Retour sur un petit séjour à Paris

Je suis rentrée depuis plus d'une semaine de ma petite escapade à Paris, mais je ne trouve qu'aujourd'hui le temps de vous faire un petit compte-rendu de ces quatre jours culturellement riches, n'ayant pas peur des mots ;-) Car oui, malgré la déception de ne pas avoir pu assister à la remise des prix du Grand Prix des Lectrices de ELLE, je n'ai tout de même pas chômé.

Mises à part les nombreuses flâneries et les virées shopping sous l'emprise d'une forte fièvre acheteuse, j'ai profité de mon séjour pour visiter:

1. Le Quai Branly: ENFIN!!! Etant très intéressée par les arts premiers, j'attendais avec impatience de pouvoir visiter ce musée. Au final, j'ai trouvé que le bâtiment était une belle réussite, avec sa végétation luxuriante et ses belles couleurs punchy, le tout s'intégrant toutefois assez bien dans le quartier. Quant à l'intérieur du musée, j'ai bien sûre été enchantée par de très belles pièces présentées dans chaque secteur (Amériques, Asie, Afrique et Océanie) mais j'ai été un peu déçue par le nombre d'objets exposés. Apparemment, le musée tourne régulièrement ses collections ce qui peut expliquer ce nombre limité mais je suis restée un peu sur ma faim. De manière générale, j'aurais également aimé plus d'explications sur les différentes tribus à l'origine de ces objets. Ce modèle d'exposition fait du Musée du Quai Branly un réel musée d'ARTS premiers et non d'ethnographique. Je regrette cependant que le potentiel éducatif de ces "oeuvres d'art" reste en grande partie inexploité, en contradiction avec la devise du musée "Là où dialoguent les cultures".
Musée du quai Branly, ouvert mardi-dimanche

2. L'exposition Willy Ronis à la Monnaie de Paris: Willy Ronis est un photographe que j'aime beaucoup, particulièrement pour les photos de son épouse que je trouve très poétiques et ses photos d'ouvriers. Pour fêter le centenaire de la naissance du photographe et un an après sa mort le 11 septembre 2009, la Monnaie de Paris et le Jeu de paume ont décidé d'organiser cette rétrospective à partir des donations faites par Ronis à l'Etat français. L'exposition est construite autour de cinq grands axes: la rue, le travail, les voyages, le corps et sa propre biographie. Une fois encore, une petite déception pour cette exposition. J'ai bien sûr apprécié admirer les très beaux clichés du photographe et découvrir certaines planches inédites. Malheureusement, l'exposition était complètement surpeuplée (et oui, pas malin de faire les visites le samedi après-midi) et les tirages sont si petits qu'il est presque impossible de les détailler alors que six personnes se tiennent devant vous. Je ne comprends pas vraiment le choix du commissaire de l'exposition, Marta Gili, d'exposer ces clichés en format "poche" alors qu'un grand format aurait selon moi fait bien meilleur justice à ces clichés industriels ou de voyage, en plus d'améliorer le confort des visiteurs. Dommage dommage!
Willy Ronis à la Monnaie de Paris, du 16 avril au 22 août 2010, ouvert mardi-dimanche.

Côté théâtre:

3. Le Donneur de Bain: Cette pièce nous fait vivre le quotidien d'un donneur de bain (Charles Berling) dans un Paris sale de la fin du 19ème siècle où seuls les riches peuvent s'offrir un bain, sensé les débarrasser de leur crasse tout autant que de leurs pêchés. Avec comme toile de fond un immeuble, dont les habitants se disputent les faveurs de la belle courtisane Céleste (Barbara Schulz), Le Donneur de Bain nous fait découvrir les aspirations les plus secrètes d'un apprenti comédien (Dimitri Rataud), d'un ministre (Alain Pralon), d'un romantique british (Geoffrey Carey), d'une servante amoureuse (Marie Denardaud) et d'un savant fou et laid (Bruno Wolkowitch). Mention d'ailleurs spéciale à ce dernier qui a réussi à glacer le sang et à inspirer un dégoût perceptible à toute la salle à chacune de ses apparitions. Un jeu d'acteur tout à fait remarquable vu que j'ai eu de la peine à croire, lors des saluts, qu'il s'agissait de la même personne. CONSEIL IMPORTANT: Evitez tout de même les deux premiers rangs, qui se sont faits joyeusement postillonner dessus pendant toute la représentation ;-) Bref, une pièce absolument réjouissante, une mise en scène originale de Dan Jemmet, un très bon scénario de Dorine Hollier et un décor vraiment impressionnant. Un sans faute pour moi, je n'ai qu'un seul conseil, COUREZ-Y!!!
Le Donneur de Bain, Théâtre Marigny, 7 mai-17 juillet 2010


4. Oxu: Après Xu, le trio, auteur du Baleinié, revient avec cette nouvelle pièce et un nouvel exercice lexical. Christine Murillo, Jean-Claude Leguay et Grégoire Stermann invitent le spectateur à partager la rédaction de leur dictionnaire des tracas, composé de mots inédits. J'ai eu un peu de peine à entrer dans cet univers loufoque, fait de bon mots et de bonnes formules mais sans réelle intrigue, certainement en raison de la fatigue de la journée et de la chaleur du théâtre qui invitait plus à la sieste qu'à la concentration sur ce texte drôle mais exigent. Je salue toutefois la performance des acteurs qui ont totalement maîtrisé ce texte intelligent. J'ai particulièrement apprécié la fin de la pièce et les rappels en chanson qui ont eu le mérite de me sortir un peu de ma léthargie. Une pièce sans conteste originale mais qui exige tout de même un effort du spectateur. A éviter donc en cas de grande fatigue intellectuelle ;-)
Oxu, Théâtre de la Pépinière, 29 avril-30 mai 2010

Enfin, j'ai eu la chance de rencontrer Marie-Claire, du blog A bride abattue, ma collègue du Jury du Grand Prix des Lectrices de ELLE, qui m'avait donné rendez-vous à la très active Bibliothèque municipale d'Antony qui organisait ce jour-là un café littéraire sur les écrivains voyageurs. Si vous habitez dans le coin, n'hésitez pas à découvrir cette bibliothèque sympathique qui organise également un Prix du Roman des lecteurs d'Antony. Merci encore Marie-Claire pour toutes tes attentions et recommandations et j'espère pouvoir continuer encore longtemps nos échanges bloguesques.

Fin de la parenthèse parisienne, je reviens très vite avec des nouveaux billets sur mes lectures. Le rythme des billets va peut-être ralentir un peu vu que je suis plongée (devrais-je dire empêtrée) dans Guerre et Paix de Tolstoï dont je lis environ une page avant de m'endormir profondément. Ca promet pour les 1200 pages qu'il me reste à lire. Hum Hum! J'annonce d'ailleurs déjà que je ne serai sûrement pas à l'heure pour la lecture commune mais promis, je persévère.

Commentaires

  1. Une belle escapade parisienne !
    Ah, j'y retournerais bien volontiers y faire un tour ...

    RépondreSupprimer
  2. Quatre journées bien remplies ! J'ai eu plus de chance que toi pour Willy Ronis, c'était le tout début, un dimanche à midi, c'était encore raisonnable, mais j'ai pressenti que la suite allait être difficile .. J'aime beaucoup le musée et le jardin du Quai Branly, j'y vais chaque fois que je peux.

    RépondreSupprimer
  3. Tu as fait plein de choses intéressantes! Pendant ce temps, le vendredi 4 juin, je te taguais innocemment sans savoir que tu étais si occupée!

    RépondreSupprimer
  4. Très intéressant et plaisant de lire ce qui plaît dans une ville où l'on vit au quotidien.:)

    RépondreSupprimer
  5. @Clara: Je suis à moins de 3heures de TGV de Paris et je me demandais pourquoi je n'y allais pas plus souvent.

    @Aifelle: Pour Ronis, c'est vrai que c'était bête d'y aller le samedi après-midi, il y avait même une queue de 45 minutes. Mais même avec une expo déserte, je crois que le format des photos m'aurait ennuyée. Pour le Quai Branly, l'endroit est vraiment sympa, j'espère pouvoir y passer plus de temps la prochaine fois.

    @Mango: Je vais aller voir ça. J'ai plus de 700 billets dans ma GR mais je devrais arriver à ton billet un jour ;-)

    @A Girl from earth: Je crois que le choix de théâtres est ce que j'envie le plus aux Parisiens.

    RépondreSupprimer
  6. J'aurais eu beaucoup de plaisir, je pense, à aller voir la pièce de théâtre "Le Donneur de bain". Charles Berling et Barbara Schultz sont des acteurs que j'apprécie beaucoup. Bon courage pour le roman de Tolstoï, en tout cas! ;) La même chose m'arrive en ce moment avec "Paradise Lost", que je dois lire pour une de mes dissertations d'anglais...

    RépondreSupprimer
  7. Tu as bien profité dis donc :-) Plus qu'une vraie parisienne en tout cas :-)
    J'ai fait le quai Branly mais pour une exposition temporaire, et c'est vrai que le batiment est plutôt réussi et bien intégré.
    Quant à Willy Ronis, j'ai pu voir une expo sur lui à la Mairie de Paris : intéressant !

    RépondreSupprimer
  8. @Hermione: Bonne chance à toi aussi pour Paradise Lost. Au moins, il fait le tiers de Guerre et Paix. Pffff!

    @Petite Fleur: Ah mais il faut profiter, je n'y vais quand même pas tous les jours ;-) Pour l'exposition de Ronis à la Mairie de Paris, je serais curieuse de connaître le format des photos?

    RépondreSupprimer
  9. Mon mari veut que nous allions voir le donneur de bain (je soupçonne Barbabra Shultz d'y être pour quelques chose). Ton avis enthousiaste me rassure. Je cours voir quand ça finit.

    RépondreSupprimer
  10. @Valérie: Surtout que Barbara Schulz est nue sur scène à un moment de la pièce ;-) A moins que tu veuilles éviter une scène de ménage, c'est une très belle pièce que je te la recommande vivement. Elle se termine le 17 juillet.

    RépondreSupprimer
  11. Dommage que l'on n'ait pu se rencontrer lors de la remise du prix des lectrices... je me suis fait la même réflexion que toi : pourquoi ne pas aller de temps à autre à Paris ? profiter de certains spectacles, expos et aussi tout simplement humer l'air de la capitale ! Habitant Angers, j'ai 1h30 de tgv (pour les trains les plus rapides!!!). "Le donneur de bain" a l'air génial !

    RépondreSupprimer
  12. @ Flora et Zarline: je vous fait signe dès que j'ai emménagé dans mon nouveau chez moi et on se fait une spéciale virée théâtre-musée-bibli.Vous n'aurez pas le souci de l'hébergement.
    @ Zarline : le musée du Quai Branly est génial quand on a la chance de participer à des conférences découvertes. J'y suis allée plusieurs fois l'an dernier. En tant que "simple" visiteur je trouve que la muséographie est peu lisible.
    A part cela je suis comme toi sur-over-booked mais je vois que tu as relifté ton blog pour lui donner un coup de jeune pour l'été.
    Courage pour Tolstoï. ma crainte serait de devoir lire Proust.

    RépondreSupprimer
  13. Tu n'as pas chômé dis donc ! "Le donneur de bain" a l'air vraiment bien. Tout ça me donne envie d'aller plus souvent à Paris !

    RépondreSupprimer
  14. @Flora: Je suis à un peu moins de 3h en TGV donc rien d'insurmontable. Je vais plus facilement à Londres mais le côté théâtre est définitivement un atout pour Paris.

    @Marie-Claire: Merci beaucoup pour ta proposition, je ne savais pas que tu déménageais? Pour le Quai Branly, plusieurs classes visitaient le musée ce jour-là et je trouvais bien la présentation et l'animation qui leur étaient réservées mais plus d'explications pour les autres visiteurs seraient vraiment les bienvenues. J'espère que tu auras le temps d'aller voir le Donneur de bain, ça en vaut vraiment la peine.

    @Manu: J'espère que tu auras l'occasion de voir Le donneur de bain. Pourquoi pas un petit séjour sur Paris avant la mi-juillet?

    RépondreSupprimer
  15. Beau programme parisien.
    Je suis d'accord pour le Quai Branly, je trouve que la mise en valeur et l'explication des œuvres fait cruellement défaut (c'est parfois écrit dans un recoin, dans une typo minuscule...), je ressors de ce musée à chaque fois époustouflée par la richesse du fonds, mais un peu frustrée.

    Quant à Willy Ronis, j'ai beaucoup aimé l'expo, il n'y avait pas trop de monde. Les formats de celles de la mairie de Paris (datant d'il y a 2 ans au moins) étaient les mêmes dans mon souvenir, en effet, tous les tirages présentés sont des originaux. Aucun retirage n'a été fait. Et pourquoi ? parce que Ronis a fait don de son œuvre à l'Etat, qui est tellement mauvais qu'il n'a pas encore exploité ce fonds. Ils ont juste "tiré" de ce fonds richissime quelques photos....Cela leur aurait surement couté trop de temps et d'argent de faire des retirages....

    RépondreSupprimer
  16. @Delphine: Ton commentaire exprime exactement ce que j'ai ressenti au Quai Branly. Pour Ronis, à ce que j'ai compris, cette expo a été montée un peu en urgence pour fêter le centenaire de sa naissance. Mais bon, des retirages, c'est quand même assez la base pour une expo photo. Je veux bien reconnaitre l'intérêt d'exposer des tirages originaux mais quelques grands formats pour accrocher l'oeil auraient définitivement été un atout à mon sens.

    RépondreSupprimer
  17. Oui, je suis bien d'accord, certaines photos sont si belles, elles auraient clairement mérité des grands formats.

    Il y aura surement d'autres expos (enfin j'espère), vu la richesse de son oeuvre

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016