Le Mystère Tour Eiffel d'Armand Guérin et Fabien Lacaf


Paris, 1886: Le jeune Tonin décide de quitter son Cantal natal pour monter à Paris. Bon forgeron, il est très vite engagé sur le chantier pharaonique de la Tour Eiffel. Mais les anarchistes guettent, bien décidés à marquer les esprits et Tonin sera, malgré lui, mêlé à une sombre machination.

L'intérêt du Mystère Tour Eiffel est sans conteste de suivre le processus de construction du monument payant le plus visité au monde. Les auteurs nous emmènent en effet de la conception du projet en 1884, jusqu'à l'inauguration de la Tour en 1889. Le lecteur découvre chaque étape du chantier de la Dame de fer et les difficultés techniques rencontrées. Cette BD recrée également très bien l'ambiance du Paris de la Belle Epoque où l'on croise, au détour d'une page, Toulouse Lautrec et Aristide Bruant au Chat Noir.

Une BD certes intéressante, mais il manque à l'intrigue un peu de profondeur, en particulier sur le complot anarchiste. Le flashback depuis 1906 et la rencontre avec M. Eiffel sont également plutôt inutiles selon moi et pas vraiment exploités et la fin m'a semblée bâclée. Le dessin et l'ambiance qui se dégage de l'ouvrage rattrapent cependant le tout pour en faire une BD plaisante mais pas indispensable non plus.

Paris 1886. Tonin, jeune paysan du Cantal, monte à Paris pour être embauché comme forgeron sur le chantier fort contesté de la Tour Eiffel. Successivement, il découvre le vertige, le Paris de la Belle-Epoque, Monsieur Eiffel et la belle Camille dont il tombe vite amoureux! Mais celle-ci n'est-elle qu'une jeune fille libre et l'intime des artistes de Montmartre ou une inquiétante militante des milieux anarchistes dont les bombes terrorisent Paris? La police est sur les dents et Tonin va être mêlé malgré lui, à un terrible complot dirigé par une mystérieuse organisation: La Pieuvre! Car le mystère est bien là: comment, malgré l'hostilité de ses contemporains, son audace technique et esthétique, un chantier périlleux et les tentatives de destructions diverses, la Tour Eiffel a-t-elle atteint ses 300 mètres de haut trois ans plus tard?

Le Mystère Tour Eiffel, scénario: GUERIN Armand et LACAF Fabien, dessin: LACAF Fabien, ed. Glénat, octobre 2010, 96p.

Commentaires

  1. Je l'ai eu en cadeau pour Noël, et je partage ton avis. L'intrigue est un peu légère mais j'ai beaucoup apprécié le volet historique, avec la construction de la Tour et les personnages historiques que l'on y croise.

    RépondreSupprimer
  2. Les dessins ont l'air sympa et il me semble que cela permet quand même d'apprendre quelques petits trucs sur l'époque et la Tour Eiffel ! Il faut que je vérifie s'il est à la biblio (car vu ton bémol, je ne pense pas l'acheter).

    RépondreSupprimer
  3. Dommage qu'il ne soit pas si abouti que ça cet album, c'est une époque vraiment très intéressante...

    RépondreSupprimer
  4. @Miss Alfie: C'est ma soeur qui l'a reçue pour Noël mais je la lui ai très vite piquée ;-) Dommage en effet pour l'intrigue car le reste est vraiment intéressant et j'aime le dessin.

    @Joelle: La construction de la Tour est vraiment au centre de la BD et j'ai appris pleins de petits détails. Ces derniers font que la BD vaut la peine d'être lue mais j'aurais vraiment beaucoup aimé si en plus l'intrigue sur les anarchistes avait été mieux exploitée.

    @Ys: C'est sûr! Les détails historiques sont quand même sympas mais certains points auraient pu être plus approfondis. Comme dit Joelle, peut-être une BD à prendre à la biblio.

    RépondreSupprimer
  5. Si je la trouve à la bibliothèque,je la regarderai sûrement. J'aime bien cette époque et surtout la construction d'un tel monument m'a toujours intriguée!

    RépondreSupprimer
  6. @Mango: Loin de moi l'idée de décourager les lecteurs de cette BD. Les détails de la construction de la Tour sont vraiment intéressants (surtout que je n'y connaissais rien), l'époque est géniale, le dessin est beau... mais un peu plus de fond en aurait fait une excellente BD. J'espère lire ton billet bientôt.

    RépondreSupprimer
  7. Je la note au cas ou pour un de ces mercredis, elle m'a l'air plaisante en effet !

    RépondreSupprimer
  8. @Hathaway: C'est sympa, l'histoire est intéressante, le dessin est beau mais j'en suis quand même ressortie un peu déçue. Curieuse de connaître ton avis....

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!

Petites envies de la rentrée littéraire 2016