semble appartenir à un citoyen allemand.

Premier opus des aventures de l'inspecteur Frederik Troy, Blackout mélange tous les ingrédients du bon roman de divertissement: une enquête policière, des vilains espions, des personnages secondaires hauts en couleurs, un contexte historique passionnant et des conquêtes féminines jamesbondiennes [enfin j'espère que le côté décalé était voulu par l'auteur]. 

En fait plus roman d'espionnage que roman policier, cette première enquête de l'inspecteur Troy décrit de plus très bien le contexte de l'Angleterre en temps de guerre. A la suite de Troy, le lecteur découvre à la fois les abris du métro de la capitale où se réfugiaient les Londoniens, et les soirées festives organisées malgré la guerre et le rationnement. Le travail de l'auteur sur le style (lu en vo) et l'emploi d'expressions très "datés" participent également à nous plonger entièrement dans l'ambiance des années 40.  

Je ne suis généralement pas une adepte des séries policières, dont je trouve les héros souvent trop stéréotypés (j'ai nommé l'inspecteur alcoolo dépressif), mais j'ai ici beaucoup aimé le personnage créé par John Lawton. Troy est une jeune inspecteur, dont les origines bourgeoises et russes détonnent au sein de Scotland Yard. C'est un personnage intelligent et plein d'ironie, qui aurait pu être plus approfondi ici (comme tous les personnages d’ailleurs) mais qui est suffisamment intéressant et attachant pour qu'on ait justement envie de le retrouver dans d'autres aventures, histoire d'en apprendre davantage (objectif a priori réussi pour l'auteur donc.)

Malgré les quelques longueurs et incohérences, j'ai dans l'ensemble aimé cette lecture. L'intérêt du personnage de Troy et du contexte prennent au final le pas sur une intrigue une peu bancale. 

Le billet de Kathel sur le deuxième tome de la série m'a un peu refroidie, mais si je tombe dessus un jour, je tenterai probablement le coup.

Londres, 1944. La Luftwaffe donne son assaut final sur la capitale déjà exsangue et les Londoniens se précipitent dans les abris souterrains.
Au milieu du chaos, un bras coupé est exhumé par un groupe d'enfants jouant sur un site bombardé de l'East End.
Le sergent détective Frederick Troy, de Scotland Yard, parvient à relier cette découverte à la disparition d'un scientifique de l'Allemagne nazie. Il met au jour une chaîne de secrets menant tout droit au haut commandement des Alliés, et pénètre les mystères d'un monde corrompu, peuplé de réfugiés apatrides et d'agents secrets.

Livre lu dans le cadre du Blogoclub du 1 juin (et vous avez donc une idée du retard dans la publication de mes billets)

LAWTON John, Blackout, ed. Penguin, mai 1995, 416p.
LAWTON John, Black-out, ed. 10/18, avril 2015, 480p. 

Commentaires

  1. J'en ai lu quelques avis mitigés, voire déçus, ou alors c'était pour le deuxième tome, du coup la série ne me tente pas trop malgré l'attrait du résumé et du contexte. Et puis bon, pour moi il faut que l'intrigue se tienne de bout en bout, même si les personnages compensent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que la plupart des avis déçus concernent le deuxième tome. Après, c'est justement dommage de s'attacher à un personnage et de ne pas pouvoir le suivre sur la série.
      A priori, je dirais que malgré ses côtés positifs, ce n'est pas un indispensable et comme je sais ta PAL chargée...

      Supprimer
  2. Désolée de t'avoir découragé, ou presque, de lire le suivant, je l'ai vraiment trouvé moins intéressant... mais ce n'est que mon avis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je me souviens bien, le deuxième tome se passe pendant la guerre froide et pas la deuxième guerre mondiale? A priori, je trouve le contexte moins motivant. Mais bon, si je tombe dessus en biblio, je me laisserai peut-être tentée.

      Supprimer
  3. N'appréciant pas particulièrement James Bond, et ce que tu dis du côté bancal de ce roman font que je ne le lirai sans doute pas. Tant pis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce premier tome est encore encré dans le genre de policier mais on sent que le personnage va plus évoluer côté espion, James Bond et guerre froide. Peut-être que cet aspect ne te gênerais cependant pas dans cette première aventure.

      Supprimer
  4. J'ai beaucoup aimé aussi malgré mes réticences initiales en voyant le mot espionnage. Pareil, par contre, vu les billets sur le second volume, je m'abstiendrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso, j'aime beaucoup les romans d'espionnage et je me réjouissais justement de poursuivre ma route avec Troy dans des tomes qui s'annonçaient encore plus de la veine espionnage que policière. Mais effectivement, vu les avis sur le second volume...

      Supprimer
  5. J'avais beaucoup apprécié aussi l'évocation du Londres de l'époque. Le personnage est attachant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est d'autant plus frustrant si les volumes suivants sont décevants. Un personnage attachant et c'est déjà le 50% du travail de fait... Bon, je tenterai quand même, histoire de me faire ma propre opinion.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Pas un indispensable à mon avis. Et vu la rentrée littéraire qui arrive...

      Supprimer
  7. il m'a fait longtemps de l'oeil puis je me suis dit qu'il fallait que j'arrête les séries policières mais ta description du personnage (atypique au milieu des policiers alcoolos et dépressifs) me dit que si je le croise en BM ... surtout que j'ai abandonné deux flics (après avoir lu premier volet..) donc il y a encore de la place !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le croises en BM, n'hésite pas, je pense que tu passeras un bon moment. Troy est un personnage intéressant, un flic qui tire du côté de l'espionnage et le contexte est sympa.
      C'est qui les deux flics que tu as abandonné?

      Supprimer
  8. Décidément, il plaît beaucoup.; Je note

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai lu peu d'avis négatifs pour ce premier tome. Ca se lit vite et bien, sans être non plus un chef d'oeuvre hein...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016