Top 3 zéro-livre de mars 2015: Spécial Angleterre avec beaucoup de cocos dedans

Après un mois de pause à cause d'un agenda sur- surchargé, je reprends ma petite rubrique zéro-livre avec une spéciale Angleterre.

Vous ne le savez probablement pas, mais à part les livres, je suis une grande fan d'équitation et une amoureuse de la race pur-sang anglaise en particulier. Alors quand Mr. Z me propose d'aller visiter les centres historiques de cette race, vous pensez bien que j'ai planté tout mon travail et que j'ai fait mon sac. Le top 3 de ce séjour restera:

1. Le tour offert par Discover Newmarket: Newmarket, c'est une petite ville du Suffolk, à environ 100km au nord de Londres. Mais c'est avant tout la Mecque des courses de pur-sangs depuis le 17ème siècle déjà. Discover Newmarket offre différents tours privés et c'est vraiment la manière idéale pour découvrir cette ville à l'aspect classique mais qui abrite pourtant plus de 3'000 chevaux de course. 
La visite commence généralement le matin par les galops d'entrainement sur Warren Hill, une petite colline juste en-dehors de la ville, où s'entrainent chaque matin une centaine de futurs cracks. Il est ensuite possible de visiter des écuries et de caresser la nouvelle pouliche de la Reine, ou le futur grand espoir de l'entraineur. Notre visite s'est terminée au Haras National, où au détour d'un parc on croise un poulain de Frankel (invaincu en 14 courses, dont la saillie vaut tout de même environ £125'000, gloups!) ou un ancien vainqueur du Grand National en 2004, Amberleigh House, qui, à plus de 20 n'a plus grande gueule mais coule des jours heureux dans son parc. Bref, une organisation tip top, une guide passionnée rien que pour nous, du soleil, des chevaux... Une merveilleuse journée!


copyright: Equidia
2.  La Cheltenham Gold Cup: Apogée de la saison des courses d'obstacles en Angleterre, j'ai trouvé l'ambiance du festival de Cheltenham plutôt relax et les gens semblaient être là pour les chevaux et les courses plutôt que pour se pavaner comme à Ascot. Bon, il y avait quand même un nombre hallucinant de chapeaux et de bêtes mortes portés autour du cou, de talons et de mini-jupes alors qu'il faisait 6 degrés (on est en Angleterre) mais bilan de la journée super positif. On se prend très vite au jeu, les chevaux sont magnifiques, l'adrénaline monte et nous avons même fait un bénéfice en pariant. Le spectacle des gens vaut presque autant le détour que celui des courses: un concentré de l'Angleterre, de ces différentes classes où l'argent ne fait pas forcément tout. Intéressant!


3. Et pour terminer ce week-end sous le signe du cheval, nous avons mangé le meilleur steak....  de boeuf (ha ha, ça aurait été plutôt ironique) de toute ma vie au Restaurant Hawksmoor de Air Street (près de Picadilly à Londres). Vous allez me dire, un steak, rien de bien original! Et pourtant, plus jamais je ne regarderai un steak de la même manière. A tester absolument!

Je suis consciente que ce billet sera peut-être du chinois pour certains. Promis, je reviens très vite avec des livres, qui ne parlent même pas de chevaux. Ouf!

 

Commentaires

  1. Oh, j'ai l'impression que tu étais comme un poisson dans l'eau ! Mr Z est très prévenant (il aime aussi les chevaux ?) et ce week-end là est vraiment un magnifique cadeau. En tout cas, tu as l'air vraiment contente et c'est le principal : il faut savoir décompresser en période chargée au risque de péter un câble ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mr. Z montait aussi dans sa jeunesse donc il n'est pas complètement réfractaire à la chose. Et bon, je fais également beaucoup d'efforts le reste de l'année pour m'intéresser au cricket et au rugby ;-)

      Supprimer
  2. Du moment que tu parles avec passion, c'est l'essentiel. Des livres avec des chevaux... A voir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hélène, ça fait du bien de partager des fois autres choses. Et les livres avec des chevaux, j'en ai quelques uns mais j'évite d'être monomaniaque ;-) Mon prochain billet aura un python comme personnage...

      Supprimer
  3. Coucou ma jolie : je t'ai inscrite à la LC de folie sur Cinquante nuances de grey pour le 2 mai !!! Remarque, je suis dans le ton de ton article (tu parles de saillie, de poulain richissime etc). Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gloups! Bien bien, je capitule ;-) Et oui, j'espère que Grey tiendra la comparaison avec les étalons pur-sang. Mdr!

      Supprimer
  4. C'est intéressant ça de découvrir d'autres passions de blogolecteurs. Surtout d'aussi originales ! On a tendance à penser que les gros lecteurs ou passionnés de livres ne peuvent s'intéresser à rien d'autres, et encore moins à des activités physiques, quelle erreur !:-) Moi fut un temps, c'était les arts martiaux, maintenant c'est le lindy hop !^^ (entre autres intérêts)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah moi, c'est plutôt le contraire, j'ai de la peine à m'intéresser qu'à une seule chose, du coup je fais tout un peu à moitié mais bon... Non, le Lindy hop, sérieux? J'essaie de motiver un copain depuis des mois pour venir avec moi. Mr. Z est réfractaire à la danse et bon, je pense qu'en 10 cours ensemble, on serait bons pour le divorce ;-)

      Supprimer
  5. Livres et équitation / chevaux + Angleterre; ah, je vois que nous sommes pareilles. Et compatriotes, en plus, si je ne m'abuse ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas que tu étais aussi fan d'équitation. Et oui, compatriotes en plus! Il faudrait vraiment qu'on s'organise une petite rencontre helvétique à l'occas (je sais, j'ai déjà dit ça 10x) Un petit pic-nique en juin? Un café au salon du livre de Genève?

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016