De retour avec les résultats du Booker Prize 2010


Hier, le Man Booker Prize 2010 a été attribué par 3 voix contre 2 à Howard Jacobson pour le livre The Finkler Question.

The Finkler Question est le premier vrai roman comique à être primé par le Booker Prize. C'est également une histoire d'amitié entre trois hommes d'âge mûr confrontés au veuvage et aux regrets d'une vie. Un mélange donc entre humour et mélancolie qui a enfin permis à son auteur de remporter le prix pour lequel il avait déjà été nominé (sur la longlist) deux fois.

Julian Treslove, a professionally unspectacular former BBC radio producer, and Sam Finkler, a popular Jewish philosopher, writer and television personality, are old school friends. Despite a prickly relationship, they've never quite lost touch with each other - or with their former teacher, Libor Sevick. Both Libor and Sam are recently widowed, and with Treslove, his chequered and unsuccessful record with women rendering him an honorary third widower, they dine at Libor's apartment. It's a sweetly painful evening of reminiscence in which all three remove themselves to a time before they had loved and lost; a time before they had fathered children, before the devastation of separations, before they had prized anything greatly enough to fear the loss of it.

Pour ma part, n'étant pas très "roman comique", je ne pense pas, dans un premier temps en tous cas, lire The Finkler Question. Je vais plutôt me concentrer sur Room d'Emma Donoghue qui a vraiment l'air bien et sur Wolf Hall, le gagnant 2009 qui traine dans ma PAL depuis maintenant une année.

Vous trouverez plusieurs articles (in English of course) sur les résultats ici ou ici.

A part ça, je reviens tout juste de Londres après une semaine épique. J'ai passé mes quatre examens et je pense qu'aux moins trois se sont bien passés, donc rien de catastrophique. Je suis maintenant LIBRE jusqu'en février et je vais profiter d'attaquer ma PAL en force avant de démarrer ma deuxième année de Master.

Mon petit séjour Londonien a été plutôt stressant et je n'ai pas pu beaucoup profiter de la ville à cause de mes révisions. J'ai tout de même pris le temps de parcourir les nouvelles salles sur le Moyen-Age et la Renaissance du V&A qui sont très réussies et l'exposition événement Gauguin: Maker of Myth au Tate Modern. Avis aux amateurs, si vous allez à Londres avant le 16 janvier 2011, n'hésitez pas. La muséographie est excellente, les oeuvres magnifiques, mettant en lumière la Bretagne et les populations Tahitiennes. C'est également une rare opportunité de voir les nombreuses peintures de Gauguin, propriétés de différentes galeries américaines et scandinaves.
Quelques courses, plusieurs après-midis passés à étudier à Hyde Park (car oui Mesdames et Messieurs, nous avons eu un temps estival toute la semaine, sans une goutte de pluie), des currys, des scones et un peu de flânerie dans les rues de Londres et me voici déjà de retour au boulot.




Au programme dans les prochains jours, Every Man for Himself de Beryl Bainbridge et Un autre monde de Barbara Kingsolver. Je vous annonce également que j'ai ENFIN atteint l'épilogue de Guerre et Paix et que vu les théories de Tolstoï, je pense survoler le tout assez rapidement. Billet commun le 31 décembre! Je m'attaque à mon Google Reader dès que possible et je vous garantis qu'il y a du boulot. Ne vous étonnez donc pas si je trouve génial votre billet d'un mois en arrière. C'est officiel, I'm back!!!

Commentaires

  1. Super, merci pour ces bonnes nouvelles !
    Et bon retour à la réalité
    J'avoue, tu m'as fait rêver avec le temps estival sur Londres, moi j'étais à Genève (enfin vers) ce weekend, ce n'était pas la même chose...

    RépondreSupprimer
  2. Bon retour par ici!
    La première chose qui m'a sautée aux yeux sur mon Google Reader c'est "je ne suis pas très roman comique". Ben moi si justement, alors merci pour ce tuyau, je m'en vais rechercher ce livre!!

    RépondreSupprimer
  3. Voilà encore un auteur que je ne connais pas du tout ! Et bon retour parmi nous :)

    RépondreSupprimer
  4. Comme A girl, moi ça m'attire aussi!
    Pour Guerre et paix, t'inquiète, j'ai aussi zappé la deuxième partie de la conclusion (et survécu)
    Bon retour et bravo pour tes succès!

    RépondreSupprimer
  5. @Delphine: Oui vraiment très chanceuse avec le temps. Mais bon, c'était encore plus déprimant de rester à l'intérieur pour étudier.

    @Clara: ;-)

    @A girl from earth: J'ai justement pensé à toi en voyant l'étiquette roman comique. Je précise quand même que c'est apparemment un livre très "mûr" sur le temps qui passe, les choix de vie. Pas sûre que ça te parlera...

    @Joelle: Le booker est une bonne référence pour découvrir des nouveaux auteurs...

    @Keisha: Ah mais ses théories sur l'histoire, je m'endors à tous les coups.Il aura fallu le temps, mais j'arrive au bout.

    RépondreSupprimer
  6. Eh bien, moi, un Man Booker Prize comique, cela a plutôt tendance à m'attirer... Alors, je note ce titre sans hésiter... ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Rien que des bonnes nouvelles! Bon retour sur GR et à bientôt!

    RépondreSupprimer
  8. @Lounima: Je me réjouis donc de lire vos billets à toi et à A girl from earth à l'occasion. Vous arriverez peut-être à me convaincre de prêter plus grande attentin à ce Booker ;-)

    @Mango: Ouais ben GR a vraiment fait une indigestion, ça va me prendre de longues semaines pour me remettre à jour...

    RépondreSupprimer
  9. Et bien bon retour ! Contente que tes exams se soient bien passés !

    RépondreSupprimer
  10. @Géraldine: Merci et j'espère que de ton côté, tu te portes mieux ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Ah, Londres... que c'est tentant d'y retourner. J'ai entendu beaucoup de bien sur ce livre dans la blogo anglo... je vais peut-être finir par le lire!

    RépondreSupprimer
  12. @Karine:): Oui, c'est toujours sympa quelques jours à Londres même si là, je n'ai pas franchement pû profiter. Pour le Jacobson, en effet les échos sont bons mais je ne suis toujours pas décidée. Si tu te lances, peut-être que ton billet achèvera de me convaincre ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Vie et oeuvre de Constantin Erod de Julien Donadille