Mook: Pourquoi j'ai choisi Feuilleton

Depuis quelques années, un étrange mélange entre revue et livre squatte les rayons de nos librairies, les mook pour les intimes, contraction de magazine et book. Sans vouloir analyser en long et en large le phénomène (d'autres l'ont très bien fait, voire ici et ici), je voulais vous parler de Feuilleton, un spécimen mook qui en est maintenant à son sixième numéro et qui a su me séduire.

Tout d'abord, pour ceux qui ont encore réussi à échapper au phénomène, le mook est donc une revue, souvent composée de plusieurs centaines de pages, et qui sort généralement chaque semestre ou trimestre. Composé d'articles plus ou moins longs et de fond, le but du mook est de faire l'apologie d'un certain journalisme de qualité, de reportages qu'on a envie de relire, d'un objet presque artistique qu'on a envie de collectionner. On parle parfois de "slow journalism" comme on parle de "slow food", bref d'un retour vers la qualité plutôt que vers la quantité, et l'instantanéité.

Autre grand avantage de la plupart des mook: l'absence de publicité. Les mook sont principalement financés par leur vente et les abonnements, d'où un prix assez élevé (environ 15-20 euros). Un pari audacieux, qui a d'ailleurs vu, ces deux dernières années, plusieurs de ces revues fleurir et disparaître après quelques numéros.

Pionnier en matière de mook, XXI, que plusieurs parmi vous connaissent déjà, a été lancé en 2008 et a su heureusement trouver un lectorat fidèle. Pour ma part, j'apprécie cette revue et surtout les reportages écrits par des auteurs connus, dans lesquels on peut reconnaitre la patte du romancier. Je me rappelle en particulier d'un article par Jonathan Littell sur la situation catastrophique de Ciudad Juarez, la ville mexicaine à la frontière des Etats-Unis, qui subit l'extrême violence des cartels de la drogue depuis plusieurs années. J'avais aimé cet article, parce qu'en le lisant, j'avais retrouvé la plume de l'auteur des Bienveillantes, et que cela changeait d'un journalisme de plus en plus anonyme, rafistolage de dépêches AFP.

Par contre, ce même article représente aussi pour moi les défauts de XXI. Suivant de près l'actualité, sous toutes ses formes et lisant plusieurs revues et magazines, le drame de Ciudad Juarez m'avait justement paru un peu vu et revu. Combien déjà de très bons articles de fond, combien de reportages fouillés sur ce thème. J'ai parfois l'impression que XXI suit l'actualité, les grandes tendances et les ré-écrit en mieux. D'ailleurs, j'ai lu récemment que le nombre de meurtres de Ciudad Juarez, qui avaient explosé en 2010, année durant laquelle on a beaucoup parlé de cette tragédie, étaient en nette diminution en 2012, date de l'article dans XXI. On s'entend, 2000 meurtres par année, ça ne risque pas de devenir un paradis touristique cette année, mais tout de même, Ciudad Juarez a même été dépassée par une ville du Honduras au titre peu envié de capitale mondiale du meurtre (Time). 

Bref, j'aime les articles, toujours bien écrits et superbement illustrés de XXI, j'aime le reportage BD, les suggestions de livres pour aller plus loin et bien d'autres aspects de cette revue, mais, au final, j'y découvre rarement de nouveaux faits.

Il y a environ un an, j'ai découvert Feuilleton dont je ne loupe depuis aucun numéro. Pourquoi? D'abord, j'aime le format plus proche d'un livre broché plutôt que le format A4 de XXI que je trouve très encombrant. Ensuite, Feuilleton, tout en restant généraliste, a pour moi un twist littéraire qui me plait et présente des sujets originaux que je n'ai pas lu ailleurs.

Cette dernière affirmation peut paraître complètement contradictoire, quand on sait qu'environ 80% de Feuilleton est composé d'articles traduits, et donc non-originaux. Mais voilà, même si j'adorerais lire toutes les semaines le New Yorker, Vanity Fair ou Reportage, j'en ai rarement l'occasion. Alors j'apprécie qu'une revue fasse une sélection pour moi et me présente les articles de qualité que j'ai loupés, une sorte de Courrier International du reportage. J'ai par exemple beaucoup aimé découvrir dans les numéros précédents un portofolio photo d'une famille interraciale vivant en Virginie dans les années 60, en apprendre plus sur le culte du cargo de Vanuatu, lire la chronique de Joan Didion sur son arrivée à New York, connaitre tous les détails de l'opération catastrophique du Mossad à Dubaï, lire les confessions d'un torero repenti, suivre la trace des bandes originales perdues d'Orson Welles, essayer de comprendre l'oeuvre de John Cage, découvrir une nouvelle d'Haruki Murakami et bien d'autres.

Plus proche du fait culturel que de l'actualité, Feuilleton présente ainsi des articles datés de parfois plusieurs années mais qui restent intéressants, divertissants et instructifs. Au fil des numéros, j'espère quand même voir plus d'articles inédits, histoire d'encourager le grand reportage francophone, plutôt que ses traducteurs. En prime également, une ambiance musicale proposée avec chaque article, de jolies illustrations et Gueuleton, la rubrique gastronomique toujours assez surprenante (au numéro précédent, j'ai appris comment cuisiner de la cervelle, mais j'en suis pour le moment restée au niveau théorique, on est loin des recettes diététiques de ELLE).

Si vous voulez découvrir à votre tour Feuilleton, le dernier numéro est sorti la semaine passée en librairie (et parfois dans quelques boutiques branchées) au prix de 15 euros. Je n'ai pas eu le temps de tout lire, mais je suis déjà alléchée par une nouvelle inédite de Francis Scott Fitzgerald, par une retranscription du procès des Pussy Riot, ou par un reportage sur un Guantanamo, autrefois berceau de la culture cubaine. 

Et vous, tentés par les mook? Lequel à votre préférence? 

Le site de Feuilleton et de XXI, c'est par là.

Commentaires

  1. J'ai cédé à l'attrait des "mooks" avec Muze et France Culture Papiers... Très bien tous les deux. Il faut encore que je tente ceux que tu présentes !

    RépondreSupprimer
  2. @Kathel: J'aime bien Muze et j'ai plusieurs fois feuilleté France Culture Papiers sans jamais l'acheter. L'offre mook s'étoffe de plus en plus, si on doit bientôt avoir une LAL Mook, je ne vais plus m'en sortir ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Et bien écoute, je les ai déjà feuilletés en les déballant des cartons... mais je n'ai jamais approfondi. Tu m'as convaincue ! Je vais tenter le Feuilleton. Merci !

    RépondreSupprimer
  4. Voilà un phénomène que je découvre. Vivement mon prochain passage en librairie.

    RépondreSupprimer
  5. @Gwordia: J'espère que ça te plaira. Le nouveau numéro a pas mal d'articles sur le rap, pas ma tasse de thé mais il y a quand même de quoi faire avec les autres articles. Redis-moi si tu te lances...

    @Alex: Et en plus, tu auras le choix, les mook se multiplient comme des petits pains. Je n'ai pas encore tenté celui de l'Express, Long Cours, mais il me dit bien...

    RépondreSupprimer
  6. Je lis Muze mais tu sais y faire pour que je découvre ces deux autres titres !

    RépondreSupprimer
  7. Oui, j'ai vu ça en librairie, feuilleté un peu, mais finalement peu tenté. J'ai trouvé que c'était cher pour ce que c'est, et perso je préfère acheter un bon livre...

    RépondreSupprimer
  8. @Theoma: Je suis Muze également de temps en temps, mais pfff, comment trouver le temps de tout lire. Il faudrait alterner... Bonne découverte!

    @Marc: C'est vrai que le prix est assez rédhibitoire mais un mook, c'est presque comme d'avoir une dizaine de petits livres en un ;-). Bon, j'avoue avoir opté pour l'abonnement pour ne pas hésiter à chaque fois en librairie...

    RépondreSupprimer
  9. Dans le même genre, plus magazine, mais aussi très écrit, il y a Le Tigre: http://www.le-tigre.net.

    RépondreSupprimer
  10. Pour avoir essayé les deux, j'ai une préférence pour XXI. Il est vrai que je n'ai lu qu'un numéro de Feuilleton, mais j'ai eu du mal à y trouver une unité : des choses intéressantes (notamment d'Aahron Applefeld), d'autres très anecdotiques.
    Mais je le feuilletterai à nouveau un jour !
    A noter que l'équipe de Feuilleton a sorti un nouveau magazine consacré au Sports, mais vu par les arts.

    RépondreSupprimer
  11. @Anonyme: Je ne connaissais pas du tout le Tigre, donc merci pour la découverte. A priori, j'aime le style mais les sujets sont peut-être un peu trop français pour la suissesse que je suis. A vérifier à l'occasion.

    @Yohan: Les derniers numéros présentaient un dossier thématique, par exemple Israël ou le hip hop dans le dernier de janvier. Ca donne un peu plus d'unité à l'ensemble. Pour ma part, j'aime bien passer d'un sujet à l'autre.
    J'ai vu une publicité pour cette nouvelle publication sports. Mr.Z lit un mook anglais sur le football, The blizzard, avec des articles de fond et bien écrits, c'est assez surprenant. Alors pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
  12. Moi j'aime les voyages, les "ailleurs"... donc j'aime bien "Long cours" (qui existe depuis peu)... À découvrir aussi "7h09 carnet d'ailleurs".

    RépondreSupprimer
  13. @Laurence: J'ai feuilleté Long cours sans encore l'acheter. J'aime beaucoup le design et les sujets tournés "ailleurs" comme tu dis. Comme je suis bloquée au job pour l'été, je pourrais bien me rabattre sur ce mook pour au moins voyager à travers les pages ;-) Je ne connaissais pas 7h09, sympa, mais si j'ai bien compris, tout le numéro est consacré à une seule ville?

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,
    Oui "7h09" = un numéro, une ville (à 100%) !

    RépondreSupprimer
  15. @Laurence: J'y jetterai un oeil pour une prochaine city escape. Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016