Chosen by a horse (Choisie) de Susan Richards


Pour ceux qui aiment: Marley et moi de John Grogan et L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux de Nicholas Evans

En dehors de la lecture, car oui toutes PAL-addicts que nous sommes, nous avons en général une vie à côté, je suis également une cavalière passionnée. Quand je suis tombée sur ce livre de Susan Richards au dernier Salon du Livre de Genève, je n'ai donc pas su résister à cette très belle couverture. Embarqué, payé, emballé et directement commencé dans le train qui me ramenait chez moi. Ce billet trainait depuis dans mes archives et je trouve enfin le temps de l'éditer et de le poster. Oui, je sais, je fais un peu les fonds de tiroirs en attendant d'avoir fini G&P, mais réjouissez-vous, j'ai passé la page 1000 hier et donc la fin approche.

Chosen by a horse est le récit autobiographie de Susan Richards. A bientôt cinquante ans, Susan Richards décide de répondre à l'appel de la SPA local qui cherche à placer quarante chevaux confisqués pour mauvais traitement dans une écurie de course. Lay Me Down, une belle jument trotteur américain, va alors entrer dans la vie de Susan et la bouleverser à jamais.

Je rassure directement ceux qui se disent que les chevaux, ça va un moment mais tout un livre sur eux, c'est peut-être un peu too much. Chosen by horse se concentre en fait beaucoup plus sur le parcours de Susan et sur les conséquences désastreuses d'une enfance ratée avec la mort de sa mère et l'abandon de son père et d'une vie d'adulte dévastée par un mari violent et l'alcoolisme. Chosen by a horse est donc l'histoire d'une rédemption, d'un nouveau départ pour Susan Richards qui en décidant de s'installer seule avec ses quatre chevaux va réapprendre à vivre.

Comme vous vous en doutez, j'ai beaucoup aimé cette lecture. J'ai aimé les passages sur la relation homme-cheval avec Lay Me Down, Hotshot, Georgia et Tempo qui m'ont rappelé de nombreuses situations vécues. Sans être un grand connaisseur de chevaux, on peut je pense sans problème apprécier et rire de ces péripéties équines. Le récit de Susan Richards m'a également émue et j'ai pleuré comme une madeleine à la fin du livre. Un exploit de la part de l'auteure car je ne suis en général pas du tout portée sur les récits de vie assez "féminin"... Je regrette juste une fin un peu abrupte: je trouve qu'un épilogue sur ce que l'auteure est devenue ensuite aurait été plutôt bénéfique. Apparemment, une suite, Chosen forever, existe et elle pourrait donc très vite rejoindre ma PAL.

Un récit émouvant sur le parcours d'une femme qui se reconstruit grâce à l'amour d'un cheval ou comme le dit la couverture américaine de manière un peu "cheesy": "How a broken horse fixed a broken heart".

The horse Susan Richards chose for rescue wouldn't be corralled into her waiting trailer. But Lay Me Down, a former racehorse with a foal close on her heels, walked right up that ramp and into Susan's life. Weak from malnutrition, Lay Me Down had endured a rough road, but somehow her heart was still open and generous. Then fate brought her into Susan's paddock, where she taught this brokenhearted woman how to embrace the joys of life despite the dangers of living.

Susan Richards has a BA in English from the University of Colorado and a master of social work degree from Adelphi University. She lives in Bearsville, New York, and teaches writing at SUNY Ulster and Marist College.

Le site de l'auteure (en anglais) c'est par.

RICHARDS Susan, Chosen by a horse, ed. Harvest/Harcourt, juin 2007, 248p.
RICHARDS Susan, Choisie, Editions du Rocher, août 2008, 271 p.

Commentaires

  1. Je ne suis pas fana de chevaux ni d'équitation mais j'aime assez les autobiographies. Je n'en n'avais pas encore entendu parler. Si c'est un "récit émouvant" alors il pourrait me plaire ! Donc je note !

    RépondreSupprimer
  2. Ca a l'air d'être un beau livre. J'ai peur des chevaux, à mon grand regret :(

    RépondreSupprimer
  3. @Hathaway: Sans particulièrement aimer les chevaux, je pense qu'on peut aimer ce livre. Le récit de Susan Richards est vraiment sincère et émouvant. J'espère qu'il te plaira.

    @Manu: La défenseuse des causes animales qui sommeille en toi (enfin "sommeiller" pas tant que ça) devrait être séduite par ce livre. Et pour les chevaux, malgré leur taille, ils sont beaucoup plus prévisibles qu'un chat par exemple. Avec quelques précautions, il n'y a vraiment aucune raison d'avoir peur.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ton avis ! J'ai beaucoup aimé "L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux" (le film et le livre) et j'ai toujours eu les chevaux en passion, donc je le note ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Pour moi qui vient de la région des chevaux suisses (race Franches-Montagnes), je suis vivement intéressée par ce livre. Merci !

    RépondreSupprimer
  6. @Bookophiles: L'histoire est similaire avec le cheval qui aide la personne à se reconstruire mais c'est quand même beaucoup moins romanesque. Bonne lecture!

    @Lewerentz: Je ne savais pas que tu habitais dans le Jura. Côté suisse ou français?

    RépondreSupprimer
  7. Ah ben les Franches-Montagnes, c'est du côté suisse ;-)

    RépondreSupprimer
  8. @Lewerentz: Il y en a quand même de plus en plus côté français également ;-) Et bien on se croisera peut-être à un futur Marché-Concours. Bonne journée lewerentz!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Prix des lecteurs de l'Hebdo 2016: Mon expérience de jurée

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!