Quelques expos par-ci par-là


Avis aux chanceux parisiens et à ceux qui ont profité de ce week-end prolongé pour s’y rendre : 

De retour d’un petit et malheureusement très court séjour à Paris, je voulais vous encourager à aller voir trois expos qui m’ont beaucoup plu et qui sont toujours à l’affiche:  

L’invention du sauvage au Quai Branly: : 

Une exposition sur le thème rarement traité de l'exhibition d'êtres humains, qui eut cours du XVIème au XXème siècle, commissionnée par Lilian Thuram. 
Au fil des salles, le visiteur découvre les mécanismes de construction du « nous » face à l'autre, celui qui est différent et forcément inférieur, qu’il soit sauvage, physiquement "monstrueux", ou de couleur. Des premières rencontres avec les représentants de civilisations lointaines, à la professionnalisation de ces mises en scène avec des "artistes" rémunérés, en passant par la création de zoos humains, jardins d'acclimatation et autres expositions coloniales, l'exposition retrace l'historique d'un phénomène qui aura perduré bien au-delà de ce qui est raisonnable et qui est considéré comme la base du racisme et de nombreux stéréotypes modernes.  
Elle met également en lumière quelques « stars » du milieu, comme La Vénus Hottentote, la famille Gonsalvus et autres femmes à barbe et frères siamois, qui seront popularisés par les shows de Barnum et Bailey ou des Folies Bergères.   

L’exposition présente une collection d’objets, de films et de photos vraiment intéressante et offre un aperçu très complet du sujet. Le regard est cependant bien celui d'un citoyen du XXIème siècle, pour qui ces pratiques sont absolument choquantes. J'ai regretté que l'exposition se soit presque trop concentrée sur la dénonciation de ces faits, sans vraiment expliquer comment et pourquoi on en était arrivés là et à quel point le contexte de l'époque était différent. La muséographie est aussi parfois un peu confuse, avec des sujets comme la Vénus Hottentote qui reviennent dans plusieurs salles. L'exposition demeure toutefois passionnante et très bien documentée, sur un sujet que l'Histoire préfèrerait parfois, à tort, oublier.  

Jusqu'au 3 juin 2012, Musée du quai Branly 


Artemisia Gentileschi au Musée Maillol: : 


Très belle exposition autour de la figure passionnante d’Artemisia Gentileschi, peintre de l'époque caravagesque et l'une des rares femme-peintres de cette première moitié du XVIIème siècle à s'être imposée. Le Musée Maillol regroupe ici un nombre important de ses toiles à la force incontestable. Artemisia met souvent en scène des personnages féminins à la fois insoumis mais tristes et en difficulté, telles Judith décapitant Holopherne ou Cléopatre. La patte féminine de l’artiste est incontestable et s’exprime à travers une fabuleuse attention portée aux détails des tissus, des bijoux et des cheveux. La dentelle des robes est si finement peinte qu’on a l’impression que le tissu est directement collé sur la toile. Le tout est assorti de couleurs franches, comme le fameux bleu outremer, le jaune moutarde "fashionista 2012", et un magnifique bordeaux. 

Petit bémol: certaines toiles auraient méritées d'être accrochées côte à côte pour pouvoir mieux les comparer, mais l'espace du Musée Maillol est malheureusement un peu restreint, surtout pour certaines toiles imposantes. L'ordre de la visite et la chronologie sont également parfois un peu étrange. Cela n'enlève cependant rien à la qualité de cette exposition qui mérite définitivement une visite, afin de mieux (re)découvrir cette peintre encore trop méconnue.  
Suite à cette visite, j'ai bien envie de lire les livres consacrés à cette peintre et de voir le film inspiré de sa vie, et en particulier du fameux procès contre son précepteur et violeur, qui fit scandale à l'époque et qui, sans aucun doute, aura marqué son oeuvre. 

Le Musée Maillol présente également deux petites expositions annexes (une dizaine de toiles), consacrées à Séraphine Louis et au peintre français Camille Bombois. Je n'avais jamais "vu" (pas sur papier ou internet) les toiles de Séraphine et je confirme que ces toiles sont encore plus fascinantes en vrai que sur papier. Quant à Camille Bombois, je ne connaissais pas du tout son oeuvre mais sa "Grosse fermière sur son échelle" vaut le détour ;-) 

Jusqu'au 15 juillet, Musée Maillol 


Monumenta 2012: Daniel Buren au Grand Palais:: 

Bon, je ne vais pas faire toute une interprétation philosophique et super profonde de l'oeuvre de Daniel Buren. Sachez seulement que j'ai beaucoup aimé me promener parmi ces ronds de couleurs vives et les jeux de reflet qui tapissent en ce moment le Grand Palais. Daniel Buren a, pour moi, parfaitement exploité le concept de l’œuvre éphémère et a su apprivoisé l'espace magnifique du Grand Palais, en lui donnant un côté ludique et joyeux qui contraste avec la grandeur de l’endroit. Mission accomplie donc, pour un exercice qui est loin d’être simple, en témoigne l’échec complet de Tacita Dean au Tate Modern de Londres en automne 2011, que j’avais trouvé vraiment, vraiment décevant.  

P.S. Nous avons eu de la chance de tomber sur un après-midi ensoleillé mais je me demandais quel était l'effet sans soleil ou de nuit??? Et n'oubliez pas, écoutez Martine Aubry et évitez les jupes mesdemoiselles...

Jusqu'au 21 juin, Grand Palais 


Et bon, sinon j’ai bien sûr profité, j’ai beaucoup flâné dans les parcs, les terrasses des cafés ensoleillés (alors qu’il a fait mauvais tout le week-end chez moi, gnack gnack) et je me réjouis déjà de mon prochain séjour parisien.  


Pendant que je suis dans les expos, pour ceux qui sont sur Lausanne, il vous reste un jour pour découvrir la très bonne exposition: 


Derrière le rideau - l'Esthétique Photomaton au Musée de l'Elysée: 

L'exposition retrace l'utilisation de cet appareil mythique de photographie automatique par les artistes, de sa création en 1928 à nos jours. En parcourant l'exposition, on ne peut s'empêcher de regretter la disparition progressives de ces cabines cultes. De son utilisation par les surréalistes, aux scènes de films mettant en scène le photomaton, en passant par les collectionneurs des clichés oubliés et au revival à la japonaise, l'exposition de l'Elysée redonne toutes ses lettres de noblesse à ce format quatre photos si familier.  

Dernière chance demain, n'hésitez plus, surtout qu'il annonce mauvais ;-)

Commentaires

  1. La première expo que tu mentionnes me tente.

    RépondreSupprimer
  2. la première me tente, mais bien trop loin !!!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai vu la première, qui es édifiante, et celle de Lausanne me tente, mais aujourd'hui, ce n'est pas possible !
    Bon dimanche Zarline !

    RépondreSupprimer
  4. Les grands esprits... j'ai enfin rédigé hier mon billet sur l'impressionnante exposition Exhibitions.
    ( Ouf, j'ai encore le temps pour Monumenta, très curieuse de celle-ci )

    RépondreSupprimer
  5. Les premières me tente, mais comme je n'aurais pas la possibilité d'aller à Paris ... En tout cas tu as l'air de t'être bien amusée et bien promenée.

    RépondreSupprimer
  6. C'est dans ces moments-là que je regrette de ne pas être parisienne. J'ai entendu beaucoup de bien de l'exposition sur Artemisia. Quant à celle sur du Grand Palais, c'est vraiment celle qui me tente le plus !

    RépondreSupprimer
  7. @Valérie: Si tu as l'occasion d'y aller, je n'hésiterais pas. Plusieurs musées français mais aussi anglais, espagnols et allemands ont collaboré pour réunir cette collection sur un sujet rarement traité.

    @Lystig: Mais on est vite à Paris avec le TGV...

    @Kathel: Qui sait, elle voyagera peut-être après son séjour lausannois.

    @Emmyne: Je file voir ça et Monumenta, c'est très sympa et ça ne prend pas non plus des heures.

    @Eléa: Ah si j'avais plus de temps, je passerais volontiers ma vie à faire le tour des expos à travers l'Europe. Keep dreaming ;-)

    @Mélopée: Pareil pour moi. Je lis souvent un magazine bien sadique qui présente les meilleures expos européennes. Là, il y en avait tellement à Paris, que je n'ai pas pu résister. Et encore, on a dû se limiter vu qu'on ne restait que deux jours, mais il y a également les expos de Degas, Helmut Newton, Berthe Morisot etc etc qui m'auraient bien tentée. Soupir! J'espère que tu arriveras à caser un petit week-end à l'occasion...

    RépondreSupprimer
  8. Les 3 sont très tentantes. Je pense que je vais me prévoir des sorties parisiennes ...dès qu'il fera meilleur. Tu en as de la chance d'avoir eu beau temps !

    RépondreSupprimer
  9. Je regrette de ne pouvoir me rendre au quai Branly car ce sujet m'intéresse particulièrement. J'avoue que je n'en vraiment pris conscience que lorsque j'ai vu Man to man de Régis Warnier, un film que j'ai beaucoup aimé. Malheureusement, il semble que le scénario de William Boyd n'ait pas été publié. Ce mécanisme permettant l'existence des zoo humains est tellement stupéfiant que cela méritait bien une expo je crois...

    RépondreSupprimer
  10. J'aurai adoré voir l'expo du musée Branly que je n'ai pas encore visité, pour pouvoir compléter la vision que j'ai à travers mes lectures... Quant à A. Gentileschi, je ne connaissais pas : merci pour cette découverte !!!

    RépondreSupprimer
  11. J'ai eu l'occasion de voir Monumenta 2012 à l'occasion d'une escapade parisienne. J'ai trouvé cela assez chouette, très ludique, notamment pour les petits, mais peut-être trop facile justement. Ce que j'avais beaucoup aimé l'an dernier, avec Anish Kapoor, c'était que l'oeuvre était à multiples niveaux. Ici, une fois sous les parasols, je trouve que la magie tombe assez vite.
    Vu un jour nuageux, avec quelques rayons de soleil. Du coup, les ombres colorées au sol ne sont pas nettes mais diffuses.

    RépondreSupprimer
  12. La visite à Monumenta est déjà prévue. j'espère seulement qu'il n'y aura pas trop de monde mais beaucoup de soleil (Je rêve, je crois!). En revanche tu me donnes envie d'aller au musée Maillol. Je ne connais pas assez cette artiste et pourtant elle m'intéresse!

    RépondreSupprimer
  13. @Somaja: Hé hé, oui le temps n'est pas très clément depuis quelques semaines, mais n'est-ce pas justement le meilleur moment de s'enfermer dans les musées?

    @Folfaerie: Je crois que j'ai moi aussi vraiment découvert ce sujet avec le film Man to Man qui est excellent, je suis d'accord. Peut-être que l'exposition voyagera dans les prochains mois, plusieurs musées y ont participé....

    @Maggie: Quelles lectures as-tu fait sur ce sujet? J'aimerais beaucoup creuser un peu... Et pour Gentileschi, j'ai vraiment beaucoup aimé cette expo. Il y a plusieurs livres qui ont été écrits sur cette peintre; là aussi, j'ai bien envie d'aller plus loin.

    @Yohan: Je pense que la lumière fait beaucoup. Avec un soleil radieux, les ronds de lumière étaient très nets et l'ombre décalée par rapport au support. L'effet était très chouette, mais je suis d'accord, ça reste plus ludique que profond.

    @Mango: Il n'y avait pas trop trop de monde quand j'y suis allée, et pourtant c'était la 1ère (ou 2ème) semaine et un dimanche ;-) J'espère que ça te plaira!

    RépondreSupprimer
  14. Je suis de retour d'une semaine à Paris; provinciale j'ai voulu faire le plein d'expos pour ne rien perdre et ne pas avoir de regret et j'en ai vu beaucoup ... mais c'est impossible de tout voir en une semaine et j'ai raté (entre autres!) Artémisia !
    Je suis d'accord avec toi sur le Buren du Grand Palais, c'est une installation agréable et ludique.

    RépondreSupprimer
  15. @Claudialucia: Ah dommage pour Artémisia mais bon, je suis sûre que tu as vu plein d'autres expos sympas. Nous n'avions que 2 jours, donc il a fallu faire des choix drastiques...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016