mercredi 21 octobre 2009

Les pièges du crépuscule de Frank Tallis

Pour ceux qui aiment: Manhattan Freud de Luc Bossi

Voici le quatrième volume de la série des Carnets de Max Liebermann. J'ai cependant lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des Lectrices de ELLE, sans connaître les épisodes précédents. Heureusement, cela n'a pas vraiment gêné ma lecture.

Frank Tallis retrouve ici son duo: Max Liebermann, jeune psychiatre juif et l'inspecteur Rheinhardt. Ce dernier est appelé sur la scène du meurtre d'un moine, antisémite notoire, qui semble avoir été décapité avec une force surnaturelle. Rheinhardt décide de faire appel à son ami Liebermann pour l'aider dans son enquête.

J'ai trouvé les prémisses de cette histoire vraiment prometteuses. Le contexte de Vienne au début du XXème siècle, qui voit la montée de l'antisémitisme, mais également les débuts de la psychanalyse freudienne (Freud fait d'ailleurs quelques apparitions dans le récit) et les éléments un peu fantastiques de l'enquête m'annonçaient un bon moment de lecture.

Malheureusement, la sauce n'a pas vraiment pris. Les pièges du crépuscule est construit comme si on suivait vraiment le quotidien de Max Liebermann et de ce fait, l'enquête devient parfois secondaire, au profit d'autres petites trames, comme les histoires d'amour de Liebermann, les cas psychiatriques qu'il étudie ou sa passion pour la musique ou la nourriture (beaucoup d'allusions aux excellentes pâtisseries viennoises qui donnent envie mais qui n'ont pas vraiment leur place ici). J'ai eu parfois l'impression que la trame partait un peu dans tous les sens et j'aurais souhaité plus d'attention sur les crimes eux-mêmes. Au final, j'ai trouvé l'enquête un peu bâclée et la fin relativement prévisible.

Je crois donc que là s'arrête mon aventure avec Les carnets de Max Liebermann.

Au début du XXe siècle, à Vienne, le corps d'un moine est découvert devant une des églises de la ville. Le psychiatre Max Liebermann est appelé sur les lieux par son meilleur ami, l'inspecteur Rheinhardt. Il apparaît que la victime, considérée par beaucoup comme un saint homme, était en fait un farouche militant antisémite. Si rapidement les soupçons se portent sur la communauté hassidique, Liebermann cherche une autre vérité à cette pénible affaire. Car pour tous les Juifs de la capitale autrichienne, l'atmosphère se fait de plus en plus lourde, attisée par le maire en personne... Et tandis que la haine grandit, une ombre inquiétante l'accompagne, celle d'une créature de glaise, magique et vengeresse, le golem... L'Anglais Frank Tallis, par ailleurs docteur en psychologie, invente un tandem particulièrement original en associant un policier et un psychiatre détective, tous deux mélomanes de surcroît.

Lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices de ELLE 2010 / catégorie policier

D'autres avis, tous plutôt mitigés, chez Sandra M., Flora et Marie-Claire.

TALLIS Frank, Les pièges du crépuscule, ed. 10/18 coll. Grands Détectives, 2009, 409p
TALLIS Frank, Darkness Rising, ed. Century, 2009, 391p

12 commentaires:

  1. Pas mal d'avis mitigés en effet. Je passe mon tour. Comment se passe ce grand prix ?

    RépondreSupprimer
  2. Ah? J'avais découvert une "passionnée" de Tallis il y a plusieurs mois sur la blogo et son avis m'avait convaincue de décourir cette série. Bon il s'agissait des premiers volumes aussi, peut-être qu'ils ne se valent pas tous. Je comprends que tu n'aies pas envie de récidiver cela dit, si celui-ci ne t'a pas enthousiasmée.

    RépondreSupprimer
  3. Ouf, une tentation de moins... ;-)

    RépondreSupprimer
  4. @Theoma: Le prix se passe bien. Quelques belles découvertes mais inévitablement pas mal d'ennui aussi. Une super expérience quand même.

    @Alex: Pour moi, tu ne perds pas grand chose

    @A Girl from earth: Je me suis demandée si les premiers étaient plus intéressants. J'attendrais peut-être ton avis si tu te lances.

    @Marie: Pas de problème ;-)

    RépondreSupprimer
  5. C'est vraiment dommage que ce livre t'ai déçue au final. J'aurais moi aussi pu me laisser entraîner à le lire, car ce sont des thèmes qui m'attirent beaucoup. En tout cas, merci de t'être dévouée pour nous!;) Combien de livres te restent-ils à lire pour le Grand Prix?

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connais pas encore cet auteur ... je note son nom pour lire le premier tome ! :)

    RépondreSupprimer
  7. @Hermione: Je crois qu'il me reste encore 19 livres à lire. Encore pleins de découvertes en perspective.

    @Leiloon: Peut-être que le début de la série est mieux construit. Je serais curieuse de connaître ton avis.

    RépondreSupprimer
  8. Si en plus les avis sont tous mitigés, je crois que je vais passer mon tour ;)

    RépondreSupprimer
  9. @Cynthia: Bonne décision concernant ce volume. Par contre la série en elle-même est peut-être plus intéressante.

    RépondreSupprimer
  10. Je n'ai pas encore lu celui-ci mais les précédents m'ont enchantée... en même temps ils font tous une large part aux patisseries viennoises, à la psychiatrie, à la vie viennoise de l'époque en générale ... mais c'est aussi ce qui fait le charme de la série :-)

    RépondreSupprimer
  11. @Yueyin: Au départ, je me réjouissais de ces aspects mais ils deviennent très vite répétitifs alors que l'intrigue en elle-même reste plate. Je tenterai peut-être un autre épisode mais celui-ci ne m'a franchement pas convaincue.

    RépondreSupprimer