La Fille du train de Paula Hawkins

Rachel prend tous les jours le train entre la banlieue où elle réside et le centre de Londres. A chaque trajet, le train marque un arrêt devant une maison dont elle connait à présent tous les contours. Par ses fenêtres, Rachel guette l'apparition du couple parfait qui y habite et qu'elle a surnommé Jess et Jason. Jour après jour, elle observe cette vie qui lui rappelle tant son propre bonheur passé et la vie heureuse qu'elle a perdue depuis son divorce.
Mais un matin, ce n'est pas Jason qu'elle voit enlacer la jeune femme blonde. Complètement chamboulée, Rachel décide d'en apprendre d'avantage, quitte à avertir Jason de la tromperie de sa partenaire, afin de lui éviter les désillusions qu'elle a elle-même vécues. Mais avant même qu'elle puisse agir, la une des quotidiens annonce la disparition de "Jess", dont le vrai nom est Megan Hipwell.

Énorme best-seller de ce printemps, on ne présente plus La Fille du train qui a débarqué dans nos librairies après un raz-de-marée chez nos amis anglophones. Et alors, succès justifié me demandez-vous?

A mon avis, oui. La Fille du train est un excellent page-turner, que j'ai lu avec plaisir et qui m'a tenue en haleine du début à la fin. J'ai aimé l'alternance des trois narratrices: trois femmes aux nombreuses fêlures mais avec lesquelles le lecteur sympathise facilement. J'ai particulièrement apprécié le personnage de Rachel, dont les problèmes d'alcool sont si désespérants qu'on ne peut qu'avoir envie de lui mettre des claques... mais qu'on finit par aimer et par avoir envie d'aider. 
Des personnages principaux comme vous et moi donc et un décor de banlieue plus que banal qui permettent au lecteur de plonger très rapidement au coeur de l'intrigue, comme si l'auteur décrivait votre propre voisinage.

Le rythme, calqué sur les aller-retours de Rachel en train (matin-soir) est suffisamment soutenu pour que l'on ne s'ennuie pas et la construction, sous forme de confession des trois narratrices est bien gérée, évitant répétitions et lourdeurs. L'intrigue tient la route, la résolution de l'affaire aussi, pour un tout crédible.

En résumé, un thriller tout simplement efficace et suffisamment original et sympathique pour mériter, à mon avis, les bons échos (si ce n'est les louanges) qui lui sont faites.

Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour: le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 le soir. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

HAWKINS Paula, La Fille du train, ed. Sonatine, mai 2015, 378p., traduit de l'anglais (Angleterre) par Corinne Daniellot
HAWKINS Paula, The Girl on the Train, ed. Doubleday, 2015

Commentaires

  1. Bon ça n'a pas l'air d'être le coup de coeur genre wahou mais ça semble efficace. Je comptais le lire donc je t'ai lue en diagonale, et je reste motivée par cette lecture ! Un bon thriller de temps à autres, je suis preneuse.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ce n'est pas wahou, c'est le meilleur thriller lu de ma vie mais c'est sympa et efficace, donc n'hésite pas. Je suis un peu stress en ce moment et c'était juste parfait comme lecture prenante mais pas prise de tête.

      Supprimer
    2. D'accord avec toi : je l'ai lu moi aussi dans un moment de stress et c'était impeccable pour me changer les idées.

      Supprimer
    3. Ca fait du bien de temps en temps ^-^

      Supprimer
  2. Mon collègue -masculin- l'a abandonné en cours de route, il m'a dit qu'il était pour les femmes. Ca m'a refroidi bizarrement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha ha! Bon, c'est vrai que les trois narratrices sont des femmes et qu'il y a un petit côté guéguerre entre desperate housewives mais on n'est quand même pas dans de la chick lit et l'intrigue prend le dessus sur le côté "féminin" du livre à mon avis.

      Supprimer
  3. J'attends qu'une bibli se décide à l'acquérir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ne devrait pas trop tarder vu son succès.

      Supprimer
  4. Et moi, j'attends sa sortie en poche ! Une certaine PAL m'incite à la patience !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bibliothèque ou poche, ça me parait tout à fait acceptable. Ce n'est pas un indispensable non plus.

      Supprimer
  5. Réservé à la biblio - mais je risque de devoir patienter un moment... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair. Je te l'aurais envoyé avec plaisir mais c'est un prêt de mon côté aussi ;-) Bonne découverte en tous cas!

      Supprimer
  6. J'hésite encore et toujours à le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, tu ne risques pas grand chose. Tu passeras probablement un bon moment, même si ce n'est pas un coup de coeur.

      Supprimer
  7. C'est vrai que j'ai vu ce livre il y a un moment, mais il ne m'attirait pas du tout. Le titre ? La couverture ? A la lecture de ton billet, je m'aperçois que je ne connaissais même pas l'histoire. Je l'ajoute à ma LAL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prenant le train tous les jours, j'étais plutôt attirée par le titre ;-) Et vu tout le foin qu'il y a eu de l'autre côté de la Manche...
      Pareil que pour Alex, je pense que tu ne prends pas trop de risque. C'est efficace et tu passeras probablement un bon moment de lecture, ni plus, ni moins.

      Supprimer
  8. Quelqu'un m'en a parlé au club lecture de ma médiathèque, je note doublement donc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira... Ce n'est pas exceptionnel non plus mais si tu veux un truc facile et sympa entre des lectures un peu plus conséquentes, c'est parfait...

      Supprimer
  9. Rhaaaaa, il y a longtemps que la 4e de couv' me fait sacrément envie…. Si je prenais encore le RER, je crois que je l'aurais déjà lu ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que de le lire dans le train serait parfait. En même temps, une fois ouvert, tu devrais le finir assez rapidement. Du coup, tu n'as pas un petit trajet en transports publics de prévu pour les vacances qui approchent?

      Supprimer
  10. Oh je viens de le finir, quelle claque ! j''ai hâte de voir le film.
    J'en parle ici !
    http://mademoiselleestcommetoutlemonde.blogspot.fr/2016/08/livre-la-fille-du-train-de-paula-hawkins.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'attente ne devrait plus être longue ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016