Epouses et assassins de Kwei Quartey


Pour ceux qui aiment: les aventures de Mma Ramotswe d'Alexander McCall Smith

Gladys Mensah, une jeune et brillante étudiante en médecine, est retrouvée morte près du village de Ketanu, dans la région Volta au Ghana. L'inspecteur Darko Dawson est envoyé depuis Accra, la capitale, pour résoudre l'affaire, mais il se heurte très vite aux traditions et croyances séculaires des villageois.

J'attendais avec impatience de recevoir ce livre. Ayant vécu au Ghana pendant six mois, je me réjouissais de retrouver les ambiances et les décors de ce pays merveilleux d'Afrique de l'Ouest. J'ai ainsi beaucoup souri aux évocations de lieux, noms, plats ou attitudes connus.

Malheureusement, Epouses et assassins fut quand même une déception. J'ai trouvé le ton du livre plutôt artificiel et certaines des réflexions de Darko surfaites, en particulier concernant l'accès à l'eau, la circulation d'Accra ou la nourriture. En fait, à plusieurs reprises, j'ai eu l'impression de lire un guide touristique sur le Ghana, clairement destiné à un public étranger, alors que j'attendais un vrai roman policier sur et en premier lieu pour les ghanéens. Imaginez par exemple que le commissaire Adamsberg de Fred Vargas commence à vous détailler les secrets de la gastronomie française, ou que Wallander d'Henning Mankell s'étonne, au milieu d'une enquête, de la mentalité suédoise. Je comprends que ces allusions soient nécessaires pour les lecteurs n'ayant eu la chance de découvrir le Ghana, mais j'aurais préféré les voir en notes plutôt que dans la bouche du héros.

Concernant ce dernier, je n'ai pas réussi à m'attacher à Drako Dawson et j'ai même trouvé son comportement parfois incompréhensible, comme si l'auteur n'avais su se décider entre un héros sans coeur à la James Bond ou à la Jack Bauer, attiré par toutes les femmes et n'hésitant pas à user de violence et le gentil et efficace inspecteur de police qui appelle sa femme régulièrement.

Enfin, j'ai trouvé l'intrigue simpliste et sans surprise et j'ai très vite compris les dessous de l'affaire. Dans ce sens, Epouses et assassins a un petit côté scénario de Nollywod, ces films nigériens très "naïfs" que l'on visionne dans toute l'Afrique et qui reprennent souvent les thèmes de la sorcellerie, des mariages forcés et des amours impossibles.

Au final, ce billet peut sembler très critique. Cependant, je suis convaincue que ce livre peut plaire à beaucoup d'entre vous, car il plonge le lecteur dans une atmosphère singulière et permet de découvrir un pays d'Afrique et sa culture. Ayant abordé ce livre comme un policier se déroulant dans un décor connu, je n'y ai pas trouvé ce que j'y attendais. Par contre, si vous cherchez un livre qui vous plonge dans une ambiance africaine, avec ses croyances, ses traditions et sa sorcellerie tout en vous faisant découvrir la vie quotidienne des habitants du Ghana, vous serez sûrement séduits par ce livre original.

C'est pourquoi, j'ai décidé d'en faire un Livre voyageur. Si vous êtes intéressés, vous pouvez me laisser un commentaire sur cet article ou directement m'envoyer un mail.


Au Ghana, quand un policier de la capitale part enquêter dans un village, tradition et modernité s'affrontent... Le voyage initiatique d'un homme pris dans les rets du temps et des coutumes. Gladys, étudiante en médecine, a été assassinée près du village de Ketanu où elle était bénévole pour un programme humanitaire. L'inspecteur Dawson est envoyé depuis Accra pour résoudre l'affaire. Étrange retour en arrière : vingt-trois ans plus tôt sa mère, originaire de la région, a disparu au même endroit. Déboussolé par les pratiques locales, Dawson voit son enquête piétiner. Et pourtant, les suspects sont nombreux prêtre féticheur, médecin traditionnel, admirateurs de Gladys, éconduits ou non... A Ketanu, l'amour, la haine et la jalousie sont tenaces, voire mortels.

Kwei Quartey, de mère afro-américaine et de père ghanéen, est né et a grandi au Ghana. Il vit aujourd'hui en Californie où il est médecin. Ce livre est son premier roman.


Livre lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices de ELLE 2010 / catégorie policier


Je profite également d'inscrire cette lecture dans le cadre du Challenge Safari Littéraire.




D'autres avis de lectrices, en majorité séduites par ce livre, chez Flora, Armande, Snowball, Jostein et Marie-Claire.

QUARTEY Kwei, Epouses et assassins, ed. Payot suspense, avril 2009, 342p., traduit de l'anglais (Ghana) par Michèle Valencia.
QUARTEY Kwei, Wife of the Gods, ed. Random House, juillet 2009, 336p.



Mention spéciale pour la couverture de la version anglaise encadrée de kente, le tissu traditionnel ghanéen.

Commentaires

  1. Je suis quand même tenter par ce titre. Surtout parce que je ne connais pas du tout le Ghana. Je suis volontaire pour recevoir ce livre voyageur.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    une petite question pour toi ici
    http://delphinesbooks.blogspot.com/2010/06/tag-dis-moi-comment-choisis-tu-tes.html

    RépondreSupprimer
  3. Les enquêtes de Mma Ramotswe sont elles aussi assez simplistes mais c'est l'ambiance qui fait tout :) Et comment ça, Jack Bauer est sans coeur ... c'est pas vrai, ça ! mdr !

    RépondreSupprimer
  4. @Tiphanya: Super! En plus, il n'y a pas beaucoup de volontaires, ai-je été trop convaincante dans mon billet?

    @Delphine: Merci pour le tag. Promis, je réfléchis à la question et j'essaie d'y répondre très vite.

    @Joelle: Veux-tu le recevoir après Tiphanya? Et pour Jack Bauer, je dirais plus sans remords. Mais je l'aime bien hein, don't worry, même si je n'ai pas pu regarder les dernières saisons à cause de l'heure stupide à laquelle elles sont diffusées. Y'a des gens qui bossent quand même.

    RépondreSupprimer
  5. Pas tentée, essentiellement en raison de l'intrigue simpliste et sans surprise. Dis-moi si je me trompe, mais le coté polar m'a l'air d'être un prétexte... pas ma tasse de thé en tout cas :)

    RépondreSupprimer
  6. Tu y a retrouvé un peu de l'ambiance africaine on dirait, c'est déjà ça.

    RépondreSupprimer
  7. Mmmh je passe même si tu le défends bien au final. Trop de livres en attente.;)

    RépondreSupprimer
  8. @Pickwick: L'intigue est vraiment dans la veine des Nollywood. C'est simpliste mais ça reste plaisant car c'est différent, comme un bollywood. Difficile de dire si le côté polar est un prétexte mais le livre s'adresse clairement à un public américain et européen d'où le côté artificiel.

    @Alex: Oui, mais je crois que j'aurais d'avantage apprécié si je découvrais le Ghana avec cette lecture. Le livre voyage si tu es intéressée???

    @A girl from earth: J'essaierai de faire un billet moins critique la prochaine fois quand je fais voyager un livre ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Je partage ton avis sur ce roman qui m'a laissée sur ma faim. Je suis pourtant fan de l'héroïne d'Alexander McCall Smith...

    RépondreSupprimer
  10. Malgré ton avis plus que mitigé, j'ai tout de même très envie de découvrir ce livre... Mais je vais sans doute attendre sa sortie en poche (si sortie en poche il y a !) ;-)

    RépondreSupprimer
  11. @Armande: Pourtant il est arrivé 4ème dans la sélection policier si je me rappelle bien... Il faudrait que je relise un Alexander McCall Smith, ma dernière lecture commence à dater.

    @Lounima: Il peut voyager jusque chez toi si tu veux, même pas besoin d'attendre une sortie en poche.

    RépondreSupprimer
  12. J'avais beaucoup aimé le premier tome de "Mma Ramotswe", alors je suis assez partante pour lire ce livre. Dès la mi-juillet, j'aurai beaucoup plus de temps à disposition pour lire et poster des billets sur mon blog.

    RépondreSupprimer
  13. J'aime beaucoup le passage de ton billet sur Adamsberg et Wallander ;-)
    Il faudrait que je commence par découvrir Mma Ramotswe!

    RépondreSupprimer
  14. j'aimerais bien le lire celui-ci. comment fait on pour participer au livre voyageur?

    RépondreSupprimer
  15. @Hermione: "Epouses et assassins" part demain chez Tiphanya mais je m'arrange pour qu'il t'arrive ensuite. C'est une bonne lecture de vacances en plus.

    @Emilie: Si tu veux quand même commencer ta découverte des policier africains avec Drako Dawson, n'hésite pas à me le faire savoir et ce livre fera une halte chez toi.

    @Alinea: Il faut simplement que tu m'envoies ton adresse par email (zarline238@yahoo.fr) et je t'inscris pour une escale.

    RépondreSupprimer
  16. as tu reçu mon adresse pour me faire parvenir le livre?

    RépondreSupprimer
  17. @Alinea: Oui, désolée, j'ai oublié de te répondre. Tu es la troisième sur ma liste et le livre part aujourd'hui pour son premier voyage.

    RépondreSupprimer
  18. Pour moi qui ne connais pas l'Afrique Noire et encore moins le Ghana, j'ai découvert ce pays grâce au livre, me penchant sur carte et internet. J'ai été surprise par l'ambiance sorcellerie, le grand pouvoir des fétichistes qui se "tapent" de jeunes vierges avec l'accord superstitieux de tous.Le décalage entre les mentalités du village et les modes de pensée contemporains est bien vu. J'ai été déçue par le simple effleurage du drame du sida et des préservatifs qui sont pourtant le ressort du crime.

    RépondreSupprimer
  19. @JoëlleM: La sorcellerie reste très influente, surtout en dehors des grandes villes. Il existe encore aujourd'hui au Ghana des villages de "sorcières", très souvent des femmes âgées accusées de sorcellerie car leur famille ne peut plus ou ne veut plus répondre à leurs besoins. Tout simplement affolant! Je suis d'accord avec vous pour le sujet du sida. En fait, si l'ambiance est assez réussie, je pense que l'intrigue aurait méritée d'être plus développée, plus complexe pour ainsi ajouter une dimension plus profonde à ce texte.

    RépondreSupprimer
  20. Lu et pas totalement approuvé. J'ai aimé l'ambiance, mais j'ai eu du mal à suivre l'inspecteur dans son enquête. Mon billet sera en ligne très rapidement.

    RépondreSupprimer
  21. @Tiphanya: Je suis impatiente de lire ton billet.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016