Man Booker Prize 2018: And the winner is....

Milkman d'Anna Burns

© Man Booker Prize


Prenant tout le monde par surprise (y compris la lauréate), le jury du Man Booker Prize, présidé cette année par Kwame Anthony Appiah, a choisi Milkman d'Anna Burns. 

Pour son 50ème anniversaire, le Man Booker Prize récompense ainsi sa première auteure nord-irlandaise avec un roman ayant pour protagoniste une jeune fille de 18 ans pendant les Troubles des années 70's. Bien qu'essayant de faire profil bas dans une ville anonyme mais proche du Belfast de cette époque où a grandi l'auteure, elle va toutefois attirer l'attention d'un paramilitaire plus âgé et marié, the Milkman, qui va lui imposer une relation étrange et non-désirée.

N'ayant pas lu Milkman, je ne peux pas vous en parler d'avantage mais tout le monde semble s'accorder sur son côté ardu: style singulier, paragraphes absents... le choix du jury ne va de loin pas enthousiasmer les libraires. Les éditeurs d'audiobooks seront eux peut-être plus chanceux: j'ai en effet lu à plusieurs reprises que les personnes avaient été plus facilement emportées par le texte durant des lectures publiques ou à l'écoute d'un livre audio. 

Aucun des trois romans d'Anna Burns ne semble être traduits en français pour le moment. Pas sûre que le Booker Prize modifie ce statut vu le contexte très nord-irlandais de ce lauréat. Qu'en pensez-vous? Tentés par cette lecture?

Pour ma part, j'ai plutôt pioché dans la Longlist dont je vous parlais ici. Normal People et Snap ont ainsi rejoint ma PAL. Je zieute également le Ondaatje, peut-être pour Noël. 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La vérité sur l'affaire Harry Quebert de Joël Dicker

Tag: Relais de l'amitié

La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel