PAL-attaque

"Petit" aperçu des "quelques" acquisitions de ces derniers mois, entre anniversaire, bons cadeau reçus, ventes de livres d'occasion à prix super cassés et voyage londonien. La cata quoi! Pour ma défense, Mr. Z a bien participé aussi.

The wake of forgiveness (Le sillage de l'oubli) de Bruce Machart: repéré plusieurs fois chez vous et dès qu'il y a des chevaux, je suis faible. 

Le Tigre de John Vaillant: parce que j'ai passé un peu de temps cette année sur le sujet et que l'auteur était plutôt sympathique au Livre sur les quais de Morges. 

The Siege de Helen Dunmore: J'ai encore The Betrayal dans ma PAL mais j'arrivais autrement au bout de ma PAL espionnage. 



The Horse Whisperer (L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux) de Nicholas Evans: J'adore le film et je crois savoir que la fin du livre est différente... A suivre!

Beach Music de Pat Conroy: Après Le prince des marées, je cherchais depuis déjà plusieurs années à relire cet auteur. J'espère avoir fait le bon choix sur le titre. Je sais qu'il y a des spécialistes parmi vous...

Encounters with animals de Gerald Durrell: Fan de Gerald Durrell, je n'ai pas résisté quand il a fallu échanger mes livres au nord nord de l'Ecosse.

The Legacy of Hartlepool Hall de Paul Torday: Encore jamais lu cet auteur aux intrigues toujours particulières. 

Fifty shades of Grey (Cinquante nuances de Grey) de E. L. James: Oui, je sais ce que vous pensez, mais quand j'ai vu ce livre abandonné dans notre appart de location de Londres, je me suis dit qu'autant me faire ma propre opinion. 

Blackout de Connie Willis: Malgré les critiques assassines chez nos amis British, rien à faire, l'intrigue m'intrigue...

Karoo de Steve Tesich: Le contraire de Blackout, comment résister aux critiques élogieuses sur ce livre. 

The Casual Vacancy (Place à prendre) de J. K. Rowling: Par curiosité, of course!

The Glass Room (Le Palais de verre) de Simon Mawer: Shortlisté pour le Booker en 2009 face à Wolf Hall et une intrigue sur un appartement à travers les âges plutôt tentante.

The Known World (Le Monde connu) d'Edward P. Jones: Le livre choisi pour moi lors du challenge Caprice il y a déjà plus de deux ans. Quand je l'ai vu en occasion, je me suis dit qu'il était temps que je me rattrape. 

The Handmaid's Tale (La servante écarlate) de Margaret Atwood: Pas franchement convaincue par Oeil-de-chat mais bon, c'est quand même un monument de la littérature contemporaine qui mérite une seconde chance, non?

Nager sans se mouiller de Carlos Salem: Repéré sur la blogo et intriguée par ce polar dans un camp de nudistes.

The Diagnosis d'Alan Lightman: Auteur lu et apprécié par Mr. Z avec Einstein's Dream.

La bâtarde d'Istanbul d'Elif Shafak: Malgré des a priori franchement très très négatifs, cet auteur m'avait surprise avec Lait Noir et ce titre me tentait depuis un moment.

Sacred Hunger de Barry Unsworth: Booker Prize 1992.

The Curative de Charlotte Randall: Un livre que je ne connaissais pas du tout, pris d'occas en raison du sujet, les asiles de fous au 19ème siècle, qui a l'air extrêmement bien traité par cette auteure nouvelle-zélandaise. 

Noir Toscan d'Anna Luisa Pignatelli: Repéré chez Clara et Kathel. Je voulais le lire en italien mais il semble ne plus être édité en version original. Bizarre!

The Hare with Amber Eyes (La mémoire retrouvée) d'Edmund de Wall: Très bonnes critiques anglo-saxonnes et lauréat du Costa Award en 2010.

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert de Joël Dicker: Impossible de passer à côté en ce moment, surtout en Suisse. Joël Dicker et partout et si généralement le "buzz" me donne plus envie de patienter un peu, là, j'ai envie de participer à l'engouement pour ce jeune auteur de chez nous. Et je souligne que le prix très très abordable (même en-dessous du prix en euros) n'est pas non plus étranger à mon achat. Bravo à l'éditeur!

Marie Paradis d'Ania Carmel: Deuxième acquisition suisse (deviendrais-je patriotique?), mais sur kindle cette fois malgré la jolie couverture rose flashy de l'éditeur Bettermann.


Et bon, quand la pile des nouvelles acquisitions dépasse la hauteur de la TV, c'est l'heure d'arrêter de regarder du rugby qui m'intéresse de toutes façons moyennement et de se mettre à la tâche. Ya du boulot!

Si vous avez des suggestions pour m'aider à empoigner la bête du bon côté, par un livre que je vais dévorer en quelques heures, n'hésitez pas.... 

Commentaires

  1. J'aime bien la comparaison avec les télé.
    Le palais de verre : il s'agit d'une maison (immense) pas d'un appartement.
    Le Durrell : bon choix, bien sûr!
    Beach Music : aussi
    La servante écarlate : aussi
    Bonnes lectures!

    RépondreSupprimer
  2. Beach Music, excellent !!!!
    La bâtarde d'Istanbul, j'ai aussi beaucoup aimé. Ainsi que Une place à prendre que je viens de chroniquer.
    J'ai Black out dans ma PAL mais j'avais adoré Sans parler du chien, donc j'ai bon espoir :-)

    RépondreSupprimer
  3. Je note une thématique "animale" parmi les premiers titres... Peut-être pourrais-tu enchaîner Le sillage de l'oubli, le Durrell (pour te détendre un peu), Noir toscan pour t'imaginer la Toscane en hiver (avec un loup, cette fois), et un autre plus léger ensuite... Là je suis un peu à court ! ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Oh je l'ai vu lors d'une table ronde à Paris ce WE Carlos Salem. Il m'a l'air de valoir le détour!
    Son dernier en particulier, avec le roi d'Espagne. Il a raconté à son public qu'il l'a même envoyé au roi alors qu'a priori, il n'a pas un rôle des plus reluisants dans ce livre...:)

    RépondreSupprimer
  5. De grands et longs moments de lecture en perspective : amuse-toi bien ! bises

    RépondreSupprimer
  6. @Keisha: Merci, tu me rassures un peu, je n'ai apparemment pas fait de trop mauvais choix dans ma folie acheteuse... Et pour Glass Room, you're right, j'ai lu le résumé trop rapidement, quand il y a Booker sur la couverture, ça me suffit dans bien des cas ;-) L'as-tu lu?

    @Manu: Bon, si tout est bien, je ne vais pas pouvoir me décider sur ma prochaine lecture ;-) Black out, oui, curieuse de découvrir tout ça. La plupart des critiques négatives que j'ai lues concernent le manque de précision historique. Mais bon, comme je ne suis pas une spécialiste des stations de métro londoniennes, ça pourrait passer comme une lettre à la poste avec moi... Redis-moi si une LC te tente.

    @Kathel: Peu de titres légers en effet, le Torday peut-être? Et oui, la thématique animale est bien là. Je pense que je vais me réserver Noir toscan pour Noël... en Toscane mais sans loup (enfin, on ne sait jamais).

    @A girl: Ah quelle chance, je l'imagine assez timbré, non? Je vais me concentrer sur ce titre dans un premier temps mais ce que tu me dis de son dernier livre me tente déjà beaucoup. Il faut quand même oser...

    @Philisine: Ah oui, longs, c'est sûr! Même sans rien acheter à partir d'aujourd'hui, je ne suis pas sûre qu'une vie suffira pour venir à bout de ma PAL ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Et bien, ça c'est un sacré bond de ta PAL :0) Je n'en ai lu aucun de ta pile alors je ne peux pas te conseiller, mais je te souhaite de belles lectures !! (en général c'est moi qui lit et mon homme qui regarde à côté de moi du foot ou du rugby :0)

    RépondreSupprimer
  8. Pour ma part, j'ai lu le Dicker en 4 jours et "Le sillage de l'oubli" en 2 longues semaines !!!
    Sans aucun doute commence par le Dicker, une merveille !!!

    RépondreSupprimer
  9. j'avais adoré le Atwood!! j'ai bien envie de lire le Rowling qui semble avoir été injustement descendu par la critique "officielle"!

    RépondreSupprimer
  10. @L'or des chambres: Je te rassure, mon homme était le spectateur principal du rugby. Mais bon, il m'arrive de me laisser prendre au jeu... au lieu d'attaquer ma PAL dantesque.

    @Malika: Noté, merci pour tes conseils. J'ai 2 SP à finir mais je pense que le Dicker devrait ensuite rejoindre ma table de chevet...

    @Choupynette: Je t'avoue que je suis très très suspicieuse sur le Atwood et sans mon homme qui avait assez aimé Le tueur aveugle, je ne l'aurais pas pris. J'espère être moins déçue qu'avec Oeil-de-chat. Le Rowling, oui, les critiques vont vraiment du pire au meilleur. A voir, pour se faire sa propre opinion.

    RépondreSupprimer
  11. Jolie PAL et il y a pleins de titres intéressant .. perso je ferais une 2ème PAL de l'autre côté de la télé ;-) pour qu'elle soit bien encadrée ...

    RépondreSupprimer
  12. Impressionnante la pile !!! Tu lis beaucoup en anglais dis donc, tu enseignes l'anglais ou c'est juste par plaisir ?

    RépondreSupprimer
  13. Belle séléction.

    Histoire de te déculpabiliser, je vais craquer pour le Dicker d'ici quelques temps,avant le buzz j'avais tilté sur le coté littérature américaine ... 50 shades pour voir ce que c'est je le lirais un jour, le Rowling, c'est fait!

    Le sillage de l'oubli de Machart en Vo ca doit valoir le coup car l'auteur a un style précis et lors d'une rencontre avec l'écrivain je me souviens bien que ce point de la traduction a été abordé avec l'éditeur, cependant tu ne le liras pas en quelques heures!

    RépondreSupprimer
  14. @Eléa: Mdr, c'est une très bonne idée. Laisse-moi quelques mois et je suis sûre que je peux bien l'encadrer cette télé ;-)

    @Margotte: En fait Mr. Z, mon homme donc, est british. Du coup, les livres anglo-saxons, je les achète généralement en vo pour qu'il puisse les lire aussi.

    @Nathalia: Curieuse de découvrir le style de Machart du coup, je te redirais. Et si une LC de Dicker te tente, quand tu aura craqué, n'hésite pas...

    RépondreSupprimer
  15. Oh ! J'ai failli m'acheter hier "La vérité sur l'Affaire Harry Québert" mais j'attends qu'il passe en poche. (J'avais déjà trois livres dans les mains).
    Hâte que tu le lises pour que tu nous fasse part de ton impression et s'il vaut vraiment le coup !

    RépondreSupprimer
  16. Eh bien, tu as de quoi aller un bout ! :-D On m'avait vivement conseillé le Conroy mais le résumé ne me tentait pas trop. Le Mawer semble vraiment bien mais son épaisseur me décourage à chaque fois de l'emprunter à la biblio. Bonne lecure !

    RépondreSupprimer
  17. @Charmant petit monstre: Alala, il est dans ma PAL prioritaire mais cette dernière s'allonge. Il faut vraiment que je m'y mette. Au pire, je pense que c'est la lecture idéale pour les vacances de Noël.

    @Lewerentz: Je t'avoue que j'ai pris le Conroy pour le nom de l'auteur et j'ai à peine regardé le résumé. D'ailleurs, le résumé du Prince des marées, ne me disait rien non plus, alors que je l'ai beaucoup aimé. A voir donc... Le Mawer n'est pas si énorme, si? Bon, je n'ai peut-être plus les idées claires, j'enchaine les pavés depuis quelques mois (sans en finir aucun, hum hum).

    RépondreSupprimer
  18. La batarde d'Istanbul fait partie de cestitres que je prête et que j'offre régulièrement.

    RépondreSupprimer
  19. @Valérie: Bonne pioche alors. En plus il était dans ma LAL depuis bien deux ans, il était temps. Je te tiens au courant...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Vie et oeuvre de Constantin Erod de Julien Donadille