The No.1 Ladies' Detective Agency (Mma Ramotswe détective) d'Alexander McCall Smith


Pour ceux qui aiment: Epouses et assassins de Kwei Quartey

A la mort de son père, Precious Ramotswe décide d'utiliser le pécule que ce dernier lui a laissé pour ouvrir la première agence de femme détective du Botswana. Armée de bon sens, de beaucoup d'humanité et d'une bonne dose de clairvoyance, Mma Ramotswe se voit vite confier la résolution des tracas des habitants de Gaborone, que ce soient les affaires d'adultères, de disparitions ou d'employés suspects.

Ce livre est le premier de la série des enquêtes de Mma Ramotswe, personnage attachant et haut en couleur, crée par Alexander McCall Smith. J'ai lu quelque part qu'à la base, Alexander McCall Smith avait écrit une nouvelle mettant en scène une femme détective au Botswana. Cette première nouvelle fut suivie de plusieurs autres nouvelles, par la suite regroupées pour former ce No.1 Ladies Detective Agency. Cela explique peut-être la construction un peu décousue de ce premier opus qui regroupe un ensemble de petites enquêtes sans réel fil rouge. Ce livre permet cependant de faire connaissance avec les personnages sympathiques et récurrents de la série.

J'ai aimé découvrir ce monde coloré et dynamique, loin des clichés mornes de beaucoup de livres sur l'Afrique. Alexander McCall Smith aborde toutefois plusieurs sujets graves tels que la sorcellerie ou les enlèvements d'enfants, mais toujours de manière fraîche et rythmée. J'ai par contre moins aimé le ton naïf et les intrigues un peu trop légères et vite résolues. L'auteur nous livre ici plus un livre d'ambiance africaine qu'un réel roman policier. Je lirai cependant volontiers le deuxième épisode qui, je pense, devrait être plus abouti, sans cependant devenir une grande fan de cette série.

Un livre sympa et qui met de bonne humeur mais dont le côté un peu simpliste ne m'a pas totalement séduite.

Wayward daughters. Missing husbands. Philandering partners. Curious conmen. If you've got a problem, and no one else can help you, then pay a visit to Precious Ramotswe, Botswana's only - and finest - female private detective. Her methods may not be conventional and her manner not exactly Miss Marple, but she's got warmth, wit and canny intuition on her side, not to mention Mr. J. L. B. Matekoni, the charming proprietor of Tlokweng Road Speedy Motors. And Precious is going to need them all as she sets out on the trail of a missing child, a case that tumbles our heroine into a hotbed of strange situations and more that a little danger...

Lecture commune avec Valérie, Jules, Karine:) et Bookworm.

McCALL SMITH Alexander, The No.1 Ladies Detective Agency, ed. Abacus, 2005, 233p.
McCALL SMITH Alexander, Mma Ramotswe détective, ed. 10/18, novembre 2006, 249p.

Commentaires

  1. En effet, j'ai la même opinion que toi mais j'ai beaucoup aimé les personnages féminins. Pour les hommes, par contre...

    RépondreSupprimer
  2. Le deuxième est beaucoup moins décousu mais toujours pas d'intrigue vraiment aboutie. Par contre, l'ambiance y est toujours aussi agréable !

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de terminer ce livre, et j'ai été séduite par le personnage de Mma, toujours si sereine !!
    Je pense lire le deuxième rapidement.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas lu celui ci mais j'avais fait un essai il y a quelques temps, j'avais été arrêté par l'écriture une peu décousue, je me suis perdue dans le fil de l'histoire, du coup je n'ai pas retenté le coup

    RépondreSupprimer
  5. Je ne savais pas que c'était au départ des nouvelles mais oui, en effet, ça explique le ton décousu. Je vois que nos avis se ressemblent énormément, que ce soit au sujet des enquêtes ou au sujet de la construction. J'adore Mma Ramotswe comme personnage, elle est vraiment haute en couleurs!

    RépondreSupprimer
  6. @Valérie: J'ai bien aimé tous les personnages, même Mr. J.L.B. Matekoni que j'ai trouvé plutôt attachant dans ce premier livre. Bon, rien à voir avec Precious, on est d'accord.

    @Manu: Je pense tenter au moins le deuxième, surtout que les éditions Abacus ont eu la (traitresse) idée d'inclure le premier chapitre à la fin de The No.1. ;-)

    @Penelope: Je vais vite aller lire ton billet.

    @Dominique: Je suis d'accord avec toi, c'est parfois difficile à suivre et je ne pense pas que je me rappelerai des intrigues d'ici quelques mois. Mais j'ai trouvé l'ambiance sympa. Peut-être que ce n'était pas le moment pour toi...

    @Karin:): Je lu ça dans le Courrier International, lors de la sortie du film. Ils expliquaient aussi que le Botswana avait beaucoup investi dans le film (ou la série, je ne sais plus) en espérant que cela donnerait une bonne image du Botswana (objectif déjà réussi pour moi avec le livre). J'ai voulu mettre un lien mais l'accès est réservé aux abonnés. Quant à Mma Ramotswe, un personnage assez inoubliable, en effet.

    RépondreSupprimer
  7. Simpliste, c'est vrai! Néanmoins, très sympathique ce petit village!

    RépondreSupprimer
  8. En fait, je pense que les intrigues policières ne sont qu'un prétexte ;) En tout cas, ce n'est sûrement pas pour elles que je lis cette série mais bien pour ses personnages attachants et la bonne humeur qui s'en dégage :)

    RépondreSupprimer
  9. @Jules: Gaborone est quand même la capitale du Botswana ;-)

    @Joelle: Je suis d'accord avec toi, d'ailleurs j'hésite à enlever l'étiquette "roman policier". Sympa oui et je me plongerai sûrement dans d'autres épisodes de la série.

    RépondreSupprimer
  10. Quand je lis un polar, je le préfère plutôt complexe et torturé... Mais si j'ai un jour envie d'être dépaysée, cette série pourra faire mon affaire !

    RépondreSupprimer
  11. @Ys: Il ne faut en effet pas lire ce livre comme un polar. Je retiendrai plus le côté roman d'ambiance et les personnages très sympathiques.

    RépondreSupprimer
  12. C'est vrai qu'il a un côté un peu simpliste, mais ce que j'ai surtout apprécié dans cette série c'est la sérénité et l'apaisement dans laquelle elle met le lecteur.

    RépondreSupprimer
  13. Bon, de toute façon, moi, je ne note plus que les coups de coeur, ou les très belles lectures...

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai effectivement pas gardé une grande impression de cette lecture et je n'ai jamais lu le tome 2...

    RépondreSupprimer
  15. C'est original une femme détective !
    Rien à voir mais tu es taguée sur mon blog !

    RépondreSupprimer
  16. J'aime bien cet auetur, pour des lectures de détente.

    RépondreSupprimer
  17. @LN: Oui, c'est une bonne lecture détente mais je préfère les romans bien tordus et complexes ;-)

    @L'or des chambres: Ta PAL ne va pas trop souffrir sur mon blog car je suis HYPER pinailleuse question lecture coups de coeur ;-)

    @Hélène: Je pense quand même lire le 2ème à l'occasion, type voyage en train.

    @Véro: Je vais voir ça tout de suite mais oups, j'ai déjà un tag de retard, il va falloir que je m'y mette.

    @Alex: Je n'ai jamais lu ses autres séries. Pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
  18. Je viens d'acheter 44, Scotland Street d'Alexander McCall Smith, le premier livre de son autre série... J'espère que c'est bien!

    RépondreSupprimer
  19. @Alice: Je n'ai jamais lu cette série donc j'attends ton avis avec impatience.

    RépondreSupprimer
  20. L'ambiance africaine.... je ne demande que ça !!!! Il faut que je me décide a tester cette série. Quoiqu'il en soit, un livre sera moins cher qu'un billet d'avion !!!

    RépondreSupprimer
  21. J'ai très envie de découvrir cette série notée depuis longtemps déjà... Ne me manque que le temps pour lire tous les livres que je veux lire... ;-)

    RépondreSupprimer
  22. @Géraldine: Au choix, je prendrais volontiers le billet d'avion hein ;-) Plus sérieusement, on voyage vraiment grâce à ce livre et l'ambiance devrait donc te plaire.

    @Lounima: Problème de tous lecteurs je crois. Vivement la retraite ;-)

    RépondreSupprimer
  23. C'est parce que c'est le premier tome.
    J'adore cette série !

    RépondreSupprimer
  24. @Catherine: Je pense que le reste de la série me plairait d'avantage. J'essaierai de trouver le deuxième tome à l'occasion.

    RépondreSupprimer
  25. Hello, j'ai fini le 44 Scotland Street. C'est un livre facile à lire et divertissant ou l'on rencontre plein de personnages différents. Je l'ai trouvé très sympa, ma chronique est sur mon blog si tu veux dans "le livre du dimanche" (colonne de droite ;) )

    RépondreSupprimer
  26. @Alice: Je vais aller voir ça de plus près et après le Botswana, pourquoi pas l'Ecosse ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016