Salon du Livre de Genève


Et voilà, le 25ème Salon du livre et de la presse de Genève a déjà refermé ses portes. Le bilan des organisateurs est positif malgré une légère baisse de fréquentation (84'000 entrées) due en grande partie aux vacances scolaires et à un ciel bleu éclatant.

Il est vrai que dimanche le soleil brillait dehors, mais le besoin d'aller renifler le livre neuf, feuilleter les nouveautés ou encore chasser un bon livre pour améliorer le potager de mon balcon (conseils bienvenus) était plus fort. Je n'ai par contre pu m'empêcher de remarquer que les allées étaient bien plus larges, les stands des éditeurs réduits, les auteurs rares, l'espace consacré au Salon du livre parsemé de petits coins cafés... Bref, je fabule peut-être mais j'ai l'impression qu'il y a de moins au moins de livres au Salon du Livre et de plus en plus de stands de police, UNIGE et associations pour libérer le Tibet ou résoudre la faim dans le monde. Pas que je sois contre la formation ou la société civile, loin de là, mais voilà, quand je vais au Salon, je viens tâter du livre et pas du prospectus.

Heureusement, ces rencontres ont égayé ma visite:

- J'ai eu la chance de discuter avec Louis-Philippe Dalembert, l'auteur de Noires Blessures, qui est vraiment sympathique et disponible et qui m'a donné envie de lire son livre Rue du Faubourg Saint-Denis. Il faut dire qu'en citant des passages de La Vie devant soi de Romain Gary, il ne pouvait que me convaincre. En attendant, je vous encourage à découvrir son dernier livre, une des belles surprises de ce début d'année.

- L'exposition sur l'Art de la Franc-maçonnerie était intéressante, informative et plutôt bien présentée.

- Et bien sûr, le stand des soldes anglais, que par pur respect pour la tradition, je me suis foooorcééée à dévaliser.
- The other hand de Chris Cleave: J'ai noté depuis un moment Et les hommes sont venus mais pourquoi ne pas commencer par ce livre-ci de l'auteur et son épisode mystérieux de la plage...

- Imperial Bedrooms (Suite(s) Impériale(s)) de Bret Easton Ellis: Choisi par Mr. Z car pour ma part, j'ai des gros doutes sur cet auteur, un mauvais feeling, un a priori stupide. Mais bon, seuls les imbéciles ne changent pas d'avis.

- Georgina, Duchess of Devonshire (Georgina, duchesse de Devonshire) d'Amanda Foreman: Ayant beaucoup aimé le film The Duchess, j'avais bien envie d'en découvrir plus.

- The Maytrees (L'amour des Maytree) d'Annie Dillard: Auteure que je n'ai encore jamais lue mais qui a reçu le Pulitzer en 1975.

- One in Three d'Adam Wishart: Un livre sur la recherche sur le cancer. Pas drôle, je sais, mais ça a l'air vraiment intéressant.

- An open swimmer de Tim Winton: parce que j'ai une envie d'Australie.

- The Wild Places de Robert Macfarlane: Un tour d'horizon des endroits encore sauvages de la Grande-Bretagne.

- Darkmans de Nicola Barker: Shorlisté pour le Booker 2007. Un pavé qui a l'air étrange mais terriblement intriguant.

- Timoleon Vieta, Come Home (Timoléon, chien fidèle) de Dan Rhodes: Un livre "hilarant" selon la couverture. Oui, oui, il m'arrive de lire des livres drôles et là, il est question de chien et d'Italie donc...

- The Sale of the Late King's Goods de Jerry Brotton: Toujours en phase livres d'histoire.

- Shah of Shahs (Le Shah) de Ryszard Kapuscinski: Mr. Z est fan. Il faudrait peut-être que je m'y mette aussi, probablement avec Ebène qui me tente beaucoup.

- The Simple Art of Murder de Raymond Chandler: parce qu'apparemment c'est un scandale que je ne connaisse pas cet auteur.

- The Legend of Colton H. Bryant (Une vie de cow-boy: La Légende de Colton H. Bryant) d'Alexandra Fuller: Deux livres de cette auteure trainent encore dans ma PAL mais voilà, des livres à 1-2 euros, je ne résiste tout simplement pas, surtout que celui-ci vient apparemment de sortir en français.

- We are now beginning our descent (Nous commençons notre descente) de James Meek: parce que Mr. Z a beaucoup aimé The People's Act of Love.

- Chosen forever de Susan Richards: parce que j'avais bien aimé son premier livre, Chosen by a horse et que j'ai bien envie de connaître la suite.

- The Outlaw Sea (Cargos hors la loi: Un monde de crimes et de chaos) de William Langewiesche: Un livre qui a l'air passionnant et affolant sur la gestion du transport maritime.

Voilà, comme d'hab, on n'y a pas été avec le dos de la cuillère. Si vous avez des conseils sur le livre qu'il faut lire, là, tout de suite, des coups de coeur ou des envies de lectures communes, n'hésitez pas.

Pour en revenir au Salon, après ces achats compulsifs, et en voyant Mr. Z marcher penché sous le poids du sac, je ne me suis plus trop attardée et j'ai gardé l'oeil fixé sur le tapis rouge pour ne pas succomber à toutes les autres tentations. Ma bibliothèque est pleine et je n'ai plus une minute pour lire. Ce blog tourne d'ailleurs au ralenti car je lis pour mes LC de mai mais je reviens vite avec pleins de billets.

Commentaires

  1. Ma pôvre, je compatis : tu t'es forcé à prendre des livres anglo saxons!^_^
    je connais Annie Dillard, son Pulitzer en 75, j'en ai parlé , du nature pur et dur, mais je ne connais pas son roman. jem e demande d'ailleurs s'il n'est pas à la bibli...

    RépondreSupprimer
  2. @Keisha: Argh, j'ai dû louper ton billet sur Pèlerinage à Tinker Creek à l'époque mais tu me donnes très envie de découvrir ce titre. The Maytrees est je crois moins nature. Le quatrième de couverture parle de mariage mais le ton assez philosophique a l'air d'être également présent. Si tu le déniches en biblio, fais-moi signe!

    RépondreSupprimer
  3. Whaouuuu, une belle brochette de livres ! Un Chris Cleave m'attend dans ma PAL aussi (l'autre) et je confirme l'avis de Mr Z sur le livre de James Meek, mais pas sur Brett Easton Ellis dont je n'ai lu que quelques pages... abandonné lâchement !

    RépondreSupprimer
  4. Incroyable puissance de lecture.. je suis admirative!
    Presque fini pour Danser au bord des abîmes, le nouveau bébé devrait naître sur Lulu d'ici peu. Il sera en téléchargement gratuit pour les fauchés et en version papier sur Lulu.com d'ici peu.
    J'en viens à bout... presque autant d'années que Flaubert maintenant, je suis épuisée et j'ai hâte de m'envoler pour de nouvelles aventures sur mon nouveau projet de roman.
    Amitiés
    Bettina

    RépondreSupprimer
  5. mais y sont où les auteurs ???? pourquoi ils viennent pas jusqu'en suisse ? c'est le salon qui craint dans son organisation ou les auteurs qui ne se déplacent pas ??

    RépondreSupprimer
  6. Heureusement que c'est en anglais ma pal ne risque pas de s'allonger !!!

    RépondreSupprimer
  7. Mais c'est bizarre cette organisation du salon. Pourquoi la police ont un stand ? Sinon, très belles moissons !

    RépondreSupprimer
  8. Ah oui toi quand tu te laisses tenter, tu ne fais pas semblant!:)))
    Bon, je vois que tu n'as pas le livre d'Hisham Matar dans le lot mais je t'annonce quand même qu'on s'est fixé le 18/07 avec Hélène de Lecturissime pour une LC si ça te chante.

    RépondreSupprimer
  9. Tiens tiens, marcher les yeux sur le tapis pour ne plus rien voir çà me rappelle quelque chose de récent .. Tu as du très bon dans tes achats en anglais, mais je ne pourrais pas te suivre sur cette voie-là. (j'étais sûre que Keisha réagirait à Annie Dillard, j'ai "pélerinage à Tinker Creek" dans ma PAL).

    RépondreSupprimer
  10. Un stand de livres d'occasion en anglais ? probablement que je l'aurais dévalisé moi aussi ! mdr ! J'ai noté quelques titres qui m'ont l'air très alléchants ;)

    RépondreSupprimer
  11. @Kathel: Mr. Z n'a encore jamais lu Bret Easton Ellis, c'est plus par curiosité, mais je crois que ce livre en particulier est une suite. Bon, à 1 euro, le risque est limité... Ok je note pour le Meek, du coup ça va être dur de décider par lequel commencer ;-)

    @Bettina: Je me réjouis de découvrir tout ça. J'ai de quoi m'occuper en attendant ;-) Courage pour la dernière ligne droite.

    @Theoma: Alors en discutant avec des éditeurs, on m'a dit que les dédicaces ne marchaient pas vraiment à Genève et que souvent, ils ne voulaient pas faire venir des auteurs jusqu'à Genève pour signer 30 bouquins. C'est vrai que Dalembert lisait tranquillement un Aya de Yopougon à côté de Marguerite Abouet tout aussi peu occupée... Il paraît que le seul qui ait vraiment cartonné est Marc Levy. No comment!

    @Moustafette: Ah mais plusieurs sont traduits en français ;-)

    RépondreSupprimer
  12. @Cecile: Ben en plus du Salon du livre, il a un salon de la formation, des expos d'art, un village d'associations, un salon de la presse et bon, franchement, on commencera bientôt à devoir fouiller pour trouver un roman... Dommage dommage!

    @A Girl from earth: Aie aie, programme chargé de lectures et changement de job en vue mais je vais essayer de vous suivre pour Matar. Je note tout ça et je vous tiens au courant.

    @Aifelle: Ah mais si tu veux me suivre en français, ça marche aussi.... Keisha m'a vraiment intriguée avec Tinker Creek, si tu décides de t'y mettre aussi, ça va être rude ;-)

    @Joelle: Oui, c'est devenu presque la raison de mes visites. Au final, tous ces livres, neufs, m'ont coûté le prix d'un broché. Si tu veux te joindre à moi pour une lecture n'hésite pas...

    RépondreSupprimer
  13. Eh ben, tu as bien acheté mais j'avoue que il y a pas mal d'auteurs que je ne connais pas dans cette liste :-/

    RépondreSupprimer
  14. Des soldes de livres : on n'arrête pas le progrès....

    RépondreSupprimer
  15. L'or des chambres7 mai 2011 à 20:29

    Moi aussi noté Tinker Creeks grâce à Keisha. A part ça c'est dommage qu'il y ai si peu d'auteurs à ce salon, il me semblait quand même que c'était fait pour ça... Bon, sinon je vois que le butin est pas mal :0)
    Bonnes lectures alors et bon week end

    RépondreSupprimer
  16. @Manu: Ah mais il y a quelques auteurs dans la liste que je ne connaissais pas moi non plus. D'habitude, en librairie, je vais vers les livres dont j'ai entendu parler, alors qu'au Salon, je suis beaucoup plus encline à fouiner et à me laisser tenter par des titres inconnus, avec parfois des bonnes surprises à la clé...

    @Alex: En fait, c'est le distributeur suisse de ces maisons d'éditions anglophones qui vide son stock au Salon du Livre, pour mon plus grand bonheur ;-)

    @L'or des chambres: Keisha a encore sévi sur nos LAL ;-) Et pour les auteurs, c'est effectivement dommage, en même temps, imagine l'état de ma PAL si pleins d'auteurs intéressants avaient été présents ;-)

    RépondreSupprimer
  17. En effet, de moins en moins de livres et d'éditeurs, quoi qu'on ait voulu nous faire croire. Parmi les grands et petits absents de l'édition suisse: Cousu Mouche, L'Hèbe, Plaisir de Lire, L'Age d'Homme... En revanche, on se fait toujours refiler des cartes de crédit par un stand "Corner Club" qui n'a rien à f... là.

    Question rencontre, j'ai discuté un bon moment avec Nicole Voilhes, auteure de romans historiques - elle vient d'en sortir un autour du mythe du Masque de Fer. Chouette moment! Et puis il y eut une heure passée en compagnie de l'équipe de Xenia - et deux dictées, pas moins!

    RépondreSupprimer
  18. Pas de conseil de ma part, je ne connais aucun des livres que tu cites.
    par contre, j'aime beaucoup de début de ton billet et les remarques sur les hors sujets salon du livre.

    RépondreSupprimer
  19. @DF: C'est exactement ça et ça devient de plus en plus frustrant. Je me demande d'ailleurs ce qu'en pensent les éditeurs toujours fidèles au rendez-vous... Heureusement qu'il reste quelques occasions de rencontrer des auteurs et éditeurs sympas. Et woaw pour tes dictées, tu m'impressionneras toujours avec ça ;-)

    @Géraldine: Ouais, mais c'est quand même un peu déprimant tout ça. Il faudra bien que je vienne au Salon de Paris une fois. Et pour le moment, je mise tout sur la 2ème édition du Livre sur les Quais de Morges en septembre, qui me parait très prometteuse est beaucoup plus axée livres et auteurs.

    RépondreSupprimer
  20. @Noukette: Merci, il faut JUSTE que je trouve le temps de lire tout ça maintenant ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016