Le dîner de Babette de Karen Blixen par le Théâtre de l'Epiderme

A la fin du 19ème siècle, la petite communauté religieuse norvégienne de Bewerlaag va vivre un étrange repas. Babette, la bonne française arrivée un soir mystérieusement et recueillie par les filles du pasteur, Martine et Philippa, décide d'offrir un festin fabuleux aux villageois, qui ne manque pas de réveiller tous les sens et les désirs enfouis des convives. Devenu légendaire, le dîner de Babette nous est conté par les descendants des invités.

J'aime beaucoup ce que présente le Théâtre en Cavale et si on ajoute une nouvelle de Karen Blixen au lot, je ne peux bien sûr pas résister. Je n'ai jamais lu la nouvelle, Le Dîner de Babette, ni d'ailleurs vu le film de Gabriel Axel, Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1988. Je ne connaissais ainsi pas du tout l'histoire de la pièce.

J'ai beaucoup aimé la mise en scène de cette pièce par Christine Aebi et l'adaptation par Miguel Fernandez-V. Le festin de Babette nous est conté par un petit groupe d'excentriques, descendants des convives de Babette, qui débarquent sur scène dans une certaine cacophonie. Cette idée permet ainsi une interaction directe avec le public et inscrit la pièce dans un cadre contemporain, dynamique et amusant. Cette introduction contraste ainsi d'autant plus avec le côté austère de Bewerlaag et la morosité du début du dîner. Une fois encore, j'ai trouvé la performance des acteurs vraiment bonne, avec une petite préférence pour le rôle du petit vieux, seul convive encore vivant, dont les mimiques sont tout simplement exceptionnelles.

Mon seul point négatif concerne la fin de la pièce qui, selon moi, tombe un peu à plat. La morale sur le but de l'artiste ne colle pas franchement avec le reste de la pièce et la place du dîner en lui-même est finalement plutôt mince. J'aurais également voulu en savoir plus sur Babette, sur ses motivations et son histoire. Ce manque d'approfondissement du personnage de Babette semble cependant être un parti-pris de la part des auteurs qui situent la pièce plus d'un siècle après les événements.

Une adaptation vraiment intéressante du Dîner de Babette, la nouvelle de Karen Blixen, à la fois drôle et sensible et servie par d'excellents acteurs. Petit bémol toutefois pour la fin de la pièce, qui se termine un peu en queue de poisson. Dépêchez-vous, la troupe donnera sa dernière représentation ce soir, dimanche 13 mars à 17h au Théâtre Pitoëff, précédée d'un concert de musique des îles Féroé à 15h.

Il y a plus d'un siècle, vivaient à Bewerlaag, un petit village norvégien, deux soeurs, Martine et Philippa, ainsi que leur bonne, Babette. Un jour, celle-ci décide d'offrir un festin aux habitués de la modeste maison. Mais qu'est-ce qu'un festin? L'occasion de se réjouir et de remercier le ciel d'être réunis autour d'une table? Ou une dangereuse tentation de prendre plaisir à se nourrir et en oublier (un peu) Dieu? Et puis, d'ailleurs, qui est Babette? Une bonne à tout faire en charge du ménage des deux soeurs? Une cusinière française hors pair, une artiste? Une femme endeuillée emmurée dans ses silences? Aujourd'hui, plus personne de pourrait le dire avec précision; et peut-être même qu'à l'époque peu de gens en auraient été capables. Un siècle plus tard, des descendants des invités au festin viennent raconter sur scène ce qu'ils s'est vraiment passé ce jour-là...

Théâtre en cavale, Le dîner de Babette de Karen Blixen par le Théâtre de l'Epiderme
Adaptation: Miguel Fernandez-V.
Mise en scène: Christine Aebi
Avec: Laurent Baier, Silvia Barreiros, Patrick Brunet, Latifa Djerbi, Sissy
Lou et Jef Saintmartin
Théâtre Pitoëff, Genève
18 février - 13 mars

Je profite d'inscrire cette pièce à la prolongation de la Semaine nordique de Cryssilda qui court jusqu'au 22 mars.


Commentaires

  1. flûte trop loin !

    mais j'ai vu le film en VO, ça compense, non ?

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vu le film, tu dois absolument le découvrir!
    En fait Babette a fui les événements de la Commune de paris, la pièce n'en parle pas?

    RépondreSupprimer
  3. J'ai d'abord vu le film qui m'avait captivée, et j'ai lu la nouvelle ensuite. Je ne savais pas que c'était repris au théâtre.

    RépondreSupprimer
  4. @Lystig: En VO, ouah, ça compense largement. Outre-Léman?... tu veux dire du bon côté du lac hein, le côté helvétique donc ;-) Et oui, j'y habite depuis 7 ans environ. Tu es du coin aussi?

    @Keisha: J'ai entendu beaucoup de bien du film et j'espère le trouver en DVD rapidement. Pour Babette, on sait qu'elle a fuit la Commune et qu'elle était cuisinière au Café d'Angleterre mais c'est à peu près tout. Je me demande quels détails donne la nouvelle ou comment le sujet est traité dans le film (avec des flashbacks?)

    @Aifelle: Beaucoup de différences entre la nouvelle et le film? L'adaptation au théâtre est assez surprenante et bien faite. Pas facile de montrer un festin sur scène mais dans ce cas-ci, c'était réussi et je suis ressortie de la pièce affamée ;-)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai vu le film et ai bien aimé... Dommage que ce théâtre soit un peu loin (!) sinon j'aurais apprécié de voir cette adaptation.

    RépondreSupprimer
  6. Cà commence à remonter assez loin, mais dans mon souvenir, la nouvelle explicitait davantage le passé de Babette et la cruauté des habitants devant sa générosité. Mais le film est vraiment excellent (manger avant de le voir ...)

    RépondreSupprimer
  7. Ma nouvelle préférée de Blixen et je t'envie de profiter de cette adaptation

    RépondreSupprimer
  8. Le Festin de babette est un merveilleux film, avec Stéphane Audran en vedette féminine, qui nous campe une épicurienne de génie...le repas français élevé au niveau de l'oeuvre d'art!
    A voir absolument, oui.

    RépondreSupprimer
  9. @Gwenaelle: Hé hé, il faut quand même nous laisser quelques bonnes pièces, déjà qu'on est moins gâtés qu'en France ;-)

    @Aifelle: Il faut donc que je lise la nouvelle, que je voie ce fameux film... et que je planifie ensuite une semaine de sport intensif ;-)

    @Dominique: Je ne connais Blixen que pour La ferme africaine que j'ai adorée. J'ai acheté le week-end passé Saison à Copenhague. J'espère que c'est bien.

    @Bettina: Décidemment, ce film a du succès. Il faut absolument que je le trouve.

    RépondreSupprimer
  10. @Choupynette: C'est noté, je la lirai sûrement ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Si tu apprends que le spectacle vient en région parisienne fais-moi signe ... et puis (mais je te l'ai peut-être déjà écrit) le Festin de Babette est un film très touchant que j'ai vu plusieurs fois. Il existe en DVD.

    RépondreSupprimer
  12. @Marie-Claire: Pas de représentation parisienne pour le moment à ma connaissance mais je te tiens au courant. Et pour le film, il semble avoir beaucoup plu. Il faut vraiment que j'essaie de me le procurer.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016