Enfant 44 de Tom Rob Smith


Pour ceux qui aiment: Gorky Park de Martin Cruz Smith (qui est classé juste à côté en libraire et qui a, selon moi, du souci à se faire)

ATTENTION COUP DE COEUR

Leo est un agent du MDG (ancêtre du KGB) et il est convaincu que le bien être de l'Etat prime sur la vie de ses concitoyens. Cependant, quand il est muté près de l'Oural et qu'il découvre le meurtre d'une adolescente présentant des similitudes étranges avec un "accident" survenu à Moscou, il commence à enquêter, au risque d'être taxé d'agitateur dans un Etat communiste où le meurtre est impossible.

J'ai tout simplement dévoré ce livre. Le suspense est haletant et il est impossible de lâcher Enfant 44 avant de connaître le fin mot de l'histoire. L'enquête est très bien construite et les personnages sont attachants, remplis de doutes, de peur ou de haine. Le personnage principal de Enfant 44 est cependant la Méfiance, omniprésente dans cette URSS des années 50, où tout le monde est un coupable potentiel. L'ambiance du livre en est parfois oppressante et on en viendrait presque à douter de la bonne volonté de son voisin. (Heureusement, je suis revenue à un état normal à la fin du livre ;-))

Enfant 44 est un excellent polar historique, avec des éléments relativement précis sur la vie en URSS dans ces années et sur le fonctionnement du MDG. Il est également intéressant de savoir que l'auteur s'est largement inspiré de la vie d'Andreï Chikatilo, un tueur en série qui a traumatisé l'URSS entre 1978 et 1990.

Je vous recommande donc vivement ce livre qui a pour seul défaut d'être parfois trop "hollywoodien" alors que l'URSS des années 50 était rarement le théâtre d'événements heureux. Cet aspect n'a toutefois pas échappé à Hollywood, et Enfant 44 devrait prochainement être adapté par Ridley Scott. Une adaptation qui parait logique, tellement le style du livre est proche d'un script, avec un rythme soutenu mais peu de descriptions. Je comprends d'ailleurs que le style puisse ne pas plaire. Alors oui, Enfant 44 est peut-être un roman moyen mais pour moi, il est définitement un excellent thriller.

***ATTENTION SPOILER***
J'ai quand même été déçue pas la fin que j'ai trouvée assez improbable, genre "Léo, super héros" qui s'échappe du train et pour qui tout finit bien. Cependant, j'ai reçu de mon homme le 2ème roman de Tom Rob Smith, The Secret Speech, qui reprend les même personnages. Est-ce le début d'une série avec Léo comme inspecteur fétiche??? Cela pourrait expliquer que l'auteur n'ait pas voulu tuer son héros dans Enfant 44 ( et oui, pourquoi tuer la poule aux oeufs d'or tout de suite?). En attendant, je me réjouis de lire ce 2ème opus, tout en redoutant d'être très déçue. A suivre...
***FIN SPOILER***

Sachez encore que Enfant 44 a été sélectionné pour la Longlist du Man Booker Prize 2008, fait assez exceptionnel pour un thriller.

Un suspense inouï qui vous prend à la gorge, le portrait d'un homme en quête de vérité, ou péril de sa vie et de celle des siens, la restitution magistrale de cette implacable machine à broyer les hommes que fut le système soviétique. Le premier roman d'un jeune auteur qui fait une entrée fracassante sur la scène littéraire internationale.

Hiver 1953, Moscou. Le corps d'un petit garçon est retrouvé sur une voie ferrée. Agent du MGB, la police d'Etat chargée du contre-espionnage, Léo est un officier particulièrement zélé. Alors que la famille de l'enfant croit à un assassinat, lui reste fidèle à la ligne du parti : le crime n'existe pas dons le parfait État socialiste, il s'agit d'un accident. L'affaire est classée mois le doute s'installe dans l'esprit de Léo. Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Léo est contraint à l'exil avec sa femme, Raïssa, elle-même convaincue de dissidence. C'est là, dans une petite ville perdue des montagnes de l'Oural, qu'il va faire une troublante découverte : un autre enfant mort dans les mêmes conditions que l'" accident " de Moscou. Prenant tous les risques, Léo et Raïssa vont se lancer dans une terrible traque, qui fera d'eux des ennemis du peuple...
Tom Rob Smith est né à Londres en 1979, d'une mère suédoise et d'un père anglais. Diplômé de l'université de Cambridge, il a passé un an en Italie dans un atelier d'écriture. Il a ensuite travaillé comme scénariste pendant cinq ans. Enfant 44, son premier roman, a été sélectionné pour le prestigieux Man Booker Prize et sera bientôt adapté au cinéma par Ridley Scott. Tom Rob Smith vit à Londres.

D'autres avis, certains beaucoup moins enthousiastes, chez Sandra M., Flora, Bookomaton, Armande et Marie-Claire

Lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices de ELLE 2010/catégorie policier

SMITH Tom Rob, Enfant 44, ed. Belfond, 2009, 396p
SMITH Tom Rob, Child 44, ed. Simon & Schuster Ltd, 2008, 480p

Commentaires

  1. Je crois que tu es la première à avoir un avis positif sur ce livre.
    Je verrai si je le note si je vois d'autres avis positifs ! :)

    RépondreSupprimer
  2. je vais peut être me laisser tenter. Merci

    RépondreSupprimer
  3. Le résumé est tentant mais vu le peu d'avis positifs, j'hésite.

    RépondreSupprimer
  4. Bon, j'allais me laisser tentée car un coup de coeur comme ça ne peut laisser de marbre mais je vois que les 3 com' ci-dessus parlent d'avis négatifs aussi. Pfiou, le dilemme!:) Au pire je le verrai sur grand écran!:)

    RépondreSupprimer
  5. Quel enthousiasme ! Je l'ai acheté pour la bib mais les gens me l'ont ramené moins emballés que toi...

    RépondreSupprimer
  6. @Leiloona: Oui, je me sens un peu seule sur ce coup là. Je crois que c'était juste le genre de livre dont j'avais besoin à ce moment, pas prise de tête mais qui se lit vite et bien.

    @Stephile: Pour moi tu peux y aller sans problème

    @Manu: Peut-être en poche?

    @A Girl from earth: Je pense que le film a le potentiel d'être vraiment passionnant.

    @Michel: L'ambiance historique est l'aspect que j'ai préféré

    @Ys: Mon homme a bien aimé mais a trouvé un peu trop "hollywood" et en y re-jetant un oeil, c'est vrai que les dialogues sont moyennement recherchés mais tout ça ne m'a pas choquée lors de ma lecture.

    RépondreSupprimer
  7. peut être si je tombe dessus en médiathèque (c'est souvent ceux que je note pas et que j'hésite que je trouve!)

    RépondreSupprimer
  8. J'aime avoir un coup de coeur pour une lecture. Comme Leiloona, j'attends de voir et peut-être viendra-t-il vers moi. Tu en parles en tous cas très bien.

    RépondreSupprimer
  9. @Esmeraldae: Je pense qu'il te tombera assez facilement entre les mains, surtout si ils en font un film.

    @Theoma: J'ai vraiment passé un bon moment. C'est idéal comme lecture de vacances.

    RépondreSupprimer
  10. Tu sais, tu es vraiment terrible! J'ai déjà des PAL et LAL à faire peur, et ton billet me fait vraiment très envie de l'acheter!;) J'espère que ton voyage en Toscane s'est bien passé!

    RépondreSupprimer
  11. @Hermione: Le voyage en Toscane était super. Dur dur le retour au travail. Pour le livre, il est chez ma soeur pour le moment mais je te le prête sans problème après???

    RépondreSupprimer
  12. Un très bon bouqui qui décrit bien l'ambiance stalinienne. Mais comme toi, la fin est un peu décevante...

    RépondreSupprimer
  13. J'ai trouvé la fin un peu décevante : la course-poursuite m'a un peu lassée.

    RépondreSupprimer
  14. @Alex: Oui la toute fin (l'épilogue) est un peu décevante mais j'ai bien aimé la course-poursuite même si c'est un peu "gros" parfois.

    RépondreSupprimer
  15. Zarline, peux-tu intégrer "Enfants 44" et "Mausolée" au défi Russie, car j'ai découvert tes articles que j'apprécie énormément, par hasard.

    RépondreSupprimer
  16. @JoëlleM: Bienvenue ici! Je pense que tu peux sans autre intégrer Enfant 44 et Mausolée au défi Russie. Tu peux obtenir plus d'informations sur le blog de Pimpi.

    RépondreSupprimer
  17. J'ai hâte de le commencer :) !!!

    RépondreSupprimer
  18. @Maeve: J'espère qu'il te plaira et je me réjouis de lire ton avis

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour, j'ai fait un billet le 19/03/09 sur ce roman sur un fond historiqe rarement traité. C'est pas mal mais il y a quelques raccourcis et invraisemblances pour que les principaux protagonistes s'en sortent qui m'ont laissée perplexe. C'est dommage. La suite qui vient de paraître s'appelle Kolyma, je ne sais pas ce qu'il vaut. Bonne fin d'après-midi.

    RépondreSupprimer
  20. @dasola: Je suis d'accord avec toi pour les invraissemblances. J'appelle ça le côté Hollywood. Mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier cette lecture. Par contre, les avis ont l'air beaucoup plus mitigés pour la suite. A voir...

    RépondreSupprimer
  21. Il est dans ma PAL depuis pas très longtemps !

    RépondreSupprimer
  22. Je ne l'ai pas trouvé trop "hollywoodien" hormis peut-être la fin un peu facile. L'atmosphère est glauque à souhait avec tous ces risques de délation ! Mais parfois, les choses tournent à l'avantage de certains (cela se voit tous les jours : certains ont une chance pas possible et d'autres non ... on va dire que le héros du livre fait partie de la première catégorie ! mdr !). En tout cas, ce fut un coup de coeur pour moi aussi !

    RépondreSupprimer
  23. @Maeve: Alors bonne lecture. J'ai passé un très bon moment avec ce livre.

    @Joelle: Je pensais aussi à la fin quand je parlais du côté hollywoodien, surtout la scène du train où le héros a quand même une sacré veine ;-) Heureuse qu'il t'ait plu. J'attaque le deuxième dès la fin du Prix ELLE.

    RépondreSupprimer
  24. un gros coup de coeur pour moi. j'ai adoré.

    RépondreSupprimer
  25. @Alinea: J'espère que tu seras également comblée avec Kolyma.

    RépondreSupprimer
  26. Coco - je viens de le lire. Il est super. Dans un pays que l'on ne connait pas beaucoup, avec un système répressif assez effrayant.
    En un mot je le conseille.

    RépondreSupprimer
  27. @Coco: Et une convaincue de plus ;-) Le deuxième est une petite déception pour moi mais ça reste un bon moment de lecture.

    RépondreSupprimer
  28. @Vanou: Je suis contente que ce livre fasse de plus en plus d'heureux. Il en vaut la peine.

    RépondreSupprimer
  29. Excellent roman. Dévoré d'une traite quasiment. Il y a longtemps que cela ne m'était pas arrivé ! Peut-être l'écriture extrêmement visuelle à laquelle je suis très sensible (T R Smith est un ancien scénariste. Pour le reste invraisemblances, fin hollywoodienne... Peut-être mais c'est sans importance ! Le meilleur l'emporte et c'est vraiment, à mon avis, le meilleur su meilleur.

    RépondreSupprimer
  30. @Anonyme: Tout à fait d'accord avec le côté très visuel. Je me réjouis d'ailleurs de voir l'adaptation qu'ils vont en faire. J'espère que vous serez moins déçu que moi par la suite.

    RépondreSupprimer
  31. Il est au pied de mon lit, cad à lire très bientôt !

    RépondreSupprimer
  32. @Lystig: Conseil: ne pas le commencer avant d'aller dormir, tu risques de passer une belle nuit blanche ;-) Je me réjouis de lire ton avis. Bonne lecture!

    RépondreSupprimer
  33. Je ne suis pas trop d'accord avec ton résumé. Il semblerait que tu aies lu le livre un peu trop vite ...
    Hollywoodien ? tu en rajoutes, les deux personnes principaux ressortent de tout ça blessés autant physiquement que psychologiquement. Historiquement parlant, il est très fidèle et n'en rajoute pas du tout. Je ne vois pas où tu as vu la note positive dans le livre ... La fin n'est pas si joyeuse que ça si tu l'analyses bien.
    Je conseille la suite Kolyma et tu verras qu'il n'y a pas de note joyeuse comme tu le dis. Le deuxième opus est plus intéressante que le premier, le rythme est plus rapide et l'on en ressort pas sans remords.
    Bref je le conseille !

    RépondreSupprimer
  34. @Amélie: Ma lecture date maintenant de plus d'une année donc je ne suis pas sûre de me rappeler de tous les détails mais sérieusement, je doute que dans la réalité, quelqu'un ait pu échapper aux polices soviétiques à plusieurs reprises et avec autant de facilité d'où le terme "hollywoodien". Et je ne parle même pas du train plein de barbelés et des villageois tout à coup compatissants. Quant à la fin, je l'ai trouvée attendue et bateau... Mais je suis tout à fait d'accord, le contexte historique est bien rendu et dans l'ensemble, j'ai adoré ce livre. J'ai déjà lu Kolyma, tu peux même trouver un billet sur ce blog, mais il ne va pas te plaire, car je l'ai trouvé plus "gros" que Enfant 44 ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016