La couleur des sentiments de Kathryn Stockett (livre audio)


Pour ceux qui aiment: Le secret des abeilles de Sue Monk Kidd

Être née noire dans le Mississippi des années 60 laisse peu de choix quant à son avenir. Aibileen et Minny ont ainsi suivi les traces de leurs mères et sont devenues bonnes pour la bonne société blanche de la ville de Jackson. Aibileen s’occupe de la petite Mae Mobley Leefolt, tandis que Minny peine à trouver une place stable en raison de son caractère bien trempé. L’ordre des choses va cependant être bouleversé par la jeune Skeeter, qui pour impressionner une éditrice new-yorkaise va se mettre en tête de rédiger un livre sur la vie de ces bonnes noires qui partagent l’intimité et les secrets de ses amies et partenaires de bridge.

On a tellement entendu parler de cet énorme best-seller que je n’arrivais tout simplement plus à me résoudre à le lire. Les avis lus ici et là me laissaient également imaginer un roman un peu simpliste et (trop) rempli de bons sentiments. Et puis je l’ai reçu en livre audio, un concept que je voulais tester depuis un petit moment. Je me suis donc lancée, plus par curiosité pour le format que pour le livre en lui-même.

Et j’ai au final bien fait. Sans en faire un coup de cœur, j’ai passé un très bon moment avec ce roman choral, où les voix de Skeeter, Aibileen et Minny se font écho pour nous raconter la vie de Jackson et le raz-de-marée que va provoquer leur amitié dans un Mississippi encore dirigé par les lois ségrégationnistes.

Au fil de roman, je me suis vraiment attachée aux personnages principaux, au point d’avoir l’impression d’écouter ce livre comme si je participais à une conversation entre amies. J’ai aimé la sagesse d’Aibileen et sa force tranquille, le franc parlé de Minny et la détermination de Skeeter. Je sais que nombre d’entre vous ont reproché à ce roman son côté manichéen. Au contraire, j’ai trouvé les personnages plutôt réalistes de ce point de vue-là. Kathryn Stockett a su éviter le cliché des gentils noirs contre les méchants blancs pour nous offrir des personnages aux multiples facettes et fêlures: j’aurais volontiers fait manger une tarte à Hilly Holbrook, un personnage vraiment odieux, mais dont l’affection pour ses enfants est accentuée par l’auteur; Skeeter fait à la fois preuve de courage et d’égoïsme; et Minny a, tour à tour, un côté très froid, cassant mais faible également.

Il est aussi souvent reproché à ce roman son style un peu simple et son écriture légère, une critique qui a grandement contribué à mon manque d’envie pour ce livre. Ayant opté pour le livre audio, cet aspect de m’a pas du tout gênée, au contraire même: un style plus touffu aurait, je pense, grandement pénalisé mon écoute. Au fil du récit, je me suis ici laissée emportée vers le Jackson des années 60, recréé avec succès par Kathryn Stockett. 

Au final, rien à redire, La couleur des sentiments et un livre émouvant et bien construit, avec des personnages attachants et un contexte prenant. Au diable la vraisemblance du récit, j’ai vraiment retrouvé l’impression d’écouter une belle histoire, certainement pas de la même profondeur que d’autres récits sur le même thème, mais probablement moins simpliste que ce à quoi je m’attendais.

Quant à mon expérience audio-livre, ce fut une première rencontre concluante. J’ai adopté l’écoute sur i-Pod pendant la promenade de mon chien (oui oui, je sais, je suis sensée porter toute mon attention à ma boule de poils pendant sa promenade, mais voilà, il me fallait trouver un moment pour écouter mon livre en plus de mes rares efforts de ménage et mes encore plus rares périodes de repassage). J’ai trouvé l’écoute du livre très relaxante : j’ai eu l’impression de vraiment me plonger dans cette histoire tout en étant moins concentrée sur ce qui se passait. Un peu contradictoire je sais, mais la sensation est je trouve vraiment différente de la lecture (apparemment l’écoute fait appel à une autre zone du cerveau, d’où l’importance du braille pour les aveugles pour l’apprentissage, mais bon, je m’éloigne).

La couleur des sentiments avec les trois voix alternées de ses protagonistes se prêtait au final très bien à cette expérience. Le choix des actrices, Nathalie Hons, Nathalie Hugo et Cachou Kirsch, est de plus vraiment excellent. J’ai peu de points de comparaison, mais je pense qu’on a ici un très bon livre audio, qui malgré ses presque 18 heures d’écoute, se déroule sans aucun souci. Je ne suis donc pas étonnée qu’un film ait été tiré de ce livre et je me réjouis déjà de le voir à son passage à la TV, vu que je l’avais, avec ma tête de mule et mes a priori, boudé jusqu’ici.

En 1962, à Jackson, Mississippi, chez les Blancs, ce sont les Noires qui font le ménage et élèvent les enfants. Sans mot dire, sous peine de devoir prendre la porte. Est-ce le cas de Constantine, l’employée des Phelan, dont on n’a plus aucune nouvelle ? Mais franchement, qui s’en soucierait ? Ses amies, Minny et Aibileen, et surtout Skeeter, la propre fille des Phelan. La jeune étudiante blanche et les deux employées noires vont lier une alliance imprévisible pour « comprendre ». Passionnant de bout en bout, La Couleur des sentiments a déjà conquis plus de deux millions de lecteurs, dont Steven Spielberg qui en a acquis les droits.


Timbres différents, conviction ou verve identiques : Nathalie Hons, Nathalie Hugo, Cachou Kirsch et Valérie Lemaître marient leurs voix comme les héroïnes du roman leur volonté que "les choses changent"...

STOCKETT Kathryn, La couleur des sentiments, ed. Audiolib, juin 2011, 2 CD (MP3), durée:17h50
STOCKETT Kathryn, The Help, ed. Fig Tree, juillet 2009, 464p.

Commentaires

  1. Ton avis me pousse à lire ce livre qui est dans ma PAL depuis un très long moment. Vais-je trouver l'élan final ? (avant la fin de l'année 2012...)

    RépondreSupprimer
  2. Un livre que j'ai beaucoup aimé et le livre audio est une expérience vraiment concluante pour moi aussi !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai aimé le livre puis le film et me titillais pour faire l'expérience du livre-audio (quoique 17h50, c'est long). Je note en tout cas "Le secret des abeilles" qui, s'il est sur la même veine, pourrait me plaire !

    RépondreSupprimer
  4. Dans ma PAL, une lecture qui devrait me plaire !

    RépondreSupprimer
  5. @Patacaisse: Je dirais que c'est parfait comme roman de vacances, plutôt léger mais assez crochant. Je suis sûre qu'il peut trouver une petite place d'ici la fin de l'année ;-)

    @Manu: J'étais vraiment très très hésitante sur les deux et au final, deux bonnes surprises. Comme quoi...

    @Mélopée: Je suis curieuse de découvrir le film, surtout que sauf erreur, "Minny" a reçu un Oscar cette année, non? Le livre audio est une expérience à tenter. 17h50 c'est long, je suis d'accord et j'ai bien mis 4-5 mois à arriver au bout mais je pense que la qualité de ce livre audio vaut l'effort.
    Le thème de "Le secret des abeilles" est similaire mais je t'avoue que je ne l'avais pas fini à ma première lecture, il y a plus presque 10 ans, sans vraiment me rappeler pourquoi d'ailleurs. Une amie me la recommandé dernièrement (elle l'avait vraiment adoré) et je pensais donc lui redonner une chance. Curieuse de connaitre ton avis si tu te lances.

    @Noukette: Je pense que oui, effectivement!

    RépondreSupprimer
  6. Le livre audio me tente assez pour l'oeuvre de Proust ...
    Pour ce roman, le style est effectivement assez simple mais pas désagréable et tout à fait dans l'esprit du roman .

    RépondreSupprimer
  7. je l'ai dans ma PAL depuis un moment maintenant et justement, à force d'en entendre parler je l'ai un peu mis de côté, même s'il me tarde de le découvrir!
    dans les semaines qui viennent, sans aucun doute!

    RépondreSupprimer
  8. Tu as raison, une belle histoire avec de bons sentiments et des personnages bien typés.

    RépondreSupprimer
  9. Je n'ai pas adoré ce roman mais moi qui suis une grande adepte de l'audiolivre, j'aurais sans doute dû passer par l'oral pour l'apprécier.

    RépondreSupprimer
  10. finalement, à force de le voir à droite et à gauche,je n'ai plus eu envie de le lire, probablement aussi parce que j'appréhende le côté simpliste aussi, manichéen ! En tout cas, pour les audiolib, je suis tout à fait d'accord ! C'est génial ! J'adore écouter des histoires !

    RépondreSupprimer
  11. Je ne boudais pas le livre, mais le temps que je me décide, le film est sorti... et je l'ai adoré. mais par contre, étant donné le nombre de livre dans ma PAL, je n'ai pas forcément envie de lire un livre dont je connais déjà.
    Par contre, je te suis complètement sur le mode d'écoute, c'est très relaxant.

    RépondreSupprimer
  12. @Malika: Pfiou, Proust, voilà un auteur que je n'ai encore jamais osé aborder et je ne suis pas sûre que ma concentration survivrait au livre audio pour cet auteur. Mais je serais vraiment curieuse d'en savoir plus sur ton expérience si tu te lances.

    @Lasardine: Je l'avais complètement zappé à cause du battage autour de ce livre mais au final, il ne mérite pas ce traitement. C'est un bon livre, léger et sympathique. J'espère qu'il te plaira.

    @Alex: Des personnages qui je pense continueront de m'accompagner pour un petit moment. C'est toujours un bon signe pour un livre, non?

    @Valérie: Je n'ai pas adoré non plus mais cette "écoute" m'a vraiment séduite. Difficile de démêler à quel point cela est dû au format ou au livre en lui-même. En tous cas, je recommande ce livre audio, très bien fait à mon avis (...de débutante).

    @Maggie: Et bien je ne peux que te conseiller le livre audio. Je pense que le côté simpliste du style est beaucoup moins gênant dans ce format.

    @Géraldine: Je n'ai pas encore vu le film mais je suis bien tentée après lecture, parfait je pense pour une soirée fille (d'ailleurs, je file, il y a Sex and the City qui commence ;-))

    RépondreSupprimer
  13. J'avais vraiment adoré car les personnages restent longtemps dans la mémoire et l'époque est très bien décrite ... l'auteure aurait pu faire de cette histoire quelque chose de très guimauve mais elle a bien évité cet écueil ;) J'ai trouvé le film presque aussi bien mais il faut laisser un peu de temps entre la lecture et le visionnage, histoire d'être moins à cheval sur la comparaison ;)

    RépondreSupprimer
  14. @Joelle: J'imaginais le film plutôt fidèle au livre vu que la publication du livre est assez fraiche, mais je vais suivre ton conseil et attendre un petit peu.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Vie et oeuvre de Constantin Erod de Julien Donadille