Man Booker Prize 2014: And the winner is...


Le Booker Prize 2014 a été annoncé hier soir. J'étais sur les starting blocks, devant la BBC, pour vous annoncer la nouvelle. Sauf que je me suis endormie devant la TV, hum hum!

En différé donc, le gagnant est:

The Narrow Road to the Deep North 
de Richard Flanagan 

L'histoire se déroule durant la deuxième guerre mondiale, dans un camp de prisonniers de guerre japonais affectés à la construction du chemin de fer traversant la jungle birmane, connu sous le nom du Death Railway. Dorrigo Evans raconte la folle passion qu'il a vécu deux ans plus tôt avec la femme de son oncle, tout en tentant de survivre et de maintenir le groupe d'hommes sous son commandement face à la maladie et aux privations extrêmes du camp.

Pour la petite histoire, le père de Flanagan a lui aussi été prisonnier en Birmanie durant la guerre. Il est malheureusement mort le jour où Flanagan a terminé le livre et n'a donc pas pu voir le succès du livre de son fils. The Narrow Road to the Deep North ne relate cependant pas l'histoire paternelle mais Flanagan, qui a tenté à plusieurs reprises d'écrire ce livre, a bien sûr bénéficié des souvenirs de son père pour rendre son histoire plus réaliste.
copyright: The Man Booker Prizes

Je dois dire que je suis très contente du choix final car c'est le livre de la sélection qui me tentait le plus. J'ai lu de très bons avis et il est très très probable que ce livre rejoigne rapidement ma PAL.Cela rassurera également tous les voix qui s'étaient élevées contre la menace de voir le Booker monopolisé par les Américains, après l'ouverture de la sélection à tous les livres publiés en langue anglaise. Après l'auteur néo-zélandaise, Eleanor Catton, l'année passée (dont je suis justement en train de lire le livre), c'est donc un Australien qui remporte le prix cette année. Gare à l'hégémonie du Pacifique ;-)!

Et vous, tentés?


Commentaires

  1. Merci pour cette info! Oui, ça me semble être un bon choix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et une surprise en plus. Je crois que personne ne s'y attendait, même pas Flanagan...

      Supprimer
  2. Pas intéressée par ce livre en particulier mais relire Flanagan (j'ai lu Wanting qui m'avait laissée entre deux eaux) fait partie de mes projets (si seulement la biblio veut bien investir dans son œuvre en VO...). Ce sera pour l'an prochain puisque depuis deux ans je participe à un mois australien organisé par une bloggeuse vivant à Londres mais d'origine australienne (et complètement déchaînée sur Twitter depuis l'annonce du Booker :D)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais lu Flanagan mais je trouve au contraire le thème de ce livre vraiment tentant. Je pense l'offrir à mon beau-père qui est allé récemment en Birmanie et qui est plutôt porté sur la chose militaire (les histoires d'amour, à voir ;-)) J'espère donc le lui piquer dans quelques mois :-))
      Ha ha ha, il faudra que tu me passes l'adresse du blog de cette australienne... C'est quoi l'équivalent du cocorico en Australie?

      Supprimer
  3. J'ai lu Richard Flanagan, mais j'avoue que comme ça date, je n'en ai aucun souvenir ! J'étais un peu mitigée, me semble-t-il. Je lirai peut-être ce dernier quand la traduction sortira.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les avis francophones sur ses autres romans semblent effectivement un peu mitigés. Est-ce que l'auteur passe mal la barrière culturelle? Ou alors ce dernier roman est-il clairement au-dessus? Il va falloir vérifier tout ça ;-)

      Supprimer
  4. je ne sais pas mais pourquoi pas ? (encore un de mes coms exceptionnels !!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha ha! Ca fait quand même toujours plaisir d'avoir ta visite Philisine ^_^

      Supprimer
  5. Tentant en effet. Au fait, The luminaries, c'est bien? je l'ai dans ma pal... mais je ne m'y suis pas encore attaquée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors The Luminaries... Je l'ai commencé il y a plus d'une semaine et j'en suis encore à la page 50 ^__^
      Ce n'est pas forcément compliqué, ou barbant mais j'ai de la peine à entrer dedans pour le moment. J'espère que ça va s'améliorer au fil des pages. Je te tiens au courant.
      Et au fait, on fait une LC avec Valérie. C'était sensé être pour la fin du mois d'octobre mais vu l'évolution, on va sûrement repousser la date. Si ça te dit de te joindre à nous...

      Supprimer
  6. Merci pour l'info, mon beau-père est aussi porté sur l'histoire (et moi j'aime les films de guerre) donc à voir ! Mais j'ai repéré d'autres livres pour Noël ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te tiens au courant au cas où de l'avis de beau-papa ;-)

      Supprimer
  7. Lors d'un passage récent à Londres (yes, fantastic!) ce livre était e, bonne place en librairie (mais j'ai acheté le karen Joy Fowler)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cathulu et Cuné avaient été super enthousiastes sur le Fowler. Elles m'ont aussi donné envie de le lire. As-tu eu le temps de t'y plonger entre-temps (un peu lente à répondre aux comm ces temps, désolée)?
      Je pense quand même lire Flanagan à l'occasion; et comme j'ai un petit séjour à Londres prévu en mars...

      Supprimer
    2. Il n'est même pas passé par la case PAL!
      http://enlisantenvoyageant.blogspot.fr/2014/11/we-are-all-completely-beside-ourselves.html
      et je ne dévoile rien, ne lis rien dessus, quatrième de couv ou autre.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016