mardi 6 avril 2010

Lark et Termite de Jayne Anne Phillips


Pour ceux qui aiment: Le Prince des Marées de Pat Conroy

Lark et Termite est un roman polyphonique, centré sur les membres d'une famille de Winfield, en Virginie Occidentale. Durant cinq jours, du 26 au 31 juillet, le lecteur suit tour à tour le récit du Caporal Robert Leavitt, embourbé dans la débâcle coréenne de 1950 alors que sa femme, Lola est sur le point d'accoucher, ainsi que ceux de Lark, une jeune fille de 17 ans, de son frère handicapé Termite et de leur tante et tutrice Nonie, situés en 1959.

Lark et Termite est un roman plein de moiteur sur le poids des secrets familiaux, ces derniers se révélant peu à peu au lecteur. Ce lourd passé que traînent les protagonistes, leur solitude et leur mal-être m'ont vraiment fait penser aux personnages du Prince des Marées, bien que ce dernier soit beaucoup plus réussi à mon avis.

Le style de Jayne Anne Phillips est très abouti, les phrases sont belles et chaque personnage a une voix spécifique. Cependant, Lark et Termite n'échappe pas au défaut de presque tous les romans polyphoniques, à savoir la répétition du même événement sous plusieurs angles, ce qui devient parfois lassant. J'ai aimé les chapitres centrés sur Nonie et Lark, alors que la voix de Termite m'a posé problème, ses perceptions étant parfois confuses et ne collant pas avec mon idée d'un enfant handicapé de 9 ans.

J'ai par contre beaucoup aimé le récit du Caporal Leavitt, coincé dans un tunnel que l'on devine être celui de No Gun Ri. Le traitement de cet événement tragique à travers les yeux d'un soldat américain et le lien avec les événements de 1959 sont vraiment très réussi. Pour ceux qui l'ignorent, le tunnel de No Gun Ri, en Corée, fut l'objet, à la fin des années 90 d'une énorme polémique, quand un journaliste de l'Associated Press révéla que l'armée américaine y avait tué de nombreux réfugiés sud-coréens entre le 26 et le 29 juillet 1950. L'armée américaine soupçonnait l'infiltration de combattants nord-coréens dans la colonne de réfugiés et a donc préféré fusiller tout le monde, femmes et enfants inclus. Les estimations des victimes varient entre 50 et 400 victimes civiles et beaucoup d'incertitude entoure encore ces événements. Ce reportage de l'AP reçut le Pulitzer Prize Investigative Reporting en 2000 et Bill Clinton a présenté ses regrets en 2001. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la page de Wikipedia (en anglais).

Au final, un roman agréable sur une histoire de famille douloureuse et tortueuse mais qui souffre de quelques longueurs et de certaines répétitions.

Situé dans les années 1950, en Virginie-Occidentale et en Corée, Lark et Termite est une histoire du pouvoir de la perte et de l'amour, des mondes parallèles, des répercussions de la guerre, des secrets de famille, des rêves, des fantômes, des liens invisibles, presque magiques, qui nous unissent et nous renforcent.
Quatre voix alternent pour dévoiler, au gré de leurs émotions, les secrets de cette histoire familiale. Au centre du récit: Lark, une adolescente radieuse; son jeune frère handicapé, Termite, à la sensibilité hors du commun; et leur tante Nonie, qui les élève avec dévouement. En écho, nous parvient la voix du caporal Leavitt, le père de Termite, piégé dans le chaos des premiers mois de combat de la guerre de Corée. Au fil de leur pensées surgissent et s'évaporent les mystères familiaux, marqués par l'amour de Lola, la mère des deux enfants, pour le soldat Leavitt.

Lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices de ELLE/catégorie roman

D'autres avis chez Bookomaton, Jostein, Snowball et Marie-Claire,

PHILLIPS Jayne Anne, Lark et Termite, ed. Christian Bourgois, août 2009, 425p. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Marc Amfreville
PHILLIPS Jayne Anne, Lark and Termite, ed. Knopf Publishing Group, janvier 2009, 272p.

9 commentaires:

  1. une belle découverte pour moi: après des moi sur ma pal sans avoir envie de le lire, je me suis enfin décidée et j'ai été surprise d'aimer!

    RépondreSupprimer
  2. Bon, j'en reste au Prince des marées alors, que je souligne encore et encore... peut-être pour l'été prochain...

    RépondreSupprimer
  3. La couverture ne m'aurait pas attirée mais l'histoire m'intéresse ! Ton billet donne envie en tout cas ;)

    RépondreSupprimer
  4. @Esmeraldae: C'était plutôt le contraire pour moi: j'avais très envie de le lire mais j'ai trouvé certaines longueurs. Un bon moment de lecture quand même...

    @Ys: Ah oui, le Prince des marées est vraiment à découvrir et pendant l'été, c'est idéal.

    @Joelle: La couverture ne me gêne pas. C'est en fait le chariot dans lequel Termite est transporté. Je suis impatiente de connaitre ton avis.

    RépondreSupprimer
  5. Quelques longueurs .. çà me fait hésiter. Autant relire le prince des marées.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai adoré Le prince des marées. Pourquoi pas, lors d'une sortie en poche.

    RépondreSupprimer
  7. @Aifelle: J'ai trouvé des longueurs aux chapitres centrés sur Termite, l'enfant handicapé. Maintenant, je n'aime en général pas les romans qui adoptent la voix d'enfants, d'animaux etc donc si c'est un style qui ne te gêne pas...

    @Manu: Je pense qu'attendre la sortie en poche est un bon compromis.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai beaucoup, beaucoup aimé "Le prince des Marées" et "Lark et Termite" est dans ma PAL depuis un bon moment. Je ne vais donc plus attendre longtemps pour le lire, je crois.

    RépondreSupprimer
  9. @Virginie: J'ai de loin préféré Le Prince des Marées mais Lark et Termite est assez plaisant. Bonne lecture et je me réjouis de lire ton avis.

    RépondreSupprimer