Booker Prize 2012: And the winner is....

Les bookies ne s'étaient pas trompés et même si Will Self a plusieurs fois été évoqué comme possible gagnant, c'est au final bien Hilary Mantel qui a remporté, pour la deuxième fois, le Man Booker Prize pour Bring up the Bodies.



Hilary Mantel devient ainsi:

- Le troisième auteur a recevoir ce prix pour la deuxième fois, avec Peter Carey et J. M. Coetzee;

- La première femme a remporté le prix deux fois;

- La première britannique, hommes et femmes confondus, a le remporter deux fois; et

- Le premier auteur a recevoir le prix pour deux tomes d'une même série.

Bon, on pourrait continuer avec la première blonde portant une robe vaporeuse à recevoir le prix deux fois etc., mais il faut quand même avouer que recevoir ce prix prestigieux pour la suite de Wolf Hall, récompensé trois ans auparavant, c'est quand même assez fort. Et surtout, ça ne doit pas du tout lui mettre la pression pour l'écriture du dernier tome de la série qui devrait s'intituler The Mirror and the Light. Hilary Mantel a cependant parlé d'un "vote de confiance" qui l'encourageait pour la suite. 

J'ai commencé, il y a quelques jours, Wolf Hall et il est difficile d'en décrocher, bien que le style soit ardu et très travaillé. J'ai parfois un peu de peine à me sortir de la tête les images de la série des Tudors, mais pour le moment, j'accroche bien, et je peux comprendre, après moins de 100 pages, qu'un jury récompense une oeuvre, qui mêle à la fois un excellent style et une intrigue trépidante et bien construite. C'est de la très bonne littérature tout en restant lisible et plaisant, un mélange souvent difficile à obtenir. Bref, j'espère vous en parler plus en détails bientôt (bon c'est un pavé quand même, donc il faudra sûrement attendre quelques semaines). 

Pour visionner la remise du prix avec une Hilary Mantel plutôt attachante, c'est par là (courte pub de 11 secondes avant la vidéo): site de la BBC

Mais qu'attendent donc les éditeurs francophones??? 

Commentaires

  1. Reste à voir ce que donnera la traduction en français.. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  2. Quel courage de lire un roman historique en anglais, surtout s'il se passe à l'époque de Cromwell, car j'imagine que le style "s'en ressent ?! J'avais lu "La locataire" et j'avais assez bien aimé.

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai acheté pour m'acheter le 1er tome en Angleterre. Quant à la question que tu me poses sur Conséquences, oui, alors, elle pourrait aimer ce roman.

    RépondreSupprimer
  4. @Philisine: Une bonne traduction ne me paraît pas impossible. C'est un style assez complexe mais ça reste plus ou moins classique. Par contre, je me demande comment sera perçu cette histoire très "british". Il faudra peut-être ajouter des notes au texte pour éclairer certains éléments historiques, parce que c'est assez poussé...

    @Lewerentz: Le style n'est pas des plus faciles, c'est vrai, mais j'ai Mr. Z à dispo pour les questions de vocabulaire ;-) Je serais assez curieuse de lire ses autres romans, je crois que La locataire est le seul livre traduit jusqu'ici...

    @Valérie: Merci pour Conséquences, je pense que je vais tenter. Je suis au tiers de Wolf Hall. Le début est un peu ardu mais je croche bien maintenant. Si tu te lances bientôt, on pourra peut-être en parler...

    RépondreSupprimer
  5. Mais oui qu'attendent les éditeurs français?: j'aimerais bien lire cette trilogie en cours!

    RépondreSupprimer
  6. @Mango: Je pensais que la traduction ne tarderait pas vu le succès de la série mais après quelques recherches sur le web, je n'ai rien trouvé d'annonciateur. Sauf erreur, son seul livre traduit jusqu'ici est Le locataire chez les éditions Joëlle Losfeld...

    RépondreSupprimer
  7. je l'ai vu à l'aéroport de Londres en revenant de vacances, ç'avait l'air bien... :)

    RépondreSupprimer
  8. @Choupynette: Je confirme, je suis plutôt séduite, par le premier tome en tous cas. Ok, c'est très british (enfin anglais) comme histoire mais je suis sûre que le livre séduirait le public français également. D'où mon étonnement pour l'absence de traduction...

    RépondreSupprimer
  9. Et dire que je ne parviens pas à finir celui de l'an dernier qui traine sur ma table depuis 2 mois...

    RépondreSupprimer
  10. @Géraldine: Ah oui, le Julian Barnes? J'ai hésité à l'acheter mais ça m'avait l'air un peu lent pour un livre court... Curieuse en tous cas de connaitre ton avis.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Prix des lecteurs de l'Hebdo 2016: Mon expérience de jurée

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!